Le monde de l’éctricité en ligne

EIN-ABB-Liquidtite-400.jpegLa révision du Code canadien de l’électricité définie et expliquée par des experts

Par Farhan Nadri et Guy Benjamin

En 2018, le Code canadien de l’électricité a été révisé de façon à y ajouter une exigence concernant l’utilisation de conduits et de raccords métalliques flexibles étanches aux liquides (LFMC) homologués « à usage intensif » (HD) dans certains emplacements dangereux.

L’homologation de l’Association canadienne de normalisation (CSA) garantit que les conduits et les raccords destinés à ces emplacements classifiés sont soumis à des essais et des évaluations rigoureux, permettant ainsi d’assurer l’intégrité de l’installation attendue dans ce type d’installation.

Les modifications apportées au Code canadien de l’électricité font suite à des observations faites par des électriciens et des installateurs travaillant dans des environnements dangereux. Dans certaines applications exigeantes, ils ont constaté que des conduits métalliques flexibles étanches aux liquides avaient été fléchis, écrasés ou arrachés par des forces dépassant les exigences minimales stipulées dans la norme de produit applicable. Ces contraintes mécaniques ont eu une incidence négative sur les capacités du conduit LFMC de protéger les conducteurs et l’intégrité de l’installation ou de maintenir l’étanchéité des connexions. Du point de vue de la sécurité, cela ne serait pas acceptable dans les emplacements dangereux. Ce type d’infiltration peut provoquer une foule de problèmes, électriques ou autres, susceptibles de mettre en péril la sécurité de l’installation.

Le Code canadien de l’électricité et l’homologation HD

liquidtight conduits

Le Code canadien de l’électricité (CSA C22.1), partie I, également appelée code d’installation électrique, décrit les règles générales d’installation et de maintenance des installations électriques. La norme C22.2 (partie II) fait référence au groupe de normes de produits utilisées pour évaluer les équipements électriques. La partie I stipule que les produits électriques doivent être homologués par une norme documentée dans la partie II pour être installés au Canada. Pour tenir compte des observations sur les environnements dangereux mentionnées précédemment, les normes des parties I et II ont été révisées afin d’y inclure une homologation HD visant les conduits et les raccords métalliques flexibles étanches aux liquides.

Ces observations ont mené à la soumission de propositions de modifications à la partie I du Code canadien de l’électricité portant sur l’installation de conduits et de raccords métalliques flexibles étanches aux liquides homologués HD, ou à usage intensif, dans de tels emplacements. Il était également nécessaire de mettre à jour les normes de produits applicables de la partie II pour les conduits et les raccords afin de préciser les critères de performance de ces produits homologués à usage intensif.

Un processus de modification proactif

L’objectif était d’assurer le niveau de sécurité nécessaire à l’installation de conduits LFMC dans des emplacements dangereux. En outre, les modifications apportées aux normes ont permis d’améliorer la performance des produits afin de répondre aux besoins de l’installation visée, selon les indications du Code canadien de l’électricité.

Selon la section 18 du Code canadien de l’électricité, les environnements dangereux dans lesquels les conduits LFMC et les raccords homologués à usage intensif sont désormais requis sont les zones 2, 20, 21 et 22 (ou classe I div 2, classe II div 1 et 2 et classe III conformément à l’annexe J18). Cela signifie que les électriciens et les installateurs doivent évaluer soigneusement les lieux où se trouvent des gaz inflammables, des liquides volatils, des poussières ou des fibres combustibles, comme on en trouve le plus souvent dans les installations pétrolières, gazières et pétrochimiques, mais aussi dans des installations telles que les zones de ravitaillement en carburant, les minoteries et les moulins à fourrage, les usines de traitement des eaux usées et les usines qui fabriquent, utilisent ou stockent certaines poudres métalliques, afin de déterminer s’ils font partie de l’une des zones classifiées. Les usines de préparation du charbon, les usines textiles et les égreneuses de coton, les usines de transformation du bois et les élévateurs à grains font également partie des environnements dangereux qui peuvent être visés par ces normes.

Mise à l’essai de la conformité aux exigences de l’homologation HD

Pour être homologués, les conduits métalliques flexibles étanches aux liquides à usage intensif doivent satisfaire aux exigences d’essai rigoureuses de l’annexe A de la norme C22.2 N° 56-17, après avoir été jugés conformes aux exigences de cette même norme visant les conduits LFMC. Les conduits sont testés de quatre manières principales pour évaluer : (i) la traction, (ii) la flexibilité, (iii) la compatibilité avec les connecteurs (raccords) et (iv) la réponse à un essai d’écrasement. Lors de l’essai de traction, on les soumet à une force de 500 livres-force (pi/lb), soit une force 66 % supérieure à celle appliquée aux conduits homologués « non HD ». L’essai de flexibilité consiste à exposer les conduits au gel pendant quatre heures, puis à les enrouler autour d’un mandrin plus petit dont le rayon de courbure est de 30 à 37 % plus serré. La compatibilité avec les connecteurs est vérifiée en tirant sur le conduit HD avec une force de 350 livres-force pour s’assurer qu’il ne se désengage pas du raccord. Ceci est propre au conduit LFMC marqué HD. Lors du dernier essai, les conduits sont soumis à un essai d’écrasement de 1 500 à 2 000 pi/lb, selon le diamètre du conduit. Cet essai est propre à l’évaluation de la robustesse des conduits HD, car les conduits non homologués HD ne sont pas soumis à des essais d’écrasement selon les exigences de la norme CSA.

Ce type d’essai rigoureux met véritablement ces produits à rude épreuve. Une fois la conformité à la norme CSA C22.2 N° 56-17 confirmée, les conduits métalliques flexibles étanches aux liquides de dimension commerciale 16 (1/2 po) et plus grand peuvent être marqués « HEAVY DUTY » ou « HD ».

Les raccords étanches aux liquides doivent également être soumis à des essais pour répondre aux exigences rigoureuses de l’annexe D de la norme CSA C22.2 N° 18.3-12. La mise à l’essai comprend des essais d’assemblage et de résistance, un essai de traction d’une force maximale de 350 livres-force pendant cinq minutes et un essai de résistance répété. Les raccords étanches aux liquides de dimension commerciale 16 (1/2 po) et plus grand qui sont conformes aux essais de l’annexe D peuvent être marqués « HEAVY DUTY » ou « HD ».

5300series FI4 3Information générale sur la construction d’un conduit LFMC et ce qui le distingue d’un produit homologué HD

Qu’ils soient à usage intensif ou standard, tous les conduits métalliques flexibles étanches aux liquides se composent de deux éléments : un noyau interne et une gaine extérieure. Le noyau consiste en un tube métallique flexible spiralé qui peut être fabriqué d’acier galvanisé, d’aluminium, de bronze ou d’acier inoxydable. Ce noyau protège le câblage tout en étant suffisamment souple pour s’adapter à tout chemin qu’il doit suivre.

Le choix du métal du noyau dépend de l’environnement et du calibre exigé. Le matériau le plus couramment utilisé est l’acier galvanisé, mais pour les environnements corrosifs, l’aluminium ou l’acier inoxydable sont recommandés.

La gaine extérieure est la couche protectrice étanche aux liquides qui entoure le noyau. Elle est généralement fabriquée en PVC, mais pour des applications spéciales, elle peut également être fabriquée à partir de matériaux tels que le polyuréthane ou le caoutchouc thermoplastique. Le matériau de la gaine détermine les températures nominales, la résistance chimique et les caractéristiques environnementales pour lesquelles le conduit est homologué.

De même, les raccords sont offerts dans différents matériaux tels que l’acier, l’aluminium, l’acier inoxydable ou le laiton nickelé pour s’adapter aux différentes conditions d’installation. Outre le corps principal, le raccord est composé d’un écrou presse-garniture, d’un anneau d’étanchéité et d’un cône de mise à la terre, qui permettent d’assurer un raccordement étanche aux liquides au conduit.

La conception, les matériaux et les procédés de fabrication sont autant de facteurs clés qui déterminent si un produit répond aux conditions d’essai rigoureuses de l’homologation HD. La robustesse du noyau, le caractère lisse de la gaine et la conception du cône de mise à la terre sont autant d’éléments essentiels qui permettent de déterminer si les produits répondent aux critères d’homologation.

L’homologation à usage intensif (HD) s’applique dans la plupart des provinces canadiennes

À l’heure actuelle, le Code canadien de l’électricité 2018, 24e édition, s’applique dans la plupart des provinces et territoires canadiens. Le Code canadien de l’électricité est rédigé et publié par la CSA, un organisme canadien d’élaboration de normes (OEN), mais la sécurité des installations électriques est de compétence provinciale. Chaque province adopte indépendamment le code de l’électricité selon son propre calendrier. Cette nouvelle homologation devrait être adoptée par les autres autorités compétentes dans un proche avenir.

Quelle est la prochaine étape?

Les fabricants collaborent étroitement avec les parties prenantes telles que l’Association canadienne de normalisation, les établissements d’enseignement et les professionnels du secteur en vue d’assurer une meilleure mise en œuvre et une meilleure application des normes, afin que les besoins des électriciens, des installateurs et des entrepreneurs soient satisfaits grâce à la disponibilité de produits homologués à usage intensif. En fin de compte, l’intégrité de l’installation requiert l’utilisation de produits homologués.

Guy Benjamin est le directeur, Codes et standards pour ABB Électrification au Canada. Il est basé à Dorval, au Québec. Il peut être joint par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Farhan Nadri est Gestionnaire de produits pour les systèmes de conduits rigides et flexibles au sein de la division Produits d’installation d’ABB au Canada. Il est basé à Calgary, en Alberta. Il peut être joint par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La division Produits d’installation, anciennement Thomas & Betts, fait partie du secteur d’activité Électrification et est chef de file dans la conception, la fabrication et la commercialisation de produits utilisés pour gérer la connexion, la protection et la distribution de l’énergie électrique dans les applications industrielles, de construction et de services publics. Avec plus de 200 000 produits offerts sous plus de 38 marques reconnues, les solutions de la division Produits d’installation se retrouvent partout où il y a de l’électricité. www.tnb.ca.abb.com 

Note : Le Code de Construction – Chapitre V (Électricité) du Québec utilise une version précédente du Code Canadien de l’Électricité (CCE) et il n’inclut pas les requis des raccords « LFMC » à usage intensif (HD) tel que retrouvé dans la  24ième ’édition du CCE (2018).

Monde en mouvement

  • Prev
La conférence de l’ÉFC de cette année a accueilli plus de 500 membres de tout le ...
Hilo fait appel à des utilisateurs de bornes de recharge afin de tester et d'évaluer sa nouvelle ...
Le 14 octobre lors de l'événement Symposium Transition Solutions, chercheurs, professeurs et ...
BDA représentera désormais en exclusivité nos produits d'éclairage architectural à haute ...
Deux autres nominations importantes chez le distributeur de matériel électrique. D'abord, M. Gilles ...
Devant le manque inquiétant d'inspections des travaux de nature électrique par la Régie du bâtiment ...
La 3e édition de la Journée de la Technologie Allemande se tiendra le 26 Octobre à Toronto et le 2 ...
De plus en plus, notre planète rapetisse du point de vue politico-économique. Une décision prise ...
Un nouveau rapport mondial d'Accenture a identifié un petit groupe d'entreprises de plusieurs ...
Kruger Énergie S.E.C. a annoncé aujourd'hui qu'elle s'engage sur la voie du transport durable avec ...

Forum sur l’industrie et les innovations en matière de sécurité incendie pour des bâtiments plus intelligents et plus sécuritaires

SiemensCe forum gratuit sur l’industrie et les innovations en matière de sécurité incendie comprend des webémissions en ligne en direct animées par des experts de Siemens couvrant les dernières technologies et caractéristiques de la gamme de produits de protection incendie et de sécurité des personnes.

De plus, écoutez des experts de l’industrie durant de notre table ronde en direct alors qu’ils discutent de leur perspective sur les défis, les occasions, les tendances et la vision de l’avenir, ainsi que de la façon de résoudre des problèmes ayant une incidence sur les ingénieurs, les clients, les installateurs et les fournisseurs de services dans l’industrie de la protection contre les incendies. 

Lire Plus...


 

Nuvation Energy devient revendeur des systèmes de stockage d'énergie d'EVLO  

Nuvation Energy'énergie EVLO, filiale d'Hydro-Québec spécialisée en systèmes de stockage d'énergie, et Nuvation Energy ont conclu une entente pour la revente des systèmes de stockage d'énergie d'EVLO.

Cette dernière se spécialise dans les systèmes de stockage d'énergie de très grande capacité basés sur la chimie de batterie au phosphate de fer lithié (LFP) brevetée par Hydro-Québec, alors que Nuvation Energy offre des régulateurs de batterie et des services d'ingénierie en stockage d'énergie aux fabricants de batteries ainsi qu'aux concepteurs de systèmes de stockage d'énergie.

 

Lire Plus...


 

Portrait

  • Prev
Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify ...
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...

Signifypar Line Goyette

Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify Canada. Étant donné qu’il a accédé à ses fonctions près d’un an après le début de la pandémie et de ses restrictions, il est facile de l’imaginer s’appuyant sur l’expérience passée pour diriger la réponse de Signify à ce défi de santé actuel et à ses conséquences pour les Canadiens et les entreprises canadiennes.

J'ai d'abord demandé à Martin: « Comment votre parcours vous a-t-il conduit au poste que vous occupez actuellement? Quels ont été les moments les plus importants? » Si je devais résumer sa réponse en trois mots, je dirais l'automatisation, la connectivité et l'innovation durable.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Intermatic a lancé son nouveau système de contrôle d'éclairage avancé ARISTA™, une solution ...
Le luminaire à projecteur à DEL IFLD combine une optique à haut rendement, une gestion thermique ...
Alors que de plus en plus de stations de recharge de véhicules électriques sont installées pour ...
Les installations de stockage au lithium-ion contiennent des batteries à haute énergie combinées à ...
Conçu pour des installations multicâbles rapides et faciles : Organise, sécurise et supporte ...
Parfait pour une utilisation sous les meubles, voici une façon simple et économique de cacher les ...
Disponibles dans des calibres allant jusqu'à 600 A, les fusibles de classe R de Littelfuse UL ...
Avec les applications Cerberus Cloud, accéder aux systèmes de protection incendie n’a jamais été ...
Les disjoncteurs de défaut d'arc (AFCI) d'Eaton utilisent une technologie électronique avancée pour ...
EurekaMD a annoncé le lancement de son luminaire architectural Berri. Le design original de Berri ...

les fusibles HP15MxxR HelioProtectionMersen a annoncé le lancement de la Gen2 de sa série HelioProtection de fusibles solaires HP15M. Ces nouveaux fusibles ont été conçus et testés selon des normes plus strictes, mais le facteur de forme, les performances électriques et le prix restent les mêmes.

La série de fusibles photovoltaïques (PV) HP15M Gen2 de Mersen est conçue spécifiquement pour répondre aux cycles de température et de courant sévères d'un système PV. Ces fusibles de 1500 VDC sont conçus pour un faible pouvoir de coupure minimum de 1,35 fois la valeur du courant nominal du fusible, ce qui permet une interruption sûre du circuit dans des conditions typiques de faible courant de défaut. 

Lire Plus...


 

Thermon Haute Tension HTSX™Le calorifuge autorégulant HTSX™ 400 et 480 Vac de Thermon est à la hauteur:

  • Une augmentation de plus de 70 % de la tension nominale, créant de nouvelles applications et de nouveaux cas d'utilisation pour notre technologie autorégulatrice intrinsèquement sûre et fiable.
  • Jusqu'à 110 % d'augmentation de la longueur des circuits de traçage thermique, ce qui simplifie la conception des installations et optimise les coûts totaux d'installation et de maintenance pour nos clients.
  • La technologie unique et éprouvée de coextrusion monolithique (MCE) de Thermon, qui offre une durée de vie et une fiabilité supérieures à celles de la concurrence.

Lire plus...


 

Caseta KitContrôler les lumières, les stores et la température à partir d'un appareil mobile n'a jamais été aussi facile et fiable. Le pont intelligent Lutron permet de configurer, de contrôler et de surveiller les gradateurs sans fil Caseta et les stores télécommandés Serena à partir d'un smartphone, d'une tablette et même de votre montre Apple. Le Lutron smart bridge fonctionne également avec nest, certains thermostats Honeywell, les télécommandes Logitech harmony et l'apple home kit.

Programmez l'ajustement automatique des lumières en fonction de l'heure de la journée, ou créez vos scènes préférées qui ajustent plusieurs lumières et stores en appuyant sur un bouton.

Lire plus...


 

Garantir la protection du circuit électrique sans déclenchements intempestifs

 

Garantir la protection du circuit électrique sans déclenchements intempestifsPar Jack Smith

Enregistrez la qualité d'énergie du réseau triphasé et surveillez les perturbations électriques avec l'enregistreur de qualité d'énergie Fluke 1750 et le logiciel Fluke Power Analyze. Ces instruments enregistrent automatiquement les paramètres de qualité d'énergie et captent le moindre événement, cycle après cycle, sans interruption.

Chaque bâtiment, qu'il soit commercial, institutionnel, administratif ou industriel, connait tôt ou tard une situation de surintensité. 

Lire Plus...


 

 

ABBAlors que la demande pour des moyens de transport écologiques continue de croître, ABB est sur le point de devenir la première entreprise à obtenir les certificats de base de CharIN pour le système de recharge combiné (Combined Charging System ou « CCS »), afin d’améliorer l’interopérabilité et de rehausser considérablement l’expérience des utilisateurs de ses bornes de recharge à courant continu.

Comme les ventes totales de véhicules électriques (VE) devraient passer de 2,5 millions en 2020 à 31,1 millions en 2030 selon les prévisions, les investissements dans l’infrastructure de recharge ainsi que la promotion de normes communes et de l’interopérabilité seront essentiels pour répondre à cette demande croissante.

Lire Plus...


 


 

Les hivers québécois amènent leur lot de maux de tête tels que les accumulations de neige abondantes, les fermetures d’écoles et de routes, les grands froids, etc. Les accumulations de neige peuvent créer des barrières de glace pouvant entraîner des infiltrations d’eau par la toiture, tandis que les grands froids peuvent faire geler les tuyaux d’eau qui peuvent par la suite fissurer ou tout simplement empêcher l’eau de passer.

Les câbles autorégulants sont une solution polyvalente pouvant prévenir ces situations problématiques et éviter des réclamations aux compagnies d’assurance.

Lire Plus


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil