Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ**, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. La 24e édition du CCÉ, 1ère partie (C22.1-18)* est maintenant disponible auprès du Groupe CSA.

Cet article est l’Appendice J - Annexe J18 – Partie D. L’Annexe J18 peut être utilisée, au besoin, pour les ajouts, les modifications, les rénovations ou l’exploitation et la maintenance des installations existantes utilisant le système de répartition en classes et en divisions. Les règles de cette Annexe J18 sont normatives (obligatoires) là où elles sont utilisées et lorsqu’elles modifient ou complètent d’autres exigences du Code. Des renseignements supplémentaires de nature informative (non-obligatoires) sont présentés dans l’Annexe JB. En raison de sa taille, cette annexe est traitée en plusieurs parties. Ceci est la Partie D – Emplacements de classe III, Division 1.

Classe III, Division 1


Les règles J18-300 à J18-328 s’appliquent aux installations effectuées dans les emplacements de classe III, division 1 où des fibres ou des parcelles facilement inflammables produisant des particules combustibles sont manipulées, fabriquées ou utilisées. Pour en savoir davantage, consultez l’Appendice E.


La règle J18-300 exige que l’équipement installé dans un emplacement de classe III, division 1 soit conforme au tableau 18.

La règle J18-302 exige que

  • les transformateurs et les condensateurs contenant un liquide inflammable soient installés dans des chambres d’appareillage électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356;
  • les transformateurs et les condensateurs ne contenant pas de liquide inflammable soient installés dans des chambres d’appareillage électrique comme ci-dessus ou marquées pour utilisation dans des emplacements de classe III;
  • les transformateurs du type sec soient installés dans des chambres d’appareillage électrique conformément aux règles 26-350à 26-356, et doivent être munis d’enroulements et de raccords terminaux logés dans des boîtiers à ventilation naturelle et doivent fonctionner à un maximum de 750 volt.


La règle J18-304 expose les grandes lignes des méthodes de câblage dans les emplacements de classe III, division 1 locations et exige

  • méthodes de câblage de

            ◦ conduit métallique rigide fileté
            ◦ câbles pour emplacements dangereux
            ◦ tubes métalliques
            ◦ câble blindé avec gaine extérieure, tel que TECK90, ACWU90, RC90 sous gaine en cuivre, ou RA90 sous gaine en aluminium;
            ◦ câble de commande et d’instrumentation avec armure métallique réticulaire et gaine continue dans les circuits de contrôle (de type ACIC), ou;
            ◦ conduit métallique flexible imperméable et conducteurs marqués pour service intensif
       
  • les boîtes et garnitures dans lesquelles se trouvent des prises dérivées, des joints ou des terminaisons doivent être un boîtier de type 5, être munies de couvercles bien ajustés afin d’éviter l’échappement d’étincelles ou de substances en combustion;
  • les câbles doivent être installés et fixés de façon à empêcher tout effort de traction sur les bagues de câble;
  • des raccords flexibles de type antidéflagrant, marqués pour utilisation dans les emplacement de classe II peuvent être utilisés lorsque nécessaire pour le raccordement flexible à des terminaux de moteur et endroits semblables; ils doivent également être protégés par une gaine lorsqu’ils sont exposés à de l’huile ou à des conditions corrosives;

La règle J18-306 exige que le boîtier des interrupteurs, commandes de moteur, disjoncteurs et fusibles, y compris les boutons poussoirs, relais et dispositifs semblables, soit muni d’un coffret de type 5 ou de couvercles bien ajustés d’éliminer l’échappement d’étincelles ou de substances en combustion.

La règle J18-308 indique que les transformateurs, les bobines d’impédance et les résistances connexes utilisés avec ou conjointement à l’appareillage de commande des moteurs, génératrices et appareils respectent la règle J18-260, sauf si ces dispositifs sont dans le même boîtier que les mécanismes de commutation de l’appareillage de commande et ne sont utilisés que pour les séquences de démarrage ou des tâches de courte durée, auquel cas le boîtier peut se conformer aux exigences de la règle J18-306.

La règle J18-310 s’applique aux moteurs, génératrices et autres machines rotatives électriques installées dans des emplacements de classe III, division 1 et exige que

  • ces dispositifs soient totalement fermés et non ventilés; totalement fermés et ventilés par un tuyau; ou totalement fermés et refroidis par un ventilateur;
  • s’il ne s’accumule que des quantités modérées de charpie et de particules libres sur une machine rotative électrique, ou à proximité de celle-ci, et si elle est facile d’accès pour le nettoyage et l’entretien courant, il est permis d’installer dans cet emplacement : 
    • des machines standard de type ouvert, sans contacts à curseur, sans mécanisme de commutation de type centrifuge ou autres types de mécanismes de commutation, y compris les dispositifs de protection contre les surcharges des moteurs;
    • des machines standard de type ouvert, dont les contacts, les mécanismes de commutation ou les résistances sont placés sous boîtier hermétique n’ayant aucune ouverture de ventilation ou autre; ou
    • des moteurs autonettoyants du type à cage d’écureuil, destinés à l’industrie du textile.
  • Les moteurs, génératrices ou autres machines rotatives électriques de type partiellement fermé ou à l’épreuve des éclaboussures ne doivent pas être installés dans les emplacements de classe III.


La règle J18-312 souligne que chaque tuyau d’aération de moteurs, génératrices ou autres machines rotatives électriques ou ceux de boîtiers d’équipement électrique doit être conforme à la règle J18-212 et

  • être étanche à la poussière sur toute sa longueur, mener directement à une source d’air propre à l’extérieur du bâtiment, être en métal d’au moins 0,52 mm (No 24 MSG) d’épaisseur ou en un autre matériel non combustible équivalent, être grillagé à l’extrémité externe et être protégé contre l’endommagement mécanique et la corrosion;
  • les joints de tuyaux d’aération en métal peuvent être réalisés par agrafage, rivetage ou soudage ou être rendus étanches à la poussière par d’autres moyens efficaces;
  • aucun tuyau d’échappement ne doit s’écouler à l’intérieur d’un bâtiment;
  • être suffisamment hermétique pour empêcher l’infiltration de poussière dans l’équipement ou le boîtier ventilé, ainsi que l’échappement d’étincelles, de flammes ou de substances en combustion capables d’enflammer les accumulations de poussière ou de matériaux combustibles;
  • s’il faut une certaine flexibilité, il est permis de poser des joints coulissants bien ajustés.

La règle J18-314 stipule que les appareillages électriques utilitaires, fixes ou portables, soient approuvés pour les emplacements de classe III; que les moteurs d’un appareillage utilitaire soient conformes à la règle J18-310, et que les boîtiers d’interrupteurs, de commandes de moteur, de disjoncteurs et de fusibles soient conformes à la règle J18-306.

La règle J18-316exige que

  • les luminaires et appareillages d’éclairage soient des assemblages complets portant un marquage clair signalant qu’ils peuvent être utilisés dans des emplacements de classe III ainsi que la puissance maximale en watts;
  • chaque luminaire soit protégé contre l’endommagement physique au moyen d’un dispositif de protection approprié ou par emplacement;
  • les luminaires suspendus doivent être retenus au moyen d’un conduit rigide fileté, et des joints filetés doivent être fournis avec des vis de réglage ou autre dispositif servant à prévenir le desserrement. Pour les tiges rigides de plus de 300 mm, les luminaires doivent être retenus de façon permanente et efficace contre le déplacement latéral à une hauteur ne dépassant pas 300 mm au-dessus de l’extrémité inférieure de la tige, ou être munis d’une articulation sous forme de garniture ou de connecteur flexible approuvé et posé à au plus 300 mm du point d’attache;
  • les boîtes et ensembles de boîtes ou garnitures utilisés pour retenir un luminaire doivent être approuvés pour les emplacements de classe III;
  • Les dispositifs utilisés pour l’allumage et la commande des lampes à vapeur de mercure et fluorescentes doivent être conformes à la règle J18-308.

La règle J18-318 exige que les cordons souples soient de type hyper-résistant, renferment un conducteur de continuité des masses et être munis de bagues de câble approuvées pour les emplacements de classe III, division 1, quand ils pénètrent une boîte ou un raccord devant être étanche à la poussière.

La règle J18-320 stipule que les prises et les fiches de raccordement doivent être de type polarisé qui assure un raccordement automatique au conducteur de continuité des masses du cordon souple d’alimentation; et être conçues de façon que le raccordement avec le circuit d’alimentation ne puisse être établi ni coupé si des pièces sous tension sont à découvert.

La règle J18-322 exige que

  • Les réseaux de signalisation, d’alarme, de commande à distance et de télécommunications doivent être dotés d’un boîtier de type 4 ou 5 ou être munis de couvercles bien ajustés afin d’éviter l’échappement d’étincelles ou de substances en combustion; 
  • les enroulements et les terminaisons des transformateurs et des bobines d’arrêt qui portent des courants autres que des courants engendrés par la voix soient munis de boîtiers étanches à la poussière et sans ouvertures de ventilation;
  • les résistances, dispositifs résistifs, tubes électroniques et redresseurs qui peuvent porter des courants autres que des courants engendrés par la voix et dont le température dépasse 120oC doivent être sous boîtier étanche à la poussière de classe II.

La règle J18-324donne les grandes lignes des exigences d’installation des grues et palans électriques servant à la manutention de matériaux, de nettoyeurs mobiles de machines pour textile et autres appareils de même type lorsqu’ils sont installés et utilisés au-dessus de fibres combustibles ou d’accumulations de particules libres et exige qu’ils se conforment à ce qui suit :

  • l’alimentation des conducteurs de contact doit être isolée de tout autre réseau, ne doit pas être mise à la terre et doit être munie d’un détecteur de fuite à la terre enregistreur qui actionne une alarme et coupe automatiquement l’alimentation des conducteurs de contact en cas de défaut à la terre ou qui actionne une alarme visible et sonore aussi longtemps que le défaut à la terre;
  • les conducteurs de contact doivent être placés et protégés de façon à être inaccessibles à des personnes non autorisées et être protégés contre les contacts accidentels avec des objets étrangers;
  • les trolleys doivent être disposés ou protégés de façon à contenir les étincelles et particules chaudes qui se forment normalement et en empêcher l’échappement, installer au moins deux surfaces de contact séparées pour chaque conducteur de contact afin de réduire la production d’étincelles et maintenir les conducteurs de contact et les trolleys exempts d’accumulation de charpie ou de particules libres. 
  • l’appareillage de commande doit être conforme aux règles J18-306 et J18-308.


La règle J18-326 stipule que l’appareillage destiné à charger les accumulateurs doit être placé dans une pièce séparée, construite ou lambrissée de matériaux incombustibles. Cette pièce doit être bien ventilée et construite de façon à être exempte de particules libres ou de charpie.

La règle J18-328 permet l’installation de l’appareillage offrant un niveau de protection Da dans un emplacement de classe III, division 1 dont la classe de température n’est pas supérieure à T120 °C pour l’appareillage qui peut être soumis à une surcharge ou non supérieure à T165 °C pour l’appareillage non soumis à une surcharge.

Le prochain article portera sur la Partie E de l’Annexe J18 de l’Appendice J, Emplacements de classe III, Division 2.

* La source de cette série d’articles est le Code canadien de l’électricité, Première partie (C22.1-18), publié par le Groupe CSA.

** Le Guide explicatif du CCÉ est également publié par la CSA.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Le 23 janvier a eu lieu au Centre Phi à Montréal, la soirée Lumière sur les femmes de l’industrie ...
La marque Square D™ de Schneider Electric a annoncé la disponibilité d'une technologie brevetée de ...
Les ventes en gros ont diminué de 1,2 % pour s'établir à 63,2 milliards de ...
Plusieurs normes appuyant l’internet des objets (IoT) dans le domaine de l’éclairage sont sur le ...
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et le Groupe infrastructure santé McGill (GISM) sont ...
Comme vous le constatez sans doute vous-même, le visage de l’industrie électrique a beaucoup changé ...
Kerrwil Publications Limited a été officiellement certifiée Meilleure place de travail à la suite ...
Notre Événement Lumière 2020 aura lieu cette année le 29 janvier prochain à l’Hôtel ...
Une série d'événements entre le 23 et le 24 décembre a vu WESCO offrir 4 $ de plus par action que ...

Activité réseautage de l’AIEQ sous le thème de la relève féminine dans l’industrie électrique

Activité réseautage de l’AIEQLe 23 janvier a eu lieu au Centre Phi à Montréal, la soirée Lumière sur les femmes de l’industrie électrique organisée par l’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ)La salle était comble, de femmes venant du monde des sciences, de l’ingénierie, de la recherche, des énergies renouvelables et du journalisme et d’hommes qui partagent leur vie professionnelle avec ces femmes inspirantes. Toutes ces personnes avaient en commun de travailler dans l’industrie électrique et énergétique. 

 

Lire Plus...

 

 

 

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Stephanie MedeirosBlake Marchand

Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB Canada, ainsi que celle pour la recharge des autobus urbains aux États-Unis et au Canada. Elle a occupé divers postes chez ABB pendant 10 ans, accumulant un ensemble de compétences variées et des expériences de travail dans le monde entier.

Après avoir obtenu son diplôme en génie électrique de l'Université McGill, Medeiros a fait ses débuts dans l'industrie en tant que stagiaire en génie électrique auprès du gouvernement canadien. Elle s'est alors rendue au Pérou pour y participer à améliorer leurs infrastructures de traitement de l'eau.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Universal Lighting Technologies, Inc., un leader mondial de l'éclairage et membre du groupe ...
Un luminaire sophistiqué qui offre des performances exceptionnelles jusqu'à 19412 lumens avec un ...
La série Pipeline commence par une lumière DEL linéaire, élégante dans sa simplicité; cependant ce ...
Ledalite a récemment introduit le modèle mural ModiFly, vous permettant d'atteindre une belle ...
Eureka a annoncé aujourd’hui le lancement de ses luminaires Hex Area, qui peuvent être commandés ...
Conçu spécifiquement pour faciliter l'installation de panneaux solaires photovoltaïques, le nouveau ...
Arlington économique, UL Listed STEEL T-Box (FBS428SC) est le moyen rentable de monter des ...
Les usines, les produits et les systèmes sont de plus en plus en réseau. Il en est résulté un ...
25% plus de lumière, toute la journée. Le M18 ROCKET Dual Power Tower Light fournit plus de lumière ...
Les blocs d’alimentation de la série SVL sont parfaites pour les applications d'environnement à ...

Universal Lighting TechologiesUniversal Lighting Technologies, Inc., un leader mondial de l'éclairage et membre du groupe Panasonic, a récemment présenté ses luminaires EVERLINE LED, luminaires ronds pour hauts plafonds. Les luminaires de style « OVNI » sont conçus pour répondre aux exigences dans les applications commerciales où la hauteur du plafond est supérieure à 20 pieds (ou 6 mètres). Les applications courantes pour ce produit incluent des entrepôts, des gymnases, des plafonds ouverts de détail, des hangars, et des usines...

 

 

Lire Plus......

LumigroupImplanté sur sept étages d’une tour du centre-ville de Montréal, le « campus » avait pour objectif premier de refléter la nouvelle approche de travail de l’entreprise, basée sur des espaces à aire ouverte. De plus, la conception architecturale devait répondre aux normes de la certification Well, visant à favoriser la santé et le bien-être des occupants de la bâtisse. Alternant zones de travail, de collaboration et de repos, aires ouvertes et fermées, et jouant entre le fonctionnel et le ludique, l’ensemble est très réussi.

 

 

 

Lire Plus

 

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil