Imprimer

circuit_electrique_400.gif28 août 2019

Desjardins et Hydro-Québec annoncent aujourd’hui l’installation au Complexe Desjardins de la première superstation de recharge du Circuit électrique en milieu urbain au Québec. Cette superstation, composée de quatre bornes rapides de 400V, de 50 kilowatts chacune, permettra de servir un très large bassin d’utilisateurs dans cet emplacement névralgique qu’est le Quartier des spectacles, en plein cœur de Montréal.

Ce projet de superstation vient s’ajouter aux 200 bornes qui seront installées d’ici 2021 dans une grande partie du réseau des caisses du Québec et de l’Est de l’Ontario, et ce, en partenariat avec Hydro-Québec et Le Circuit électrique. Elles viendront renforcer le réseau existant du Circuit électrique et ainsi accélérer l’adoption par les citoyens de la voiture électrique.

Face au défi que représente la crise climatique, il est impératif que les leaders socio-économiques québécois collaborent et travaillent ensemble à trouver des solutions pour accélérer la transition vers une économie sobre en carbone.

 « Nous sommes fiers de ce projet, de notre collaboration avec Hydro Québec et de la mobilisation de toutes et tous, au sein du Mouvement Desjardins, notamment notre réseau des caisses, grâce aux infrastructures desquelles nous pouvons bâtir ce maillage de bornes de recharge pour voitures électriques », de souligner Pauline D’Amboise, vice-présidente Gouvernance, Développement durable et secrétaire générale du Mouvement Desjardins.

« Cet engagement s’ajoute aux décisions importantes que nous avons prises au cours des dernières années pour accélérer la transition énergétique telles que de rendre nos opérations carboneutres, investir dans des projets d’énergie renouvelable, diminuer l’empreinte carbone de notre portefeuille de placements et offrir à nos membres et clients de faire de même.  Aussi, nous évaluons maintenant nos projets d’investissement et de financement selon des critères d’autorisation qui prennent en comptes les enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance. Nous allons continuer de collaborer avec Hydro-Québec pour développer des solutions innovantes dans le domaine du transport et de l’efficacité énergétique », affirme-t-elle.

« De plus en plus de conducteurs se tournent vers les véhicules électriques et laissent l’essence au profit de notre énergie propre à nous », ajoute France Lampron, directrice Électrification des transports à Hydro-Québec et présidente du Circuit électrique. « Ce mouvement résolument bien engagé nous permet d’entrevoir un avenir plus sain tant au niveau de la qualité de l’air, de la santé publique que de notre balance commerciale. Et au Circuit électrique, nous mettons tout en œuvre pour y contribuer », de conclure Mme Lampron.