Le monde de l’éctricité en ligne

23-juin-2022

Bill Burr

lme51 f 1 Bill Burr 400Le Code est un document complet. Parfois, il peut sembler assez intimidant de trouver rapidement les informations dont vous avez besoin. Cette série d’articles fournit un guide pour aider les utilisateurs à se repérer dans ce document essentiel. Ceci n’est pas destiné à remplacer les notes de l’annexe B ou les explications des exigences individuelles contenues dans le manuel CEC **, mais nous espérons qu’il fournira une aide pour naviguer dans le code.

Article 64 — Systèmes d’énergie renouvelable, systèmes de production d’énergie et systèmes de stockage d’énergie

Systèmes solaires photovoltaïques

La règle 64-200 fournit des exigences de marquage supplémentaires données dans la règle 64-072 et précise que :

  • - un marquage permanent soit prévu à un endroit accessible au niveau du moyen de sectionnement du circuit photovoltaïque de sortie, précisant le courant et la tension assignés d’emploi, la tension maximale du circuit de source photovoltaïque calculée conformément à la règle 64-202 et le courant assigné de court-circuit,
  • - une installation photovoltaïque à arrêt rapide selon la règle 64-218 soit munie d’un marquage permanent à un endroit accessible au niveau du moyen de déconnexion du circuit de sortie photovoltaïque indiquant que l’installation photovoltaïque est équipée d’un arrêt rapide, et
  • - un panneau d’avertissement pour une installation photovoltaïque en majuscules d’une hauteur minimale de 9,5 mm, en blanc sur fond rouge.

La règle 64-202 fournit des exigences pour la tension des systèmes solaires photovoltaïques et spécifie :

  • - Les tensions maximales de la source photovoltaïque et du circuit de sortie sont :
    • - la tension nominale en circuit ouvert de la source d’alimentation photovoltaïque multipliée par 125 %, ou
    • - la tension maximale de la source photovoltaïque et du circuit de sortie peut être calculée à l’aide de la tension assignée en circuit ouvert de la source d’énergie photovoltaïque, de la différence entre 25 °C et la température minimale quotidienne prévue la plus basse, et du coefficient de température de tension tel que spécifié par le fabricant.
  • - La tension maximale de la source photovoltaïque et du circuit de sortie doit être utilisée pour déterminer les tensions nominales des conducteurs isolés, des câbles, des sectionneurs, de la protection contre les surintensités et d’autres équipements dans les circuits de source ou de sortie photovoltaïques.
  • -Les circuits de source et de sortie photovoltaïques installés dans ou sur les logements peuvent avoir une tension ne dépassant pas 600 Vcc entre deux conducteurs et entre tout conducteur et la terre, à condition que :
    • - toutes les parties sous-tension de la source photovoltaïque et des circuits de sortie de plus de 150 volts à la terre ne sont accessibles qu’aux personnes qualifiées ; et
    • - les conducteurs isolés des circuits de source et de sortie photovoltaïques supérieurs à 30 V situés à l’intérieur du bâtiment sont contenus dans des goulottes métalliques, des enveloppes métalliques ou des câbles à armure métallique ou gaine métallique.

La règle 64-204 prévoit des limites de chute de tension et précise que nonobstant les exigences de la règle 8-102, les circuits de sortie photovoltaïques et les conducteurs des circuits de source photovoltaïque satisfont à l’une des exigences suivantes :

  • - la chute de tension doit être considérée comme acceptable lorsque les conducteurs sont évalués à au moins 125 % du courant de court-circuit maximal disponible du système solaire photovoltaïque,
  • - la chute de tension ne doit pas dépasser 5 % de la tension nominale de fonctionnement,
  • - la chute de tension nominale de fonctionnement ne doit pas dépasser le pourcentage calculé en multipliant 50 % du courant nominal du circuit de source photovoltaïque considéré divisé par le courant nominal de l’ensemble du générateur connecté à l’unité de conditionnement de puissance ou aux charges directement connectées, ou
  • - la résistance doit être suffisamment faible pour faciliter le fonctionnement du dispositif à maximum de courant protégeant le circuit en cas de court-circuit.

La règle 64-206 fournit l’intensité nominale des circuits de source et de sortie photovoltaïques et exige que l’intensité nominale d’une source photovoltaïque et d’un circuit de sortie soit

  • - l'intensité nominale du dispositif de protection contre les surintensités protégeant le circuit ou
  • - le courant admissible des conducteurs, si celui-ci est inférieur, et
  • - pas moins de 125 % du courant de court-circuit nominal du circuit de cette source photovoltaïque.

La règle 64-208 décrit l’utilisation de la classe d’application des modules photovoltaïques et exige que :

  • - Les modules photovoltaïques marqués de la classe d’application A ou C doivent pouvoir être installés dans un endroit accessible au public, et
  • - Les modules photovoltaïques marqués d’une classe d’application B ne doivent pas être autorisés pour les installations accessibles au public.

La règle 64-210 fournit la méthode de câblage pour les systèmes solaires photovoltaïques et comprend :

  • - Nonobstant la règle 12-102 3), des cordons souples adaptés à un usage extradur peuvent être utilisés pour l’interconnexion des modules photovoltaïques au sein d’un réseau.
  • - Nonobstant la règle 12-202, les câbles inclus dans les modules photovoltaïques sont autorisés pour l’interconnexion des modules photovoltaïques au sein d’un réseau, à condition que
    • - la source photovoltaïque et les circuits de sortie fonctionnent à une tension maximale du système de 30 V ou moins, ou

       

    • - supérieure à 30 V lorsque la matrice n’est pas installée dans des endroits facilement accessibles.

  • - Nonobstant la règle 12-202, les câbles de type RPVU sont autorisés pour l’interconnexion de modules photovoltaïques au sein d’un réseau, à condition que l’installation ne soit entretenue que par des personnes qualifiées et que l’installation soit inaccessible au public.
  • - Les conducteurs et câbles isolés installés conformément à ce qui précède doivent être protégés de manière adéquate contre les dommages mécaniques pendant et après l’installation et soutenus par des sangles ou d’autres dispositifs situés à moins de 300 mm de chaque boîtier ou connecteur et à des intervalles ne dépassant pas 1 m tout au long du parcours.
  • - Lorsque la protection contre les défauts d’arc en courant continu visée à la règle 64-216 n’est pas située au niveau du module, les conducteurs et les câbles isolés du circuit de la source photovoltaïque installés sur ou au-dessus d’un bâtiment et installés conformément aux règles ci-dessus doivent être munis d’une protection mécanique sous la forme d’une canalisation fermée ou d’un autre matériau acceptable pour se protéger contre les dommages causés par les rongeurs.
  • - Nonobstant la règle 12-2202, des câbles de type RPVU peuvent être installés dans un chemin de câbles pour l’interconnexion du système solaire photovoltaïque.
  • - Les conducteurs de type RPV installés dans un chemin de câbles sont autorisés pour l’interconnexion du système solaire photovoltaïque.
  • - Les câbles utilisés pour les installations solaires photovoltaïques sur ou au-dessus d’un bâtiment doivent respecter les exigences de propagation des flammes du Code national du bâtiment du Canada ou de la législation locale en matière de construction.
  • - Les conducteurs isolés de type RPV et les câbles de type RPVU installés à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une structure doivent être contenus dans un chemin de câbles.
  • - Nonobstant les règles 12-904 et 12-3030, les boîtes de jonction, les enceintes, les raccords et les canalisations ou les compartiments de canalisations à canaux multiples sont autorisés à contenir des conducteurs isolés d’un seul système d’énergie renouvelable qui sont connectée à différentes sources de tension lorsque :
  • - Les câbles utilisés pour les installations solaires photovoltaïques sur ou au-dessus d’un bâtiment doivent respecter les exigences de propagation des flammes du Code national du bâtiment du Canada ou de la législation locale en matière de construction.
    Les conducteurs isolés de type RPV et les câbles de type RPVU installés à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une structure doivent être contenus dans un chemin de câbles.
  • - Nonobstant les règles 12-904 et 12-3030, les boîtes de jonction, les enceintes, les raccords et les canalisations ou les compartiments de canalisations à canaux multiples sont autorisés à contenir des conducteurs isolés d’un seul système d’énergie renouvelable qui sont connectée à différentes sources de tension lorsque :
    • - tous les conducteurs sont isolés pour au moins la même tension que celle du circuit ayant la tension la plus élevée ; et
    • - un avis d'avertissement approprié est placé à chaque enceinte et boîte de jonction donnant accès aux conducteurs isolés, indiquant où plusieurs circuits de source photovoltaïque et circuits de sortie photovoltaïques sont disponibles dans les boîtes de jonction, les enceintes et les canalisations ou compartiments d'une canalisation à plusieurs canaux.

La règle 64-212 fournit les spécifications de marquage ou de codage couleur des conducteurs isolés et comprend :

  • - Nonobstant la règle 4-032, les conducteurs isolés du circuit de sortie photovoltaïque cc et les conducteurs isolés du circuit de source photovoltaïque installé entre un module et l’unité de conditionnement de puissance du système cc doivent être colorés ou codés, ou les deux, comme suit :
    • - pour un circuit à 2 fils, rouge pour le positif et noir pour le négatif, ou conducteurs isolés noirs fabriqués avec une impression de surface permanente indiquant la polarité sur le conducteur isolé ; et
    • - pour un circuit à 3 fils (circuit bipolaire), blanc ou blanc avec une bande colorée pour le fil médian (identifié comme la prise centrale), rouge pour les conducteurs isolés positifs, noirs pour les négatifs ou noirs fabriqués avec une impression de surface permanente indiquant le polarité sur l'isolant du conducteur.
  • - Les exigences ci-dessus ne doivent pas être respectées par le marquage ou l’étiquetage sur le terrain.

  • - Nonobstant ce qui précède, il est permis d’effectuer un codage couleur des conducteurs isolés pour les câbles multiconducteurs au moyen d’un étiquetage ou d’un marquage permanent approprié sur le terrain.

  • - L’étiquetage et le marquage des conducteurs isolés autorisés doivent :

    • - être réalisé à chaque point où les conducteurs isolés séparément sont rendus accessibles et visibles par le retrait de la gaine extérieure du câble ;
    • - être fait par peinture ou par d’autres moyens appropriés ; et
    • - ne pas rendre illisible la numérotation constructrice des conducteurs isolés.

La règle 64-214 fournit des exigences en matière de protection contre les surintensités pour les appareils et les conducteurs, notamment :

  • Nonobstant les règles 64-058 et 64-066, des dispositifs individuels de protection contre les surintensités sont requis lorsque la somme des courants de court-circuit disponibles de tous les circuits de source photovoltaïque connectés à la même unité de conditionnement de puissance n’est pas supérieure à l’intensité nominale de l’appareil ou des conducteurs.
  • Lorsqu’une protection contre les surintensités est requise par la règle 64-058 pour un circuit de source photovoltaïque, chaque circuit de source photovoltaïque doit être protégé par un dispositif de surintensité individuel évalué ou réglé à
    • pas plus que le courant admissible des conducteurs du circuit de la source photovoltaïque ou
    • la protection maximale contre les surintensités indiquée sur la plaque signalétique du module photovoltaïque, la valeur la moins élevée prévalant.
  • Pour les circuits photovoltaïques à 2 fils qui ne sont pas solidement reliés à la terre, les conducteurs de chaque circuit de source ou les conducteurs de chaque circuit de sortie peuvent être protégés par un dispositif à maximum de courant qui interrompt le courant dans un seul conducteur du circuit.
  • Lorsque des dispositifs de protection contre les surintensités sont utilisés pour protéger la source photovoltaïque ou les circuits de sortie, tous les dispositifs de protection contre les surintensités doivent être placés dans des conducteurs de même polarité pour tous les circuits d’un système photovoltaïque.
  • Lorsque la valeur spécifiée ci-dessus ne correspond pas à la valeur nominale standard d’un dispositif de surintensité, la valeur standard immédiatement supérieure peut être utilisée.
  • Les dispositifs de protection contre les surintensités pour les circuits de source photovoltaïque doivent être accessibles et regroupés dans la mesure du possible.

 

La règle 64-216 exige la protection du circuit photovoltaïque contre les défauts d’arc comme suit :

  • Les systèmes solaires photovoltaïques avec une source CC ou une tension de circuit de sortie CC de 80 V ou plus, lorsqu’ils sont calculés conformément à la règle 64-202, doivent être protégés par un disjoncteur CC contre les défauts d’arc ou un autre équipement du système qui fournit une protection équivalente.
  • La protection requise ci-dessus doit :
    • détecter et interrompre les défauts d’arc résultant d’une défaillance dans la continuité prévue d’un conducteur, d’une connexion, d’un module photovoltaïque ou d’un autre composant du système dans les circuits de source et de sortie photovoltaïques à courant continu,
    • ne pas avoir la capacité d’être redémarré automatiquement,
    • avoir une annonce, sans réarmement automatique, qui fournit une indication visuelle que le disjoncteur a fonctionné ; et
    • désactiver ou déconnecter les onduleurs ou les contrôleurs de charge connectés au circuit défaillant lorsque le défaut est détecté, ou les circuits de source CC photovoltaïques ou les circuits de sortie CC soit dans le combinateur, soit au niveau de la boîte de jonction du module, soit au niveau des connecteurs de câble du module.

 

La règle 64-218 prévoit l’arrêt rapide photovoltaïque comme suit :

  • Un arrêt rapide photovoltaïque doit être prévu pour un système photovoltaïque installé sur ou dans des bâtiments où la source photovoltaïque ou les conducteurs isolés du circuit de sortie ou les câbles installés sur ou dans les bâtiments sont à plus de 1 m d’un générateur photovoltaïque.
  • Nonobstant ce qui précède, l’arrêt rapide photovoltaïque n’est pas requis pour les circuits du système photovoltaïque monté au sol qui pénètrent dans un bâtiment dont le seul but est d’abriter l’équipement du système photovoltaïque.
  • L’arrêt rapide photovoltaïque doit limiter la source photovoltaïque ou les circuits de sortie situés à plus de 1 m du générateur photovoltaïque à pas plus de 30 V dans les 30 s suivant le déclenchement de l’arrêt rapide.
  • Un dispositif utilisé pour initier un arrêt rapide photovoltaïque doit être facilement accessible et situé pour les logements individuels, à l’emplacement du compteur de l’autorité d’approvisionnement, pour les logements autres que les logements individuels, et les systèmes autonomes à l’équipement de service du consommateur ou à l’emplacement du compteur de l’autorité d’approvisionnement, et
    • à un accès permanent au toit d’un bâtiment où un ou plusieurs générateurs sont installés ; ou
    • en vue et à moins de 9 m du ou des générateurs.
  • L’emplacement du dispositif utilisé pour initier l’arrêt rapide photovoltaïque doit être indiqué sur le schéma requis à la règle 84-030 2).
  • Une étiquette indiquant que le système photovoltaïque est équipé d’un arrêt rapide photovoltaïque doit être installée au niveau du compteur de l’autorité de fourniture et aux emplacements des équipements de service du consommateur.

 

La règle 64-220 s’applique aux fiches de raccordement et aux dispositifs de câblage similaires comme suit :

  • Les fiches de raccordement et les dispositifs de câblage similaires sont autorisés pour connecter les câbles entre les modules photovoltaïques ou entre la source photovoltaïque à courant continu et les circuits de sortie photovoltaïques, lorsque :
    • il n’y a pas de pièces sous tension exposées, que les appareils soient connectés ou déconnectés,
    • les appareils sont polarisés,
    • les appareils ont une configuration qui n’est pas interchangeable avec les prises ou fiches de raccordement d’autres systèmes du local,
    • les dispositifs sont de type verrouillable,
    • les appareils sont calibrés pour la tension et le courant du circuit dans lequel ils sont installés,
    • les appareils offrent une décharge de traction,
    • les appareils forment une paire accouplée, et
    • les fiches de raccordement et les dispositifs de câblage similaires sont compatibles avec les types de câbles utilisés.
  • Lorsque les fiches de raccordement et les dispositifs de câblage similaires installés comme ci-dessus sont facilement accessibles et utilisés dans des circuits fonctionnant à plus de 30 V, ils doivent être d’un type qui nécessite un outil pour ouvrir le connecteur.
  • Les fiches de connexion et les dispositifs de câblage similaires doivent être conçus pour interrompre le courant sans danger pour l’opérateur ou être d’un type qui nécessite un outil pour les ouvrir et porter la mention « Ne pas déconnecter sous charge » ou « Ne pas interrompre le courant ».
  • Une prise de raccordement unipolaire ou un dispositif de câblage similaire conçu pour une utilisation en courant continu peut être utilisé comme moyen d’isolation en courant continu.
  • Une prise de raccordement multipolaire ou un dispositif de câblage similaire peut être utilisé comme moyen d’isolation du courant alternatif, à condition qu’il soit conforme aux exigences ci-dessus.

 

La règle 64-222 fournit les exigences pour la liaison des modules photovoltaïques et comprend :

  • Les parties métalliques exposées et non conductrices de courant des modules photovoltaïques doivent être liées conformément à la section 10.
  • Les connexions de liaison du module doivent être telles que spécifiées dans le manuel d’installation du module.
  • Nonobstant ce qui précède, des connecteurs de liaison destinés à la liaison des modules photovoltaïques et installés conformément aux instructions du fabricant peuvent être utilisés.
  • Les connexions à un module photovoltaïque doivent être disposées de manière à ce que le retrait d’un seul module photovoltaïque d’un circuit de source photovoltaïque n’interrompe pas la continuité de liaison à l’onduleur ou au contrôleur.
  • Les connexions à un onduleur ou à un contrôleur doivent être disposées de manière à ce que le retrait de l’onduleur ou du contrôleur n’interrompe pas la continuité de la liaison.

 

Petits systèmes éoliens

Les règles 64-300 à 64-320 s’appliquent aux petits systèmes éoliens et comprennent des exigences pour :

  • Prévoir un marquage au niveau des moyens de déconnexion de l’éolienne
    • circuit de sortie, en précisant :
    • valeurs de protection contre les surintensités,
    • courant nominal de court-circuit,
    • une description du système, y compris le type de générateur
    • courant de sortie nominale,
    • tension de sortie nominale, et
    • Instructions pour désactiver la turbine.
  • Autoriser la tension de sortie maximale et l’accessibilité uniquement au personnel qualifié.
  • Détermination du courant et de la température nominale des conducteurs isolés d’alimentation.
  • Méthodes de câblage.
  • Fourniture, évaluation et emplacement de la protection contre les surintensités pour les appareils, les transformateurs de puissance et les conducteurs.
  • Installation, calibre, type et emplacement des moyens de déconnexion pour les circuits et l’équipement, et conformément à la règle 84-024.
  • Méthodes de mise à la terre, parties métalliques non conductrices de courant des tours, nacelles de turbine, autres équipements métalliques, haubans, enceintes conductrices et constructions métalliques, conformément à la section 10.
  • Protection des prises de maintenance par un DDFT, type Classe A.
    Installation des conducteurs et des électrodes de mise à la terre de la protection contre la foudre, conformément aux règles 10-706 et 10-702.
  • Utilisation de contrôleurs de charge de diversion, et
    Installation et localisation de dispositifs de protection contre les surtensions.

Grands systèmes éoliens

Les règles 64-400 à 64-414 s’appliquent aux grands systèmes éoliens et comprennent des exigences pour :

  • Prévoir un marquage à la base du mât (entrée) de l’éolienne précisant :
    • valeurs de protection contre les surintensités,
    • capacité de coupure de courant de court-circuit pour les dispositifs de protection,
    • une description du système, y compris le type de générateur, le courant de sortie nominal, la tension de sortie nominale
    • un avertissement et un diagramme conformément à la règle 84-030, et des étiquettes de choc électrique et d’arc électrique sur la porte d’accès à l’éolienne.
  • Détermination du courant et de la température nominale des conducteurs d’alimentation.
    Fourniture, évaluation et emplacement de la protection contre les surintensités pour les appareils, les transformateurs de puissance et les conducteurs.
  • Installation, calibre, type et emplacement des moyens de déconnexion pour les circuits et l’équipement et conformément à la règle 84-020.
  • Méthodes de mise à la terre des parties métalliques non conductrices de courant des tours, nacelles de turbine, autres équipements métalliques, haubans, enceintes conductrices et constructions métalliques conformément à la section 10.
  • Installation des électrodes de masse de la station conformément à l’article 36.
  • Protection des prises de maintenance par un DDFT, type Classe A.
    Installation de conducteurs de mise à la terre de protection contre la foudre et
  • Électrodes conformément aux règles 10-706 et 10-702, et
    Fourniture d’un schéma indiquant la démarcation entre les systèmes appartenant au client et ceux de l’autorité d’approvisionnement.

 

Systèmes microhydroélectriques

Les règles 64-500 à 64-512 s’appliquent aux systèmes micro-hydroélectriques et comprennent des exigences pour :

  • Prévoir un repérage au niveau des moyens de sectionnement du circuit de sortie de la microcentrale hydroélectrique précisant :
    • le descriptif du système,
    • puissance nominale,
    • type de système de génération ; et
    • tension et courant de charge assignés du ballast.
  • Détermination du courant et de la température nominale des conducteurs d’alimentation.
  • Méthodes de câblage.
  • Fourniture, évaluation et emplacement de la protection contre les surintensités pour les appareils, les transformateurs de puissance et les conducteurs.
  • Installation, calibre, type et emplacement des moyens de déconnexion pour les circuits et l’équipement, et conformément à la règle 84-020.
  • Prévoir un système autonome :
    • un régulateur électronique,
    • charge de déviation et conducteur identifié avec une valeur nominale égale à la capacité installée, et
    • si à piles se conformer aux règles 64-800 à 64-814, et
  • Mise à la terre de toutes les structures avec un minimum de 6 AWG.

 

Systèmes hydrocinétiques 

Les règles 64-600 à 64-612 s’appliquent aux systèmes hydrocinétiques et comprennent des exigences pour :

  • Prévoir un repérage de chaque équipement électrique, conformément à la règle 2-100, au niveau des moyens de sectionnement ou du circuit de sortie du système électrique de l'hydrolienne, notamment :
    • description du système,
    • puissance nominale,
    • type de génération, et
    • tension et courant de charge de déviation nominale.
  • Détermination du courant, de la température nominale et de la chute de tension des conducteurs d’alimentation.
  • Pour un système autonome, un régulateur électronique, une charge de déviation et un conducteur identifié de calibre égal à la capacité installée, et s’il s’agit d’un système à batterie, sont conformes aux règles 64-800 à 64-814.
  • Fourniture, évaluation et emplacement de la protection contre les surintensités pour les appareils, les transformateurs de puissance et les conducteurs.
  • Méthodes de câblage.
  • Installation, calibre, type et emplacement des moyens de déconnexion pour les circuits et l’équipement, et conformément à la règle 84-020.
  • Mise à la terre de toutes les parties métalliques non conductrices de courant de la turbine, y compris les turbines à très basse tension, conformément à la section 10.

 

Systèmes de piles à combustible stationnaires

Les règles 64-700 à 64-716 s’appliquent aux systèmes de piles à combustible fixes et comprennent des exigences pour :

  • Fournir un marquage conformément à la règle 2-100 au niveau des moyens de déconnexion spécifiant :
    • les valeurs de protection contre les surintensités fournies par la sortie,
    • capacité d'interruption du courant de court-circuit pour les dispositifs de protection,
    • description du système,
    • avertissement du stockage de l'énergie électrique, et
    • emplacement de la coupure manuelle du carburant.
  •  Détermination de la température nominale actuelle des conducteurs d’alimentation.
  • Fourniture, évaluation et emplacement de la protection contre les surintensités pour les conducteurs de circuit.
  • Installation, calibre, type et emplacement des moyens de déconnexion pour les circuits et l’équipement et conformément à la règle 84-020.
  • Mise à la terre des réservoirs d’hydrogène et de carburant, de la tuyauterie associée, des brides et des systèmes de ventilation d’hydrogène avec un conducteur de mise à la masse en cuivre n° 6 AWG minimum, sauf si nécessaire pour la protection cathodique.
  • Emplacement, classification de la zone et installation conformément aux instructions du fabricant et à la section 18, et non situés dans des placards à vêtements, des salles de bains, des escaliers, des pièces à température ambiante élevée, des emplacements dangereux ou tout autre endroit indésirable similaire.
  • Maintenir un débit d’air adéquat dans ou à l’échappement du système de pile à combustible stationnaire et l’adéquation pour une installation à l’extérieur.
  • Marquage comme adapté aux installations intérieures.
  • Installation de transformateurs de type sec dans des locaux contenant des systèmes d’alimentation par pile à combustible.
  • Fournir une ventilation mécanique verrouillée qui fournit une alarme et arrête le système d’alimentation à pile à combustible en cas de perte de ventilation.
  • Fourniture d’une vanne d’arrêt automatique située à l’extérieur, interverrouillée avec une détection de gaz combustible intérieure pour des systèmes d’alimentation à pile à combustible alimentés par un gaz non odorisé.
  • Fourniture d’une interconnexion à l’alimentation en carburant coupée avec un système d’extinction automatique d’incendie.

 

Batteries de stockage

Les règles 64-800 à 64-814 s’appliquent aux batteries d’accumulateurs et comprennent des exigences pour :

  • Installation dans les logements et conformément aux dispositions de

Règle 26-540, ou tel que requis par le fabricant.

  • Fourniture de dispositifs de limitation de courant à maximum de courant dans chaque circuit de batterie, lorsque le courant de court-circuit disponible d’une batterie ou d’un groupe de batteries dépasse les capacités d’interruption ou de résistance des autres équipements de ce circuit.
  • Installation de batteries plomb-acide inondées, ventilées dans des boîtiers ou des racks non conducteurs et à proximité d’autres matériaux conducteurs.
  • Fourniture de sectionneurs pour la maintenance, pour les chaînes connectées en série et les conducteurs de circuit mis à la terre pour les batteries, sous réserve d’un entretien sur site et fonctionnant à plus de 48 V nominaux.
  • Fonctionnement de systèmes de batterie de plus de 48 V nominal, avec des conducteurs non mis à la terre, à condition :
    • les circuits de source et de sortie sont conformes à la règle 64-066,
    • les charges cc et ca sont mises à la terre,
    • tous les conducteurs de circuit de batterie principaux non mis à la terre sont équipés de moyens de déconnexion, d’une protection contre les surintensités et d’un détecteur et d’un indicateur de défaut à la terre.
  • Interconnexions de batterie avec utilisation intensive et câbles flexibles résistants à l’humidité.
  • Mise à disposition d’équipements de contrôle de charge accessibles uniquement aux personnes qualifiées.
  • Fournir des moyens supplémentaires et indépendants pour empêcher la surcharge, où le seul moyen de réguler la charge de la batterie est un contrôleur de charge de diversion.
  • Détermination du courant, de la tension et de la puissance nominale de la charge de dérivation, du courant admissible du conducteur et du dispositif de surintensité pour le contrôleur de charge de dérivation.
  • Fournit un moyen indépendant de contrôler le processus de charge de la batterie pour les systèmes utilisant des onduleurs interactifs pour détourner l’énergie excédentaire vers le système de service public lorsque le service public n’est pas présent ou que le contrôleur de charge principal tombe en panne.

Dans le prochain article, nous discuterons de l'article 66 - Parcs d'attractions, midways, carnavals, plateaux de cinéma et de télévision, lieux de télédiffusion et spectacles itinérants.

[i] William (Bill) Burr est membre associé du Comité technique du Code canadien de l'électricité, partie 1, et ancien président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CACES), inspecteur en chef des installations électriques et des ascenseurs pour la province de la Colombie-Britannique et le Territoires du Nord-Ouest, directeur de l'élaboration des normes électriques et gazières et directeur de l'évaluation de la conformité au Groupe CSA. Bill peut être contacté à Burr and Associates Consulting Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Grimard produit des estimations 3X plus rapidement avec Procore.

ProcoreLorsque les confinements de la pandémie ont commencé en mars 2020, Grimard a dû décider s'il fallait fermer entièrement l'entreprise ou implémenter une nouvelle plateforme avec des personnes qui étaient désormais disponibles pour travailler. Maintenant, Grimard a pu connecter l'estimation à sa plateforme de gestion de la construction. Ce faisant, il pouvait combler le fossé entre les équipes d'estimation et de construction pour donner aux parties prenantes une visibilité en temps réel sur les données critiques pour leurs projets complexes et en évolution rapide.

Plus d'info


Monde en mouvement

  • Prev
Les choses bien faites, ça commence chez nous! Inauguré à l’automne 2020, le nouveau centre de ...
ABB est une entreprise internationale présente à travers le monde, mais saviez-vous qu'un ...
Rittal Systems Ltd. est fier d’annoncer que notre organisation a été nommée sur la liste 2022 des ...
Précommandez dès maintenant l'édition numérique 2023 – à un nouveau prix réduit !
Procore Technologies, Inc. (NYSE : PCOR), fournisseur mondial de premier plan dans le domaine ...
Le 16 juin 2022, le comité technique de la première partie du Code canadien de l’électricité a ...
ABB est une entreprise internationale présente à travers le monde, mais saviez-vous qu'un ...
Ce mois-ci, les RJP des régions de l’Atlantique, de l’Ontario et du Québec célèbrent leur Journée ...
Atkore Inc. a annoncé l’acquisition de United Poly Systems, un fabricant de tuyaux et de conduits ...
 C’est avec enthousiasme que MONTONI et Franklin Empire inc., le plus important distributeur ...

Journée nationale du RJP au Québec

Electro-Federation CanadaCe mois-ci, les RJP des régions de l’Atlantique, de l’Ontario et du Québec célèbrent leur Journée nationale du RJP en reconnaissance des jeunes professionnels tenaces, créatifs et motivés de l’industrie électrique, avec des événements en personne qui favorisent les piliers stratégiques REDONNER et RASSEMBLER du réseau.

Le comité du RJP de la région du Québec, dirigé par la présidente Amélie Cyr-Lapointe, de Westburne, et le vice-président Marcos Simard, de Wesco, a organisé un diner-bénéfice en personne le 15 juin. Les jeunes professionnels qui y ont assisté ont participé à une activité de réseautage très nécessaire et pu profiter d’un délicieux diner préparé par le foodtruck La Confrérie

Lire Plus...


 

IPEX annonce une importante expansion de sa capacité d’extrusion de tuyaux

IPEX by AliaxisIPEX est heureuse d’annoncer que, dans le cadre de sa stratégie de croissance nord-américaine et de ses efforts pour améliorer le service à la clientèle, l’entreprise investit dans une expansion majeure qui aura des répercussions sur trois de ses installations d’extrusion de tuyaux.

Au total, 28 nouvelles chaînes de production seront ajoutées aux installations d’IPEX à Asheville (Caroline du Nord), Lawton (Oklahoma) et Fort Pierce (Floride). Les nouvelles chaînes utilisent les dernières technologies d’extrusion à grande vitesse et comprennent des écrans muraux en circuit fermé, l’automatisation du groupage des tuyaux en fin de chaîne et des systèmes d’alimentation gravimétriques.

Lire Plus...


 

Atkore and United Poly SystemsAtkore Inc. a annoncé l’acquisition de United Poly Systems, un fabricant de tuyaux et de conduits sous pression en polyéthylène haute densité (PEHD), desservant principalement les marchés des télécommunications, des infrastructures hydrauliques, des énergies renouvelables et de l’énergie.

« Nous sommes ravis de finaliser l’acquisition de United Poly Systems, qui renforce le portefeuille de produits d’Atkore, étend notre capacité de fabrication et nous permet de mieux répondre aux besoins des clients en PEHD », a déclaré John Pregenzer, président de l’activité électrique d’Atkore. « Les tuyaux et conduits en PEHD sont un marché en pleine croissance qui devrait bénéficier de la législation américaine sur les infrastructures, et United Poly Systems est un excellent ajout à Atkore. 

Lire plus...


 

Portrait

  • Prev
Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify ...
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...

Nouveau Produits

  • Prev
La prise de comptoir escamotable à triple alimentation de Hubbell Wiring Device - Kellems® fournit ...
Klein Tools présente de nouveaux imageurs thermiques pour téléphone, un pour les appareils Android® ...
Les packs muraux réglables EarthTronics DEL ont un design à profil mince. Ils peuvent être ...
Cette volumineuse Hubbell® Boîtier de dispositif juxtaposable offre des côtés externes plats ...
Le DirectDrive DX2 de Keystone est un tube de tension de ligne UL de type B offrant des ...
Le profilé 8540 Pro est conçu pour se fondre dans la structure, fusionnant la source de ...
Application mobile compatible Wi-Fi STARFISH contrôlée. Personnalisez et enregistrez diverses ...
Le projecteur à LED Lithonia Lighting® ESXF est un projecteur tout-en-un qui offre une polyvalence ...
La renommée de notre plinthe Brava n’est plus à faire. C’est la plus connue et la plus ...
Classe I et II, Div I et II, DivGroupes C, D, F et G

Fluke ii900Equipée d´un réseau de microphones offrant un champ de vision étendu, la caméra acoustique ultrasonore portable Fluke ii900 permet aux équipes de maintenance de localiser rapidement et précisément les fuites d´air, de gaz et de vide dans les systèmes d'air comprimé, et ce même dans les environnements bruyants.

Spécialement conçue pour les usines de production bruyantes, la nouvelle technologie SoundSight™ est facile à utiliser et à mettre en oeuvre. L´écran tactile LCD de 7” affiche une image visuelle sur laquelle se superpose SoundMap™ pour une localisation rapide de la fuite.

Lire Plus...


 

Ericson SL StringlightEricson annonce des versions améliorées de sa gamme extrêmement performante de guirlandes lumineuses industrielles et SL, guirlandes DEL. Ces produits nouveaux et mis à jour ont plusieurs caractéristiques clés importantes lorsqu’un éclairage sûr et conforme au code pour un espace de travail industriel est nécessaire.

Infiniment capables, ces produits robustes ont plusieurs caractéristiques de pointe et exclusives, notamment :

Guirlandes lumineuses industrielles :

Une spécification de la marine américaine depuis avant la Seconde Guerre mondiale, ils sont testés dans le temps et les applications...

Lire plus...


 

Le Congrès des fournisseurs de La Division Industrie et sécurité d’AD Canada mise sur la croissance et la collaboration à l’occasion de sa reprise en tant qu’événement en personne

 

Affiliated DistributorsLes membres et les fournisseurs d’AD se sont réunis avec grand succès au cours du Congrès des fournisseurs de La Division Industrie et sécurité d’AD Canada, qui a eu lieu au JW Marriott Parq Vancouver/l’hôtel Douglas entre le 30 mai et le 2 juin dernier. En présence de près de 400 participants venus d’un bout à l’autre du pays, ainsi que quelques participants des États-Unis, ce grand événement a été une occasion concrète pour rétablir les liens et pour réintégrer les membres de la division, tout en favorisant les occasions et les conversations suscitées par les échanges et le réseautage en personne.

Rob Dewar, le Président d’AD Canada, a partagé ses réflexions sur cet événement mémorable ainsi que sur la croissance continue de la division.

Lire Plus...


 

Michelle BraniganMichelle Branigan


Le marché du travail canadien ressent les effets 
d’un marché du travail tendu, illustré par le profil démographique du marché des baby-boomers et accéléré par les effets de la pandémie de COVID-19.

Au Canada, plus d’un adulte sur cinq en âge de travailler approche de la retraite.Dans le secteur de l’électricité, le taux de retraite est une fois et demie supérieur à la moyenne nationale.Le besoin de transfert de connaissances et de planification de la relève est plus important que jamais alors que les connaissances institutionnelles des employeurs sur les risques disparaissent.

Lire Plus...


 


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2022 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil