Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

Février 2020

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ**, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. La 24e édition du CCÉ, 1ère partie (C22.1-18)* est maintenant disponible auprès du Groupe CSA.

Cet article est l’Appendice J - Annexe J18 – Partie E. L’Annexe J18 peut être utilisée, au besoin, pour les ajouts, les modifications, les rénovations ou l’exploitation et la maintenance des installations existantes utilisant le système de répartition en classes et en divisions. Les règles de cette Annexe J18 sont normatives (obligatoires) là où elles sont utilisées et lorsqu’elles modifient ou complètent d’autres exigences du Code. Des renseignements supplémentaires de nature informative (non-obligatoires) sont présentés dans l’Annexe JB. En raison de sa taille, cette annexe est traitée en plusieurs parties. Ceci est la partie finale : Partie E – Emplacements de classe III, division 2.

Classe III, division 2

Les règles J18-350 à J18-378 s’appliquent aux to installations réalisées dans des emplacements de classe III, division 2 dans lesquels des fibres ou des parcelles inflammables produisant des particules combustibles sont entreposées ou manutentionnées.

La règle J18-350 stipule que l’appareillage installé dans un emplacement de Classe III, division 2 doit être conforme au tableau 18.

La règle J18-352 exige que les transformateurs et les condensateurs installés dans ces emplacements soient conformes à la règle J18-252, qui stipule que :


• les transformateurs et les condensateurs électriques renfermant un liquide inflammable soient installés dans des chambres d’appareillage électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356;

• les transformateurs et les condensateurs électriques ne renfermant pas de liquide inflammable soient installés dans des chambres d’appareillage électrique comme ci-dessus ou doivent porter un marquage indiquant qu’ils sont approuvés pour les emplacements de classe II;


• les transformateurs de type sec soient installés dans des chambres d’appareillage électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356, et être de type avec enroulements et terminaisons sous boîtier bien ajusté, sans ouverture de ventilation et fonctionner à une tension maximale de 750 V.

La règle J18-354 présente les grandes lignes des méthodes de câblage dans les emplacements de classe III, division 2 et exige :

• des conduits métalliques rigides filetés;
• des câbles approuvés pour les emplacements dangereux;
• des tubes électriques métalliques;
• des câbles armés sous enveloppe non métallique, de type TECK90, ACWU90 sous gaine en cuivre et RA90 sous gaine en aluminium;
• dans des câbles de commande et de mesurage munis d’une armure métallique articulée et d’une enveloppe continue dans les circuits de commande (de type ACIC)
• dans des câbles de type TC installés dans des chemins de câble, conformément à la règle 12-2202;
• dans des câbles de type CIC (câble de commande et d’instrumentation non armé) posés dans des chemins de câbles conformément aux exigences d’installation de la règle 12-2202 (2), si tant est que la tension nominale des câbles soit d’au moins 300 V et la tension du circuit soit d’au plus 150 V et le courant du circuit d’au plus 5 A;
• conduits métalliques souples et raccords étanches approuvés pour travail intensif.

La règle J18-356 stipule que les interrupteurs, contrôleurs, disjoncteurs et fusibles installés dans des emplacements de classe III, division 2 soient munis d’un boîtier de type 5 ou être dotés de couvercles étanches afin de prévenir l’échappement d’étincelles ou de substances en combustion.

La règle J18-358 exige que les transformateurs, bobines d’impédance et résistances comme appareillage de commande de moteurs, de génératrices et d’appareils ou avec celui-ci dans des emplacements de classe III, division  2, soient conformes à la règle J18-308, qui stipule que :

• ces dispositifs soient munis de boîtiers conformes à la règle J18-258, et de boîtiers sans ouvertures de ventilation lorsqu’ils ne sont pas posés dans le même boîtier;

• les résistances et les dispositifs résistifs soient munis de boîtiers étanches à la poussière marqués pour utilisation dans des emplacements de classe II locations, sauf s’ils sont installés dans le même boîtier que les dispositifs de commutation de l’appareillage de commande et ne sont utilisés que pour le démarrage ou le service de courte durée auquel cas le boîtier peut être conforme aux exigences de la règle J18-306.

La règle J18-360 stipule que les moteurs, génératrices et autres machines rotatives installés dans des emplacements de classe III, division 2 se conforment à la règle J18-310 et exige que ces appareillages soient :

• totalement fermés et non ventilés, totalement fermés et ventilés par un tuyau ou totalement fermés et refroidis par un ventilateur;

• s’il ne s’accumule que des quantités modérées de charpie et de particules libres sur une machine rotative électrique, ou à proximité de celle-ci, et si elle est facile d’accès pour le nettoyage et l’entretien courant, ces appareillages peuvent être :

     o des machines standard de type ouvert, sans contacts à curseur, sans mécanisme de commutation de type centrifuge ou autre, y compris les dispositifs de protection contre les surcharges des moteurs;

     o des machines standard de type ouvert, dont les contacts, les mécanismes de commutation ou les résistances sont placés sous boîtier hermétique n’ayant aucune ouverture de ventilation ou autre;

     o des moteurs autonettoyants du type à cage d’écureuil, destinés à l’industrie du textile.

• Les moteurs, génératrices ou autres machines rotatives électriques de type partiellement fermé ou à l’épreuve des éclaboussures ne doivent pas être installés dans les emplacements de classe III.

La règle J18-362 souligne que tous les tuyaux d’aération pour un moteur, une génératrice ou autre machine électrique rotative ou de boîtier pour appareillage électrique dans les emplacements de classe III, division 2

• doivent être totalement hermétiques à la poussière sur toute leur longueur;

• mener directement à une source d’air pur à l’extérieur d’un bâtiment;

• être en métal d’une épaisseur au moins 0,52 mm (24 MSG) ou en un matériau incombustible de résistance équivalente;

• être munis d’une grille à l’extrémité extérieure;

• être protégés contre l’endommagement physique et la corrosion.

La règle J18-364 stipule que l’appareillage utilitaire, fixe et portatif doit être approuvé pour les emplacements de classe III, que les moteurs d’un appareillage utilitaire soient conformes à la règle J18-310, et que les boîtiers d’interrupteurs, de commandes de moteur, de disjoncteurs et de fusibles soient conformes à la règle J18-306.

La règle J18-366 exige que les luminaires installés dans des emplacements de classe III, division 2 soient conformes à la règle J18-316, qui stipule que :

• les luminaires et les appareillages d’éclairage soient des ensembles complets approuvés pour les emplacements de classe III et porter un marquage clair indiquant la puissance maximale en watts permise;

• chaque luminaire soit protégés contre l’endommagement physique par un protecteur approprié ou par emplacement;

• les luminaires suspendus doivent être retenus et alimentés au moyen d’un conduit rigide fileté, et être pourvus de garnitures filetées munies de vis de calage ou autre dispositif afin de prévenir déplacement, et pour les tiges de plus de 300 mm de long, être retenus de façon permanente et efficace contre le déplacement latéral à une hauteur ne dépassant pas 300 mm au-dessus de l’extrémité inférieure de la tige ou être munis d’une articulation sous forme de garniture ou de connecteur flexible approuvé pour cet usage et posé à au plus 300 mm du point d’attache;

• les boîtes et ensembles de boîtes ou garnitures utilisés pour retenir un luminaire doivent être approuvés pour utilisation dans les emplacements de classe III;

• les dispositifs utilisés pour l’allumage et la commande des lampes à vapeur de mercure et fluorescentes doivent être conformes à la règle J18-308.

La règle J18-368 stipule que les cordons souples doivent être de type hyper-résistant, renfermer un conducteur de mise à la masse et être munis de garnitures approuvées, au moins, pour les emplacements de classe II, division 1, lorsqu’ils pénètrent un coffret ou un boîtier étanche à la poussière.

La règle J18-370 précise que les prises de courant et les fiches doivent être d’un type polarisé qui assure un raccordement automatique au conducteur de continuité des masses du cordon souple d’alimentation; et être conçues de façon que le raccordement avec le circuit d’alimentation ne puisse être établi ni coupé si des pièces sous tension sont à découvert.

La règle J18-372 exige que :

• les réseaux de signalisation, d’alarme, de commande à distance et de télécommunications, les compteurs, les instruments et les relais dont les contacts qui interrompent un courant autre qu’un courant engendré par la voix soient enfermés dans un boîtier de type 4 ou 5 ou être munis de couvercles étanches afin de prévenir l’échappement d’étincelles ou de substances en combustion;

• les enroulements et les raccords terminaux des transformateurs et les bobine d’arrêt qui portent des courants autres que des courants engendrés par la voix soient sous boîtier étanche sans ouverture de ventilation;

• les résistances, dispositifs résistifs, tubes électroniques et redresseurs qui peuvent porter des courants autres que des courants engendrés par la voix et dépasser 120o C, doivent être sous boîtier étanche à la poussière, approuvés pour les emplacements de classe II.

La règle J18-374 stipule que les grues, palans électriques et autres appareils de même type dans les emplacements de classe III, division 2 soient installés conformément à la règle J18-324, qui indique que les grues et les palans électriques mobiles pour la manutention du matériel, les appareils de nettoyage mobiles pour la machinerie textile et autres appareils de même type installés et utilisés au-dessus de fibres combustibles ou d’accumulations de particules libres, doivent se conformer à ce qui suit :

• l’alimentation des conducteurs de contact doit être isolée de tout autre réseau et ne doit pas être mise à la terre, et elle doit être munie d’un détecteur de fuite à la terre enregistreur qui actionne une alarme et coupe automatiquement l’alimentation des conducteurs de contact en cas de défaut à la terre, ou encore être munie d’un détecteur de fuite à la terre qui actionne une alarme visible et sonore aussi longtemps que le réseau est alimenté et que le défaut à la terre continue;

• les conducteurs de contact doivent être placés et protégés de façon à être inaccessibles à des personnes non autorisées et être protégés contre les contacts accidentels avec des objets étrangers;

• les trolleys doivent être disposés ou protégés de façon à contenir les étincelles et particules chaudes qui se forment normalement et en empêcher l’échappement; il faut installer au moins deux surfaces de contact séparées pour chaque conducteur de contact pour réduire la formation d’étincelles; et maintenir les conducteurs de contact et les trolleys exempts d’accumulation de charpie ou de particules libres;

• l’appareillage de commande doit être conforme aux règles J18-306 et J18-308.

La règle J18-376 stipule que l’appareillage destiné à charger les accumulateurs pour les emplacements de classe III, division 2 doivent être placés dans une pièce séparée bien ventilée, construite ou lambrissée de matériaux incombustibles de façon à être exempte de particules libres ou de charpie.

La règle J18-378 indique que d’autres appareillages offrant un niveau de protection Da, Db ou Dc peuvent être installés dans un emplacement de classe III, division 2 dont la classe de température n’est pas supérieure à T120°C pour l’appareillage qui peut être soumis à une surcharge ou non supérieure à T165 °C pour l’appareillage non soumis à une surcharge.

Le prochain article portera sur l’Annexe J20Distribution de liquides inflammables et d’essence, stations-service, garages, dépôts de carburant en vrac, travaux de finition et hangars d’aéronefs dans le système de classe et de division de la classification des emplacements dangereux.

* La source de cette série d’articles est le Code canadien de l’électricité, Première partie (C22.1-18), publié par le Groupe CSA.

** Le Guide explicatif du CCÉ est également publié par la CSA.

Monde en mouvement

  • Prev
L’arrivée de Corinne Galarneau s’inscrit dans la stratégie de croissance et de développement de ...
D'ici la fin de l'année, Hydro-Québec aura investi plus de 25 M$ CA en 2020 afin de ...
Sous la direction d’Éric Deschênes, directeur ABB Canada, la compagnie a amassé 15 450 $ lors du ...
EXFO Inc. a annoncé l’acquisition d’InOpticals Inc., un chef de file technologique en matière ...
Southwire a acquis Construction Electrical Products (CEP) de Livermore, en Californie. Au ...
Dans le dernier Electrical Worker, le président international Lonnie R. Stephenson a annoncé ...
Hydro-Québec affiche un bénéfice net de 1 605 M$ pour le premier semestre de 2020, en ...
Cet article d’Aperçus économiques porte sur les répercussions de la COVID-19 sur l’activité ...
La valeur totale des permis de bâtir a reculé de 3,0 % pour s'établir ...
L'investissement total en construction de bâtiments s'est accru de 12,0 % en juin pour se ...

L’initiative sur la diversité de la FIOE mise sur la réussite du Canada

IBEWDans le dernier Electrical Worker, le président international Lonnie R. Stephenson a annoncé l’initiative « IBEW Strong » pour faire croître un syndicat plus inclusif et représentatif, et nos dirigeantes et dirigeants syndicaux de la FIOE au Canada accueillent cet élan pour accroître la diversité tout en continuant à former les meilleurs électriciens du monde. C’est une priorité qui existe depuis des années au premier district.

Dans le dernier Electrical Worker, le président international Lonnie R. Stephenson a annoncé l’initiative « IBEW Strong » pour faire croître un syndicat plus inclusif et représentatif...

 

Lire Plus...


 

Répercussions économiques de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises canadiennes de toutes les catégories de taille

Canadapar Wulong Gu 

Cet article d’Aperçus économiques porte sur les répercussions de la COVID-19 sur l’activité économique des entreprises canadiennes de toutes les catégories de taille. Deux mesures de l’activité économique sont examinées, soit les heures effectivement travaillées par les employés participant à la production des entreprises, et la production réelle (sous forme du produit intérieur brut réel, ou PIB) des entreprises.

Selon l’analyse, au premier trimestre de 2020, les petites entreprises ont été les plus durement touchées par la pandémie de COVID-19. 

Lire Plus...


 

Investissement en construction de bâtiments, juin 2020L'investissement total en construction de bâtiments s'est accru de 12,0 % en juin pour se chiffrer à 14,9 milliards de dollars, après avoir augmenté de 62,2 % en mai.

Même si les lignes directrices à suivre en milieu de travail en raison de la COVID-19 étaient toujours en vigueur en juin, les chantiers de construction avaient en grande partie repris leurs activités normales, ce qui a contribué à la croissance des investissements dans toutes les composantes des secteurs résidentiel et non résidentiel. 

 

 

Lire plus...


 

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Tim KingSouthwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. Dans ce rôle, il dirigera la filiale canadienne de l'entreprise, située au siège social de Southwire Canada à Mississauga, en Ontario.

Kelly Hanson, qui occupait précédemment ce poste, déménagera avec sa famille à Atlanta, en Géorgie. « Tim est un penseur stratégique ayant fait ses preuves qui possède l'expérience et les compétences de direction nécessaires pour continuer à faire passer notre entreprise au niveau supérieur et je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de travailler avec lui en tant que nouveau président de Southwire Canada...

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Luminis a annoncé l’arrivée de Bellevue, une famille de luminaires d’extérieurs. Bellevue est un ...
L'éclairage de sécurité à LED Lithonia Lighting® BarnGuard (BGR) présente les caractéristiques ...
La série ZNSC2 est la dernière génération d'unités de contrôle de détection de zone. Il est conçu ...
Le dôme de lumière de disque de LED est fait d'acier inoxydable de catégorie marine et fait la ...
Le LMEZ Micro de Visioneering est désormais disponible avec des capteurs Intellect. Ce luminaire ...
Birchwood Lighting, une société de Leviton, a annoncé le lancement du BW165, un tout nouveau ...
Le luminaire DEL Edge-Lit propose un design ultra mince afin d’offrir un look moderne et ...
Beluce a créé une nouvelle gamme d’enseignes de distanciation sociale et « couvre-visage requis » ...
Eureka® a annoncé le lancement de sa nouvelle suspension Knit qui fournit un éclairage de haute ...
Magic Lite, la source de confiance du Canada pour les solutions d’éclairage architecturales et ...

Eureka KnitEureka® a annoncé le lancement de sa nouvelle suspension Knit qui fournit un éclairage de haute qualité tout en contribuant à réduire les niveaux de bruit.

Knit comporte un abat-jour thermoformé créé à partir d’un feutre composé de PET recyclé qui accroît le confort acoustique dans un espace. Il est conçu pour les zones où le bruit pose problème, notamment les espaces à plafonds hauts ou non finis, les bureaux à aire ouverte ou les corridors munis de planchers à revêtements durs.

 

 

Lire Plus...


 

CARLO GAVAZZICARLO GAVAZZI a lancé un nouveau compteur d'énergie EM50. Ce nouvel ajout à leur gamme croissante de compteurs d'énergie et d'analyseurs de puissance, qui vise à aider les fabricants et les utilisateurs finaux à surveiller et à gérer l'escalade des coûts énergétiques. L'EM50 est un compteur d'énergie de classe 0,5 ANSI C12.20, approuvé par Mesures Canada, qui peut être utilisé pour les systèmes monophasés, biphasés et triphasés.

La large plage de tension de l'EM50 le rend adapté à une utilisation dans toute l'Amérique du Nord. Il peut mesurer les variables électriques instantanées les plus pertinentes et la consommation d'énergie avec un haut degré de précision.

Lire plus...


 

Mentorat : bon pour les affaires, bon pour les employés

Carol McGloganCarol McGlogan

Électrofédération Canada (EFC) vient de sonder ses membres pour déterminer les changements qui les empêchent de dormir la nuit. Naturellement, la COVID-19 était en tête de liste cette année, cependant, le talent est resté le plus gros problème en dehors de la pandémie. En septembre, les membres auront l'occasion de recueillir des informations sur la plus récente recherche de l’ÉFC: « Talent for an Emerging Workforce ».

Ce n’est pas une « alerte spoiler », mais le « renforcement des compétences des employés actuels » est identifié comme l’une des stratégies essentielles que les membres doivent employer. 

Lire Plus... 


 

5 raisons pour lesquelles l'éclairage des supermarchés évolueLes supermarchés traditionnels sont en train de reconfigurer l'agencement de leurs magasins et la conception de l'éclairage dans le cadre de leur nouvelle stratégie visant à fidéliser les clients, à en attirer de nouveaux et à rester pertinents dans le canal de vente au détail en rapide évolution.

Alors que la concurrence en ligne et les magasins à un dollar captent plus d'activités de produits secs, les supermarchés détournent leur attention des allées centrales rétrécies vers leurs périmètres où ils peuvent proposer plus d'aliments frais.

 

 

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil