Boralex ajoute 600 MW de projets de stockage d’énergie et 111 MW de projets éoliens et solaires à son portefeuille au cours du troisième trimestre

14-novembre-2022

Boralex inc. (« Boralex » ou la « Société ») (TSX : BLX) annonce une augmentation significative de son portefeuille de projets et une diminution de son résultat d’exploitation en raison de l’enregistrement d’une provision reflétant l’impact d’une nouvelle loi de finances rectificative en France au cours du troisième trimestre 2022.

« Nos équipes de développement ont poursuivi leur excellent travail au cours du trimestre en ajoutant au portefeuille de projets 600 MW de projets de stockage d’énergie en préparation d’un appel d’offres prévu en janvier prochain en Ontario et 111 MW de projets éoliens et solaires en France. Un total de 139 MW de projets, dont l’important projet éolien Limekiln en Écosse, ont progressé au cours du trimestre et sont maintenant à l’étape Prêts à construire avec des mises en service prévues pour 2024. Dans un contexte où la transition énergétique doit plus que jamais s’accélérer afin de combler le manque de capacité de production à court et moyen termes dans plusieurs marchés, l’ajout et la progression de ces projets démontrent que nous avons investi au bon moment dans l’expansion de nos équipes de développement », a fait valoir le président et chef de la direction de Boralex, Patrick Decostre.

« Je suis très optimiste quant à notre potentiel de croissance. Les opportunités de développement dans l’industrie des énergies renouvelables sont plus fortes que jamais. Les plus récentes projections de demande d’électricité à court, moyen et long terme démontrent un important déséquilibre entre l’offre et la demande dans nos marchés cibles. Nous avons d’ailleurs récemment annoncé la mise à jour de notre structure organisationnelle afin d’accroître notre agilité et nous rapprocher davantage des besoins spécifiques dans nos marchés pour saisir ces opportunités et continuer à nous démarquer dans notre industrie », a ajouté M. Decostre.

Faits saillants
• Comptabilisation d’une provision liée à l’application de la loi de finances rectificative de la mi-août en France
◦ Résultats trimestriels en baisse à la suite de la comptabilisation d’une provision liée à l’adoption d’une nouvelle loi de finances rectificative en France le 16 août dernier, dont 28 M$ sont relatifs aux revenus des six premiers mois de
l’année 2022. Tel que mentionné au deuxième trimestre, cette loi vise à partager avec l’État français les revenus
additionnels pour certains contrats de complément de rémunération. La direction de Boralex a dû estimer ce montant puisque l’État français n’a pas encore annoncé les modalités d’application.
• BAIIA(A)1 de 50 M$ (63 M$)2 au T3-2022, une baisse de 31 M$ (30 M$) sur les 81 M$ (93 M$) de 2021.
• Résultat d’exploitation de ( 31) M$ ((25) M$) au T3-2022, une baisse de 38 M$ (38 M$) sur les 7 M$
(13 M$) de 2021.
• Hausse du BAIIA(A) pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2022
◦ BAIIA(A) pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2022 de 344 M$ (379 M$), en hausse de 6 M$
(7 M$) ou 2 % (2 %) sur 2021.
◦ Résultat d’exploitation pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2022 de 105 M$ (133 M$), en baisse de 2 M$ (4 M$) sur 2021.
• Ajouts au portefeuille de projets et évolution du Chemin de croissance
◦ Ajout de 600 MW de projets de stockage en préparation pour l’appel d’offres prévu en janvier prochain en Ontario, au Canada.
◦ Ajout d’un projet éolien de 36 MW et de 4 projets solaires totalisant 75 MW provenant de la croissance organique en France.
◦ Passage de 139 MW de projets éoliens et solaires en phase Prêts à construire du Chemin de croissance.
◦ Mise en service du parc éolien Bougainville Repowering, d’une puissance totale installée de 18 MW, une hausse de 6 MW comparativement à sa puissance avant les travaux de renouvellement.
• Hausse des flux de trésorerie nets liés aux activités d’exploitation et diminution des flux de trésorerie
discrétionnaires attribuables à la comptabilisation de la provision liée à la loi de finances en France
◦ Flux de trésorerie nets liés aux activités d’exploitation du T3-2022 de 90 M$, une hausse de 43 M$ sur le T3 2021.
◦ Marge brute d’autofinancement3 du T3-2022 de 40 M$, une baisse de 26 M$ sur le T3-2021.
◦ Flux de trésorerie discrétionnaires3 de 1 M$, une baisse de 20 M$ sur le T3-2021.
• Production inférieure de 8 % (6 %) à la production du T3-2021 et de 11 % (10 %) à la production anticipée4
◦ Éolienne : en baisse de 2 % (— %) sur le T3-2021 et 13 % (11 %) inférieure à la production anticipée.
◦ Hydroélectrique : en baisse de 22 % sur le T3-2021 et 2 % inférieure à la production anticipée.
◦ Solaire : en hausse de 4 % sur le T3-2021 et 13 % inférieure à la production anticipée.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    30-novembre-2022 La Conférence soutenir les femmes dans les métiers aura lieu les 11 et 12 juin à Winnipeg, au Manitoba.  Le thème de la conférence de cette année est <<Construire la communauté>>. Les femmes constituent le plus grand groupe sous-représenté dans les métiers spécialisés et l’amélioration de l’éducation et des expériences dans l’industrie devrait entraîner… Read More…

  • Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    30-novembre-2022 Dans le cadre du programme de bourses ÉFC, Leviton Canada décerne une bourse à deux étudiants de niveau postsecondaire qui démontrent un vif intérêt pour un cheminement de carrière dans l’industrie électrique et qui ont fait preuve de leadership dans leur communauté. Nous sommes honorés de remettre ce prix à Xavier Isabel de l’Université… Read More…


Formation et événements