Imprimer

 

Swati-Vora-Patel-EFC_400.gifSwati Vora-Patel

2 avril 2020

Avec la pandémie mondiale de COVID-19, une leçon importante de John Wooden devient encore plus pertinente : « La difficulté rapproche les gens si vous la partagez. » Nous naviguons dans des eaux inexplorées. Les difficultés que nous vivons dans notre vie quotidienne au travail et à la maison ne se font pas dans la solitude, même avec des mesures physiques de distanciation sociale en place. Notre cercle familial, nos amis et collègues partagent nos peurs, nos frustrations et notre espoir; il y a du réconfort à savoir que nous sommes dans le même bateau en tant que communauté. Notre industrie s’est regroupée pour collaborer, diriger et influencer. Voici comment.

Collaboration : Alors que cette crise continue de se développer, elle offre l’occasion de reconnaître la forte collaboration qui existe au sein de l’industrie électrique. Les fabricants, les distributeurs, les représentants et les clients en sont venus à compter de plus en plus les uns sur les autres pour partager les meilleures pratiques en matière de santé et de sécurité, de ressources humaines et d’efficacité opérationnelle. Vous n’avez qu’à regarder les innombrables posts sociaux que les acteurs de l’industrie partagent - des mesures pour améliorer le travail à partir des pratiques à domicile, la distanciation sociale dans les lieux de travail, le fractionnement des quarts de travail, etc. Il est encourageant de voir ce partage des meilleures pratiques dans notre communauté. Découvrez les récentes activités de l’industrie sur le portail Web Live Pulse de l’ÉFC à l’adresse suivante www.electrofed.com/fr/coronavirus/

Leadership : Je me souviens d’une époque où le conseil d’administration d’Électro-Fédération Canada s’est réuni pour discuter de la ligne de conduite pour notre conférence annuelle. Cette réunion a eu lieu avant que la COVID-19 ne soit qualifiée de pandémie, de sorte que la discussion n’était pas facile. Le gouvernement n’avait pas encore émis de restrictions de groupe, les voyages n’étaient pas encore interdits, les événements étaient toujours en mouvement. Malgré cela, le conseil d’administration a décidé à l’unanimité de reporter la conférence pour protéger la santé et la sécurité des membres. Il s’agissait d’une décision cruciale à l’époque, car la Conférence de l’ÉFC donne lieu à un public national de 500 fabricants, distributeurs, représentants et membres de l’industrie électrique, d’une décision de leadership qui marquerait une vague d’autres reports d’événements de l’industrie à travers le continent. Tous les événements de l’ÉFC à partir de maintenant jusqu’à la fin du mois de juin ont été reportés ou annulés. Restez informés sur les nouvelles dates, une fois qu’elles seront annoncées : https://www.electrofed.com/events/

Influence : Avec l’introduction quotidienne de décisions fédérales et provinciales, de nombreuses organisations peuvent être dépourvues quand elles veulent se retrouver dans les possibilités de secours financier, les répercussions sur les ressources humaines et les restrictions d’entreposage et d’exploitation. L’ÉFC a été à l’avant-garde de l’orientation de ces changements dans le but d’influencer les autorités fédérales et provinciales sur les décisions qui ont une incidence sur notre industrie et sur les entreprises de nos membres. 

L’ÉFC a rapidement communiqué avec tous les premiers ministres provinciaux dans le but de mettre l’accent sur notre secteur comme une entreprise essentielle, a collaboré avec la Chambre de commerce du Canada, l’Association canadienne des manufacturiers et exportateurs et les autres associations partenaires en étant cosignataire de la correspondance. L’ÉFC s’engage à travailler avec diligence pour soutenir les entreprises des membres pendant ces périodes difficiles. 

Nous sommes ensemble - et nous en sortirons plus fort! 

Ces exemples ci-dessus de collaboration, de leadership et d’influence nous amènent à ce constat : notre industrie « navigue » dans ces eaux inexplorées en tant que communauté unifiée. Je demeure optimiste quant au fait que l’industrie canadienne de l’électricité est bien placée pour sortir de cette épreuve en tant que communauté plus forte, continuons de partager les meilleures pratiques et de collaborer.