Le monde de l’éctricité en ligne

 

BeckerTerry Becker, P.Eng,. CESCP

20 juillet 2020

D’après mes constatations, on a remarqué au Canada et aux États-Unis une grande complaisance en matière de sécurité électrique au cours des trois à cinq dernières années.

“Aucun incident électrique ne s’étant produit, nous n’avons donc pas besoin d’en faire plus que nous l’avons fait, comme par exemple une étude d’incident énergétique, la pose d’étiquettes sur les équipements signalant les risques d’arc électrique et de décharge électrique, l’achat d’ÉPI contre les arcs électriques et la formation des électriciens il y a trois à cinq ans. Nous sommes donc en conformité.”

“Nous n’avons nul besoin de mettre à jour notre Programme de sécurité électrique qui est fondé sur l’édition 2015 de la norme CSA Z462 et qui est toujours valable.”

“Nous avons uniquement besoin d’un programme sur les arcs électriques.”

“Dans un courriel à tous les électriciens, j’ai envoyé notre politique à l’effet que nous ne travaillons pas en direct, que nous n’avons pas besoin d’un programme de sécurité électrique, ni de formation en ÉPI contre les arcs électriques.”

Un des obstacles de ce genre de déclarations comme défense devant les tribunaux est que la norme applicable dans le secteur au Canada, la CSA Z462, change tous les trois (3) ans et celle des États-Unis, la NFPA 70E, aussi.  Les politiques, pratiques et autres exigences de procédures 

de votre entreprise en matière de sécurité électrique et de travaux sous tension devraient également être actualisées tous les trois (3) ans et devraient concorder avec la dernière édition de la norme Z462 de la CSA pour assurer la diligence requise la plus efficace et la plus  défendable si cette entreprise fait face à un incident électrique. Une formation en matière d’arc électrique et de décharge électrique devrait également être fournie au moins tous les trois ans, voire plus souvent.

La mise en œuvre et la révision d’un programme de sécurité électrique conforme devrait être votre première priorité, comme le souligne la clause 4.1.6 de la CSA Z462 Programme de sécurité électrique. Il devrait également s’aligner sur la diligence requise par l’organisme de réglementation de la SST au Canada et aux États-Unis. Le certificat de reconnaissance (COR) pour les provinces confirme aussi l’importance d’élaborer, mettre en œuvre et réviser un Système de gestion en santé et sécurité au travail (SGSST).  Dans le cas des dangers et de l’évaluation du risque de l’arc électrique et de la décharge électrique, ce SGSST est un programme de sécurité électrique spécifique qui fonctionne en corrélation avec votre SGSST global pour tous les dangers dans le milieu de travail et se conforme aux exigences de la CSA Z462. 

De plus, le risque de choc électrique devrait être identifié et traité avec une priorité égale, voire supérieure, en ce qui a trait à l’identification du danger et l’évaluation des risques en relation avec les tâches sous tension et l’application de mesures de protection additionnelles au seul arc électrique. Sur le plan statistique, en Amérique du Nord (et certainement partout dans le monde  à mon avis) les chocs menant à une électrocution entraînent 99 % des décès lors d’incidents électriques.

J’ai déjà dit, par le passé, que les employeurs sont aveuglés par la “sensibilisation à l’arc électrique” ou la “formation à l’arc électrique” non conformes, qui se concentrent uniquement sur les dangers de l’arc électrique et négligent les risques du choc électrique, que les formateurs et les instructeurs utilisent une formation basée sur les craintes, utilisant beaucoup de vidéos, d’histoires et de désinformation, et n’incluant aucun contenu de formation pour réaliser une évaluation des risques pour les travaux électriques sous tension.

D’autres mythes et mauvaises informations continuent de se propager dans le secteur partout au Canada et dans certaines provinces comme l’Ontario :

  1. Il est illégal d’effectuer des travaux électriques sous tension !
  2. Nous devons détenir un Permis de travail électrique sous tension avant de pouvoir effectuer toutes les tâches du travail sous tension et ce permis doit porter la signature du PDG!
  3. Travailler sur du matériel électrique ayant une énergie incidente >40 cal/cm2 est “Dangereux” et “Aucun ÉPI n’existe”.
  4. Faire fonctionner de l’appareillage électrique sous tension exige le port d’ÉPI contre l’arc électrique.
  5. L’ÉPI contre l’arc électrique est identifié par un no (# ) de catégorie ou une “lettre” de Niveau qui remplace le HPC #.
  6. “Je suis le PDG et j’ai émis une politique pour tous les électriciens à mon emploi à l’effet que nous ne travaillons pas en direct!” “Nous n’avons pas besoin d’un programme de sécurité électrique.”
  7. Nous avons besoin d’un “Programme sur l’arc électrique”. Nous allons embaucher un ingénieur pour effectuer les calculs et nous fournir des étiquettes pour l’équipement risquant de provoquer un arc électrique. Ceci est notre “ Programme sur l’arc électrique”.
  8. “Nous avons acheté de l’équipement de protection individuelle contre l’arc électrique et avons envoyé les électriciens en formation; notre vigilance est bonne. Le superviseur n’a pas suivi la formation car il n’en avait pas le temps.”

Lacunes courantes liées à un programme de sécurité électrique :

  • AUCUN but, principe ni portée documentés sur les travaux électriques sous tension.
  • AUCUN rôle ni responsabilités documentés sur les travaux électriques sous tension.
  • AUCUN processus documenté pour permettre de réaliser l’évaluation des risques nécessaire. Les méthodes de gestion hiérarchique ou de contrôle des risques ne sont pas incluses.
  • AUCUNE politique documentée pour  les travaux électriques sous tension (par exemple : Établissement d’une condition sécuritaire de travail électrique sous tension, Flux de travail électrique sous tension, quand un Permis de travail électrique sous tension est exigé, Planification de la sécurité des travaux électriques sous tension, travailler seul, aucune politique en matière de bijoux, équipements analogues, vigilance, entretien ménager, espaces confinés, appareils portatifs branchés au moyen d’un cordon et d’une prise électriques, rallonges électriques et exigences pour les disjoncteurs de fuite de terre, etc.).
  • AUCUNE documentation ou renseignements limités quant à la spécification, l’acquisition, les inventaires, l’émission individuelle ou partagée, l’inspection avant utilisation, les soins, l’utilisation et l’entretien des ÉPI contre les arcs et les chocs électriques, les outils et équipements. Pas de contrôle de surveillance par le superviseur.
  • AUCUNE documentation définissant la formation en sécurité électrique, les personnes qui devrait en bénéficier et à quel moment (par exemple : aucun prototype de la formation en sécurité électrique). 
  • AUCUNE documentation sur la politique et la gestion du signalement des incidents électriques.
  • AUCUNE documentation associée aux interventions d’urgence en cas d’incident électrique. Précisément, de la documentation spécifiant qu’une victime de choc doit être immédiatement sortie et indiquant les trois étapes à suivre.
  • AUCUNE documentation sur la gestion des entrepreneurs.
  • AUCUNE documentation définissant les exigences en matière de vérification et un processus de vérification interne de la sécurité électrique.
  • AUCUNE documentation en ce qui concerne le Processus officiel de gestion du changement pour le matériel électrique sous tension.
  • La compétence en matière de sécurité électrique n’est pas validée.
  • AUCUN Programme formel en matière sécurité électrique comprenant toutes les exigences énumérées ci-dessus.

Je suis préoccupé par le fait que les employeurs nourrissent un faux sentiment de sécurité en croyant qu’ils font preuve de la diligence requise alors qu’en réalité, tout ce qu’ils ont fait est de former leurs électriciens aux risques électriques, ont installé sur l’équipement des étiquettes d’avertissement sur les dangers de l’arc électrique et des décharges et ont acheté des ÉPI contre l’arc et les décharges électriques. Il n’y a pas de politiques, pratiques et exigences procédurales documentées ni aucune documentation formelle remplie par les travailleurs du domaine (par exemple : Modèle de planification de la sécurité utilisé pour les travaux électriques sous tension).

J’ai hélas été impliqué dans plusieurs enquêtes portant sur des incidents électriques. Pour ce qui concerne la documentation, dans la majorité des cas, il n’y en avait aucune ou alors des documents non conformes à un programme de sécurité électrique. Il manquait de documentation sur la sécurité électrique sur le terrain, élaborée et signée par l’électricien qualifié avant le début des travaux électriques sous tension. Il n’y avait pas de politique documentée sur le Permis de travail électrique sous tension (EEWP) ni d’EEWP utilisé. Aucune procédure d’évaluation du risque n’avait été réalisée pour les tâches distinctes et le niveau de risque résiduel déterminé au moyen de méthodes de contrôle hiérarchiques appliquées sur le terrain. Dans certains cas, un décès en a résulté.

Établir un Programme de sécurité électrique conforme et assurer sa vérification régulière (par exemple : Vérification interne de la sécurité électrique chaque année et Vérification externe de la sécurité électrique au moins tous les trois ans) garantira que votre société fait preuve d’une diligence mesurable, soutenable et défendable.  Si vous n’avez pas de documentation ou de la documentation incomplète ou non conforme à votre entreprise, vos gestionnaires, superviseurs et employés risquent un contrôle de la SST en cas d’un incident électrique.

Pour un bénéfice favorable au risque de vos employés, veuillez faire le suivi et vous assurer que votre documentation est appropriée, à jour et valide. Au final, il s’agit en fait que le travailleur rente chez lui en étant sécuritaire!!

Transmettez vos questions ou commentaires par courriel à Terry Becker, P.Eng., CESCP, Membre senior de l’IEEE à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Terry Becker, P.Eng., CESCP, Membre senior de l’IEEE est le premier ancien vice-président du Comité technique de la norme CSA Z462 de sécurité électrique au travail et est actuellement membre votant et chef du groupe de travail pour la Clause 4.1 et les annexes. Il est également un membre votant sur la norme CSA Z463 Entretien des systèmes électriques ainsi qu’un membre votant sur le IEEE 1584 Guide for Performing Arc-Flash Hazard Calculations. Terry a présenté des conférences et des ateliers sur la sécurité électrique au Canada, aux États-Unis, en Inde et en Australie. Il est un Ingénieur professionnel en Alberta, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. Il est un spécialiste de la sécurité électrique, un conseiller en gestion chez TW Becker Electrical Safety Consulting Inc. et il peut être joint au 587-433-3777 ou par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Monde en mouvement

  • Prev
Ivanhoé Cambridge est fière d’annoncer un programme ambitieux visant à atteindre la neutralité ...
Le gouvernement du Québec a donné le feu vert au projet de l’interconnexion des Appalaches-Maine. ...
En janvier, bien que les restrictions en matière de santé publique aient été prolongées dans de ...
Juste à temps pour le Jour de la Terre, les entrepreneurs Myrielle ...
EXFO et le Collège Algonquin d'Ottawa, le plus grand établissement polytechnique de ...
Les entreprises membres disséminées dans tout le Canada ont dû se revirer à plusieurs reprises au ...
C’est en janvier 2019 qu’a débuté l’aventure de Bornes Électriques Québec, une entreprise se ...
Le secteur privé permet au gouvernement de concentrer ses ressources et sa main-d’œuvre en vue de ...
La transformation digitale de l'ingénierie poursuit ses progrès. Dans le cadre de ses services ...
Marcos Simard, l’actuel directeur général de WESCO Montréal a maintenant depuis avril 2021 la ...

L’ÉFC nomme Mauro D’Andrea d’ABB comme nouveau président de la section commerciale du matériel de distribution  

Mauro D’Andrea d’ABBMauro D’Andrea d’ABB, ingénieur, MBA, responsable du développement commercial, puis gestionnaire de comptes stratégiques chez ABB, a été nommé au poste de président du comité de la section commerciale du matériel de distribution.

Il travaillera en étroite collaboration avec le vice-président Neil Joseph de Schneider Electric à la direction du comité. Cette section représente les fabricants d’équipements électriques qui distribuent de l’électricité aux consommateurs des secteurs industriel, commercial et résidentiel.

 

 

Lire Plus...


 

Nouveau représentant pour Hitech

Jonathan DupuisÉclairage Hitech inc. a le plaisir d'annoncer et d'accueillir Jonathan Dupuis à titre de représentant. Jonathan sera responsable d’assurer la couverture des distributeurs et des entrepreneurs du Grand Montréal et de la Rive-nord.

Avant d'accepter ce mandat, il a occupé un poste de représentant des ventes dans l’industrie électrique. Jonathan apporte donc, plus de 10 ans d'expérience en représentation et gestion de compte. L’addition de Jonathan à notre équipe pourra continuer d’assurer notre constante croissance dans le milieu de l’éclairage au Québec.

 

 

Lire Plus...


 

EXFOEXFO inc. a annoncé ses résultats financiers du deuxième trimestre terminé le 28 février 2021.

« EXFO a enregistré d'excellents résultats une fois de plus au deuxième trimestre de 2021, période marquée par un rapport commandes-facturation robuste de 1,15 et un niveau élevé de flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 14,7 millions $US, se réjouit Philippe Morin, président-directeur général d'EXFO. 

 

 

 

Lire plus...


 

Portrait

  • Prev
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...

Rob DewarLine Goyette

Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait qu'elle avait pris la décision stratégique de faire d'AD Canada une unité commerciale distincte, au service de ses membres, plus de 150 dans trois divisions basées au Canada. J'ai récemment eu la chance de discuter virtuellement avec Rob. J'ai rencontré un leader passionné à propos de son nouveau défi.

« De nombreux projets sont en cours et spécifiques à l'industrie canadienne et aux acteurs de l'industrie. Des initiatives intéressantes pour l'automne 2021 seront annoncées sous peu...

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Le produit IANG1 Integrated Stepper Controller + Drive est une approche révolutionnaire des ...
En tant qu'opérateur de systèmes complexes, vous devez vous assurer que différentes séquences de ...
Conçu pour être utilisé dans les grands bâtiments avec des bancs de plus de 2 ascenseurs, le ...
Atkore a développé des conduits et des raccords flexibles en acier inoxydable auto-extinguibles ...
Les raccords et connecteurs rigides étanches, sans filetage et sans fil de Bridgeport Fittings vous ...
Lumenwerx a annoncé le lancement de Healthwerx, un portefeuille complet et diversifié de plus de 16 ...
Le point culminant de la plate-forme Eplan 2022 est un tout nouvel utilisateur interface qui ...
Fluke Networks présente le testeur Ethernet industriel LinkIQ ™ -IE câble + réseau conçu pour ...
Luminis, un fabricant de luminaires de spécification pour usage intérieur et extérieur, offrira ...
Les boîtiers muraux de la série Chief PAC526 sont désormais disponibles auprès de Wiremold. Les ...

Lotus LightingModèle LD4R-IT

• DEL à régression profonde ronde sans bordure de 4 po

• Type IC, étanche à l'air et à l'humidité - aucun boîtier requis

• 3 1/2 po de profondeur - À installer là où l’espace de plafond est limité

• Options régulières 15 W et 18 W à haut rendement

• Triac à gradation avec l'entrée de la plupart des gradateurs CL 120V

 

 

Lire Plus...


 

Earthtronics Emergency DriversPilotes de secours EarthTronics LED pour réguler la puissance fournie au luminaire LED pour garantir que l'éclairage est rapidement, automatiquement fourni en cas de panne de courant pour que les personnes puissent évacuer en toute sécurité dans un temps approprié en cas d'urgence.

Les pilotes de secours régulent la puissance fournie, garantissant que l'appareil peut fournir un éclairage de sortie pour répondre aux codes locaux. En cas de coupure de courant, le conducteur d'urgence détecte la panne de courant CA et passe automatiquement en mode d'urgence de fonctionnement pendant 90 minutes. Lorsque l'alimentation CA est présente, la charge de LED du pilote de LED est à une alimentation électrique normale.

Lire plus...


 

Athena Lighting Control SystemAthena est une solution flexible, simple et tout-en-un qui combine des sources lumineuses avancées avec des stores intelligents et des applications connectées pour offrir une expérience lumineuse holistique.

Créez une histoire de lumière cohérente avec Athena. Commencez par la lumière du jour et faites entrer l'extérieur avec les stores Lutron. Ajoutez Ketra, pour mélanger harmonieusement la lumière intérieure et extérieure. Présentez tous les autres luminaires que vous aimez : un variateur de contrôle de phase universel LED + de meilleure qualité permet de contrôler tous les types de charge à partir d'un seul système.

 

Lire plus...


 

Lutter contre la fatigue pandémique pour stimuler l'engagement des employés  

 

Michelle Branigan

Michelle Branigan

Une recherche rapide sur Google du terme « fatigue pandémique » me montre que c’est un sujet qui préoccupe de nombreuses personnes.

Nous la vivons certainement tous, même si nous n’avons peut-être pas pensé à la définir. La fatigue pandémique est l'épuisement que nous ressentons après avoir vécu pendant un an dans le mode de vie pandémique : s'adapter constamment à de nouveaux facteurs comme les restrictions de la santé publique ; quitter, puis revenir, puis quitter à nouveau le lieu de travail ; perte d'emploi ; la mort et la maladie ; prendre soin de nos enfants ou parents ; entretenir des relations qui sont maintenant toutes à distance. 

Lire Plus...


 

Building AutomationLorsqu’autant d'énergie est gaspillée, cela conduit à des pertes monétaires ahurissantes - des millions à l'échelle nationale, selon la recherche.

Et les perspectives ne sont guère plus roses. Après que les bâtiments commerciaux américains ont vu leur consommation d'énergie annuelle augmenter de 69% de 1980 à 2009 en raison des progrès de la technologie et de la fabrication, elle devrait encore augmenter de 22% d'ici 2035, selon l'Agence d'information sur l'énergie américaine. Les principaux coupables en sont l'éclairage, le CVC et autres systèmes de bâtiment qui ne sont pas éteints lorsqu'un espace ou un bâtiment est inoccupé ou peu occupé après sa fermeture.

Lire Plus...


 


 

Steve DouglasSteve Douglas

La section 8 du règlement du Code CÉ 8-304 Nombre maximal de sorties par circuit présente le plus important changement au code qui pourrait changer la pratique courante de câblage au Canada. Paragraphe 4) le recouvrement des ensembles de sorties multiples fixes n’a pas changé, mais les paragraphes révisés 1) à 3) se lisent :

« 1) À l’exception des autres règlements permis dans le cadre ce code, le nombre maximal de sorties sur n’importe quel circuit de dérivation à deux fils ne devraient pas dépasser ce qui suit ...

Lire Plus


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil