|

Le Canada soutient la transition mondiale vers une énergie propre et sûre grâce à des investissements visant à éliminer progressivement la production d’électricité à partir du charbon partout dans le monde

18-novembre-2022

La production d’électricité à partir du charbon est la plus grande source mondiale d’émissions de gaz à effet de serre contribuant aux changements climatiques. L’abandon du charbon pour produire de l’électricité est l’une des mesures les plus importantes que le monde peut prendre pour le climat. En cette année bouleversée par une crise énergétique mondiale, le Canada collabore avec des gouvernements, des institutions et des organismes philanthropiques afin de stimuler la transition vers une énergie propre, sûre, sécuritaire et abordable.

Aujourd’hui, à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, a annoncé des progrès importants pilotés par l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon et de nouvelles initiatives de financement climatique prometteuses qui accélèrent l’élimination progressive du charbon partout dans le monde.

En compagnie du très honorable Graham Stuart du Royaume-Uni, le ministre Guilbeault a annoncé la publication du rapport « Powering Past Coal », le premier examen mondial des progrès réalisés dans l’élimination progressive du charbon. La publication du rapport marque cinq années d’avancées réalisées par l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, une alliance mondiale de gouvernements et d’intervenants de l’industrie dirigée conjointement par le Canada et le Royaume-Uni. Ils ont ensemble annoncé que l’Alliance compte maintenant plus de 165 membres et a aidé à faire en sorte que plus de 75 p. 100 des centrales au charbon dans les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques ont été mises hors de service ou cesseront leurs activités d’ici 2030.

Le rapport révèle que la fin de la production d’électricité à partir du charbon sans dispositif d’atténuation est indéniablement en cours et progresse malgré les défis actuels d’approvisionnement en énergie et l’instabilité géopolitique. Le rapport souligne les solutions que les pays mettent en œuvre pour éliminer progressivement la production d’électricité à partir du charbon. Le Canada y est présenté comme un exemple à suivre, alors que la fermeture de la dernière centrale au charbon de l’Alberta est planifiée pour l’année prochaine – soit sept ans plus tôt que prévu. Le rapport a été publié parallèlement à une nouvelle analyse de l’Agence internationale de l’énergie qui montre que la production d’électricité à partir du charbon a bel et bien stagné au cours de la dernière décennie et est en voie de décliner rapidement à mesure que les gouvernements prennent des engagements à l’égard de la carboneutralité.

Le ministre Guilbeault a également annoncé de nouveaux partenariats stratégiques entre l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon et la communauté mondiale de la santé, y compris l’alliance mondiale pour le climat et la santé (Global Climate and Health Alliance) et l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, ainsi que le CDP (Carbon Disclosure Project) et le Partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est – une plateforme multipartite qui appuie la transition énergétique propre aux Philippines, en Indonésie et au Vietnam. Plus de 30 institutions financières représentant plus de 17 mille milliards de dollars en actifs se sont jointes à l’Alliance, s’engageant à respecter des politiques ambitieuses pour réduire le financement de la production d’électricité à partir du charbon conformes à la campagne Objectif zéro (Race to Zero) des Nations Unies – la plus grande coalition mondiale d’organisations qui se sont engagées à atteindre les objectifs de carboneutralité.

Outre les progrès de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, le ministre Guilbeault a annoncé deux nouvelles initiatives visant à aider les pays en développement à effectuer la transition vers l’énergie propre, financées dans le cadre de l’engagement de 5,3 milliards de dollars du Canada en matière de financement de la lutte contre les changements climatiques :

  • Une contribution de 5 millions de dollars au Partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est pour soutenir l’élimination progressive du charbon en Indonésie, aux Philippines et au Vietnam. Ce partenariat est un regroupement unique d’organismes philanthropiques et de gouvernements qui fournissent de l’expertise pour appuyer des scénarios de transition énergétiques ambitieux dans la région de l’Asie du Sud-Est.
  • Une contribution de 5 millions de dollars à l’Organisation de coopération et de développement économiques pour soutenir son programme de mobilisation de fonds et d’investissements dans les énergies propres (Clean Energy Finance and Investment Mobilization). Ce programme aide les économies émergentes à attirer des investissements du secteur privé dans l’énergie propre. Il est actuellement mis en œuvre en Indonésie, au Vietnam, en Colombie, en Inde, en Thaïlande, aux Philippines et en Égypte.

Ces contributions ciblées sont des compléments aux investissements du Canada qui portent déjà leurs fruits dans les pays en développement. Par exemple, grâce au Mécanisme d’action climatique Canada-Banque mondial pour les énergies propres et les forêts, le Canada soutient le projet de transition énergétique juste de Komati, grâce auquel une centrale au charbon récemment déclassée sera convertie en un site de production d’énergie renouvelable à Mpumalanga, en Afrique du Sud. Ce projet servira de modèle pour des projets similaires de fermeture et de réaffectation de centrales au charbon partout dans le monde.

Le Canada collabore également avec d’autres pays et d’autres donateurs afin d’établir des partenariats de transition énergétique juste dans les économies émergentes. Ces partenariats ouvriront la voie au financement coordonné de plans de transition énergétiques ambitieux élaborés par les pays hôtes eux-mêmes. Au Sommet du G7 qui s’est tenu cette année à Elmau, en Allemagne, les dirigeants ont convenu de travailler à la conclusion de partenariats avec l’Inde, l’Indonésie, le Sénégal et le Vietnam.

Citations

« Reléguer le charbon aux oubliettes est l’un des meilleurs moyens de garantir un avenir propre et durable. Depuis 2017, les expériences relayées par les membres de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon montrent que l’abandon de la production d’énergie à partir du charbon est non seulement possible, mais aussi rentable et plus durable. Au Canada, notre engagement de carboneutralité prévu par la loi, notre tarification sur le carbone et notre prochaine réglementation sur l’électricité propre nous placent sur la bonne voie pour mettre fin à la production d’énergie à partir du charbon sans dispositif d’atténuation d’ici 2030. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et coprésident de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon

« C’est un grand plaisir d’accueillir de nouveaux membres au sein de l’Alliance qui a tant accompli au cours des cinq dernières années afin de faire grandement progresser l’élimination progressive du charbon. Un avenir exempt d’émissions provenant de l’énergie produite à partir du charbon est réaliste, mais il est essentiel que davantage de gouvernements et d’organisations se joignent à l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, en établissant un calendrier ambitieux pour l’élimination progressive du charbon, afin de garantir une transition équitable et sûre vers une énergie propre. »
– Le très honorable Graham Stuart, ministre d’État au Climat du Royaume-Uni et coprésident de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon

« Nous savons que les administrations qui dépendent fortement du charbon peuvent s’en passer rapidement si elles adoptent les bonnes stratégies en ce sens, comme en témoigne l’élimination rapide des centrales au charbon en Ontario et en Alberta. Notre organisation, qui a participé à ces succès, est heureuse d’apporter son expertise et son appui à l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon pour que ces réussites canadiennes puissent être reproduites dans le monde entier, étape indispensable si nous voulons éviter un véritable désastre climatique. »
– Docteur Joe Vipond, président de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement 

Faits en bref

  • Le charbon, responsable de 20 p. 100 des émissions mondiales de gaz à effet de serre, est la plus grande cause de l’augmentation des températures de la planète. Les émissions mondiales attribuables au charbon doivent diminuer de 80 p. 100 au cours de la présente décennie afin que l’objectif de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C soit maintenu.
  • Une analyse récente a révélé que chaque année plus de 800 000 personnes dans le monde meurent de la pollution générée par la combustion du charbon.
  • Depuis 2015, dans le monde, parmi les nouveaux projets liés au charbon ayant été proposés, plus de 7 sur 10 ont été annulés.
  • L’an dernier, le Canada s’est engagé à verser un milliard de dollars au programme du Fonds d’investissement climatique pour la transition accélérée de l’industrie du charbon, et 25 millions de dollars au Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique de la Banque mondiale dans le cadre de sa contribution au financement international de la lutte contre les changements climatiques. Ces investissements aident les pays en développement à passer le plus rapidement possible de l’électricité produite à partir du charbon à une énergie propre.
  • En ce qui concerne l’élimination progressive de la production d’électricité à partir du charbon, le Canada entend se doter d’un réseau électrique carboneutre d’ici 2035. L’Énoncé économique de l’automne de 2022 propose un crédit d’impôt remboursable équivalent à 30 p. 100 du coût des investissements dans la production d’électricité et les systèmes de stockage, les systèmes de chauffage à faibles émissions de carbone et les véhicules industriels zéro émission. Il prévoit aussi des mesures fiscales visant spécialement l’hydrogène et le captage, l’utilisation et le stockage du carbone.
  • Le gouvernement du Canada élabore actuellement le règlement sur l’électricité propre pour orienter la transition du pays vers un réseau électrique carboneutre. Un cadre réglementaire proposé a été publié en juillet 2022 à des fins de consultation. Le règlement proposé et une analyse coûts-avantages seront publiés dans les prochains mois, aux fins d’une période de consultation officielle. Lorsque le règlement sera établi, il offrira une certitude réglementaire qui appuiera une économie concurrentielle et un approvisionnement continu en électricité fiable pour les Canadiens, tout en maintenant des coûts abordables pour les ménages et les entreprises.

Liens connexes

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    30-novembre-2022 La Conférence soutenir les femmes dans les métiers aura lieu les 11 et 12 juin à Winnipeg, au Manitoba.  Le thème de la conférence de cette année est <<Construire la communauté>>. Les femmes constituent le plus grand groupe sous-représenté dans les métiers spécialisés et l’amélioration de l’éducation et des expériences dans l’industrie devrait entraîner… Read More…

  • Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    30-novembre-2022 Dans le cadre du programme de bourses ÉFC, Leviton Canada décerne une bourse à deux étudiants de niveau postsecondaire qui démontrent un vif intérêt pour un cheminement de carrière dans l’industrie électrique et qui ont fait preuve de leadership dans leur communauté. Nous sommes honorés de remettre ce prix à Xavier Isabel de l’Université… Read More…


Formation et événements