|

Guide du Code canadien de l’électricité, 1ère partie, 25e édition – Une carte routière de William (Bill) Burr  

13-novembre-2022

Bill Burr

Le Code est un document exhaustif. Il peut parfois sembler difficile de trouver rapidement l’information dont on a besoin. Cette série d’articles fournit des repères pour aider les utilisateurs à s’orienter dans ce document essentiel. Il ne s’agit pas de remplacer les notes de l’annexe B ou les explications des exigences individuelles contenues dans le manuel du CCE**, mais nous espérons qu’il vous aidera à vous orienter dans le Code.  

Section 74 —Installations aéroportuaires – 25e édition 

 (La 25e édition de la norme CCE, 1ère partie, (C22.1-21)* est accessible auprès du Groupe CSA. Cette discussion de la section 74 est basée sur la 25e édition).  

Les installations aéroportuaires sont des circuits de type série qui se distinguent des autres circuits de type multiple par le fait que le régulateur qui les alimente fournit un courant constant et une tension variable, quelle que soit la charge. Le régulateur ne réagit pas aux défauts à la terre de façon normale. Un seul défaut à la terre n’affecte pas l’ensemble du système. Deux défauts à la terre ou plus affectent uniquement une partie du système ou une réduction de la puissance lumineuse. Un contrepoids de terre fournit une mise à la terre équipotentielle pour prévenir les dommages à l’équipement électrique causés par les foudroiements et les défauts à la terre et pour protéger le personnel de service des tensions de contact au cours de la réparation ou du remplacement de luminaires brisés. Le manuel CSA fournit une explication approfondie de cette technologie. 

La règle 74-000 précise qu’il s’agit d’une section supplémentaire ou modificative du code et qu’elle s’applique à l’installation de circuits à courant constant de type série alimentant les systèmes d’aide visuelle des aéroports, y compris le balisage lumineux des pistes, des voies de circulation et des approches. L’annexe B précise que ces installations doivent être conçues par un ingénieur civil conformément aux bonnes pratiques d’ingénierie et que la conception doit être acceptable pour les autorités aéroportuaires.  

La règle 74-002 contient les définitions des termes spéciaux utilisés dans la présente section pour le contrepoint de terre, le piquet de fixation, le transformateur d’isolation en série et le boîtier du transformateur. Il est important de comprendre ces termes en raison des caractéristiques électriques particulières des circuits de type série utilisés dans ces installations. 

La règle 74-004 précise les méthodes de câblage pour les installations aéroportuaires et comprend les éléments suivants : 

  • les câbles de type ASLC pour le système en série,  
  • l’utilisation des exigences de la règle 12-012 et du tableau 53 pour les câbles enfouis dans les zones publiques des aéroports,    
  • pour les zones non accessibles au public, l’installation des câbles : 
  • à une profondeur d’au moins 450 mm lorsqu’ils sont installés dans une canalisation,  
  • à une profondeur d’au moins 450 mm et recouverts d’au moins 75 mm de sable ou de terre tamisée au-dessus et au-dessous des conducteurs lorsqu’ils sont directement enterrés,  
  • avec une protection mécanique constituée d’un conduit rigide ou d’une canalisation en béton enfouie à une profondeur d’au moins 600 mm lorsqu’ils sont installés sous les pistes, les voies de circulation, les aires de trafic et les routes. 
  • lorsqu’ils sont installés sur une surface en béton ou en asphalte, ils doivent être placés dans une canalisation. 
  • lorsqu’ils sont directement enfouis dans une tranchée, ils doivent avoir : 
  • une séparation latérale de 75 mm entre les divers circuits en série,  
  • une séparation latérale de 300 mm entre les câbles de basse tension ou de commande, 
  • une séparation verticale de 75 mm dans les croisements, et 
  • une séparation verticale de 300 mm pour les câbles de basse tension se croisant en position supérieure. 
  • Identification de chaque câble à l’aide d’un marqueur de câble à chaque point où les câbles sont accessibles au niveau des trous de maintenance, des boîtiers de transformateurs et d’autres endroits similaires. 

 La Règle 74-006 exige que les transformateurs d’isolation en série directement enfouis : 

  • soient installés de manière à ce que le transformateur et les fils d’amenée primaires se trouvent à une profondeur minimale de 450mm,   
  • que les conducteurs secondaires isolés soient munis d’un code de couleur et qu’un conducteur soit identifié, 
  • que les conducteurs secondaires isolés soient polarisés avec le conducteur identifié connecté à la broche ou au socle le plus grand et mis à la terre.  

La Règle 74-008 précise qu’un contrepoids de terre doit être installé avec un système d’éclairage en série pour assurer une mise à la terre équipotentielle. En l’absence d’un conducteur de contrepoids de terre, un court-circuit primaire-secondaire dans les transformateurs d’isolation peut créer une différence de haute tension entre la douille de lampe et le sol environnant. Même si le piquet de fixation demeure dans le sol, il ne mettra pas à la terre un luminaire qui s’en serait détaché, mais resterait connecté au secondaire de transformateur, exposant le personnel de service à un risque de choc en saisissant le luminaire pour le remettre dans son support. Par conséquent, les systèmes d’éclairage d’aide visuelle en série des aéroports doivent être munis d’un conducteur de contrepoids qui est relié au côté secondaire du transformateur d’isolation en série ainsi qu’au piquet de fixation. 

La Règle 74-010 exige que les conducteurs de contrepoids de terre soient : 

  • au minimum en cuivre massif mou n° 8. 
  • isolés avec un revêtement vert lorsqu’ils sont installés sous terre dans des canalisations. 
  • placés à 75 mm au-dessus de tous les câbles dans la tranchée. 
  • disposés en zigzag, en croisant les câbles à intervalles de 300 mm lorsque les câbles extérieurs sont espacés de plus de 150 mm. 
  • placés à 75 mm au-dessus des conduits non métalliques et sous tout revêtement de protection. 
  • connectés : 
  • à la borne de terre de chaque transformateur d’isolation en série. 
  • au piquet de fixation des dispositifs lumineux.  
  • à la gaine des câbles à gaine métallique et armés alimentant les dispositifs lumineux. 
  • aux électrodes de terre de tous les régulateurs, tours, équipements d’éclairage et trous de maintenance. 
  • aux boîtiers, couvercles et capots métalliques des transformateurs. 
  • aux pièces métalliques non conductrices de courant des feux encastrés, et 
  • reliés ensemble à tous les points où les conducteurs de contrepoids de différents systèmes se croisent ou se rejoignent. 

Dans le prochain article, nous aborderons la Section 76 — Câblage temporaire 

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements