Imprimer

 

fluke_400.gifPar Sean Silvey

Plus de 70% des travailleurs pensent qu'il existe une opportunité de suivre une formation plus approfondie en matière de sécurité électrique sur le lieu de travail, selon un sondage Fluke effectué en  janvier 2020 auprès de 162 électriciens. Les électriciens peuvent avoir l'impression de ne pas recevoir suffisamment de formation à la sécurité pour leur travail, car les programmes efficaces prennent beaucoup de temps à mettre en place, les employés ne participent souvent pas à la formation ou à la réunion de sécurité, et la sécurité n'est pas abordée d’une façon menant à un programme de sécurité efficace. Voici ce que vous pouvez faire pour créer un programme d'entraînement plus solide.

1. Mettre en place ou concevoir un programme de formation

La création d'un nouveau programme de formation à la sécurité ou le développement d'un programme existant peut prendre un certain temps, mais peut également aider à créer une solide culture de la sécurité à mesure qu'elle s'enracine davantage dans les pensées et les actions quotidiennes de l'employé. Michael Brooks, coordinateur de projet au Great Southwestern Fire and Safety (GSF), pense que la formation a fait toute la différence pour ses employés. « Je pense que l'une des choses qui a été utile est notre insistance à travailler en tête-à-tête avec autant de personnes que possible et à les aider à apprendre, puis à grandir et à poser les bons gestes. Aidez-les à mieux se former. »

Brooks a poursuivi en expliquant que le succès que GSF a connu avec la sécurité des travailleurs est également dû à la façon dont cette formation individuelle se poursuit dans le temps. Les employés les plus expérimentés de GSF prennent le temps d'enseigner aux nouveaux  employés et, au fil du temps, ces nouveaux employés deviennent les formateurs. "Une fois qu'ils ont appris, ils ont pu transmettre à quelqu'un de nouveau. Ce ne sont pas les mêmes personnes qui enseignent et apprennent, mais nous grandissons tout le temps. »

Chuck Pettinger, Ph.D., expert en culture de sécurité chez Predictive Solutions, a vu de nombreux programmes de formation réussis et infructueux au fil des ans. Il dit que l'une des caractéristiques d'un bon programme de formation en sécurité est de le rendre personnel. L'enseignement individuel est un excellent moyen d'y parvenir. Le Dr Pettinger a également constaté que les programmes de formation fonctionnent mieux lorsque l’enseignant adapte son style d’enseignement au style d’apprentissage de la classe ou de l’individu.

2. Impliquer les travailleurs dans la sécurité

Quelle que soit l'approche que vous adoptez, le Dr Pettinger suggère de prendre des mesures pour s'assurer que tout le monde participe à la formation. Et cela conduit souvent à un lieu de travail plus sûr: « Dans mes études, la culture et l'engagement font vraiment partie d'organisations de classe mondiale. »

Il peut être difficile de faire participer activement les employés aux programmes de formation et aux réunions sur la sécurité. Le Dr Pettinger a connu du succès autour de quelques programmes incitatifs. Un de ses exemple était basé sur le fait que les employés gagnaient des points pour participer ou présenter lors de ces réunions. Ces points pouvaient ensuite être cumulés sur une carte-cadeau ou pour effectuer un don à un organisme de bienfaisance local. La mise en place d'incitatifs à court terme de ce genre permet d'impliquer davantage les employés. Au fil du temps, ces actions aident à l'engagement et font désormais partie de la vie quotidienne de nos employés et peuvent potentiellement améliorer la culture de l'entreprise.

Une autre façon d’impliquer activement les employés consiste à utiliser la reconnaissance spontanée « planifiée ». Le Dr Pettinger suggère de planifier un événement ou une récompense autour d'un jalon positif; par exemple, obtenir du café pour tout le monde lorsque le groupe a atteint mille observations de sécurité. Cela peut enthousiasmer les travailleurs au sujet de leur travail et maintenir l’orientation de la performance en matière de sécurité.

Le Dr Pettinger met également en garde contre le décompte du nombre de jours sans blessure ou accident. Au lieu d'amener les travailleurs à réfléchir à la sécurité, cela les pousse souvent à ne pas signaler les blessures afin de ne pas rompre la séquence. Priorisez plutôt le suivi de la qualité des inspections de sécurité ou le nombre d'employés participant à une initiative de sécurité. En général, les gens sont plus motivés lorsqu'ils essaient d'améliorer quelque chose, plutôt que d'essayer de l'éviter ou de le réduire (par exemple, les taux de blessures).

3. La communication est essentielle

La façon dont nous parlons de sécurité peut faire ou défaire une solide culture de sécurité. Le Dr Pettinger suggère d'essayer de coacher les employés au lieu de les surveiller. Se concentrer sur le côté négatif de la sécurité, comme utiliser des rappels visuels de risque de blessure (ex: un panneau d'arrêt), peut finir par éroder tout progrès réalisé vers une meilleure culture de sécurité.

Au lieu de cela, parlez régulièrement de blessures potentielles ou de quasi-accidents et utilisez-les comme des moments d'apprentissage. Le Dr Pettinger a déclaré qu'il avait obtenu certain succès à observer “au hasard” ce que les employés faisaient et à fournir des commentaires lorsqu’il voyait quelqu'un « dériver ». « J'ai remarqué que lorsque vous travaillez, votre main se rapproche vraiment de ce point de pincement. Je ne veux certainement pas te voir blessé. Assurons-nous de faire attention les uns aux autres. » Et cette petite chose pourrait suffire à se recentrer et à réduire les risques de blessure. »

Communiquer lorsqu'un travailleur risque de se blesser, en utilisant le moment comme une occasion de réviser les mesures de sécurité, aide à créer une culture où les employés se sentent plus à l'aise de poser des questions et d'apprendre. Il rend la formation à la sécurité plus personnelle, la sort d’un cadre formel et aide les travailleurs à apprendre et à se recentrer continuellement sur la sécurité.

Sean Silvey est un spécialiste des produits et des applications de Fluke, qui fabrique des outils d’essai et de mesure électriques, notamment des multimètres, des multimètres à pince et des isolants, des testeurs d’installation et de mise à la terre.