Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

7 août 2019

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ**, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. La 24e édition du CCÉ, Première partie, (C22.1-18)*est désormais disponible.

Cet article porte sur l’Annexe J18, qu’il est permis d’utiliser, au besoin, pour les ajouts, les modifications, les rénovations ou l’exploitation et la maintenance des installations existantes utilisant système de répartition en classes et en divisions. Les règles de cette annexe sont normatives (obligatoires) où elles sont utilisées et elles modifient ou complètent d’autres exigences du Code. Des renseignements supplémentaires de nature informative (non-obligatoire) sont présentés dans l’Annexe JB qui, du fait de sa longueur, sera traitée en plusieurs parties. Ceci est la partie A.

L’Annexe J18 est répartie en quatre parties : Généralités, Emplacements de classe I, Emplacements de classe II et de Emplacements de classe III:

  • Emplacement de classe I — où des gaz ou des vapeurs inflammables peuvent être présents en quantités explosives.
  • Emplacement de classe II — où des poussières combustible ou conductrices d‘électricité sont présentes.
  • Emplacement de classe III— où des fibres ou des parcelles facilement inflammables sont présentes en quantité suffisante pour produire des mélanges inflammables.

La règle J18-002 présente des définitions spéciales de certains termes utilisés dans cette section, qui complètent les définitions données dans la Section 0.

La règle J18-004 répartit les emplacements de classe I comme suit :

  • Les emplacements de la division 1 où des atmosphères explosives gazeuses peuvent être présentes de façon continuelle, intermittente ou périodique dans des conditions de service normal;
  • Les emplacements de la division2 où des atmosphères explosives gazeuses ne surviennent que de façon anormale et pour une très courte période, ou les emplacements à proximité d’un emplacement de division  1 où des gaz explosifs peuvent être transmis.

La règle J18-006 répartit les emplacement de Classe II comme suit :

  • Emplacements de division 1 où, en condition de fonctionnement normal ou anormal ou en cas de défaillance de l’appareillage électrique, il peut y avoir de la poussière combustible en suspension dans l’air de façon continue, intermittente ou périodique ou des poussières combustibles conductrices d’électricité en quantités suffisantes pour produire un mélange explosif ou inflammable; et
  • Emplacements de division 2 dans lesquels des poussières combustibles peuvent être en suspension dans l’air en raison d’un mauvais fonctionnement occasionnel de l’appareillage de manutention ou de traitement, en quantités suffisantes pour produire des mélanges explosifs ou inflammables pour de courtes périodes seulement; ou
  • La quantité de poussière combustible accumulée dans ou sur l’appareillage électrique ou à proximité peut être suffisante pour nuire à la dissipation normale de chaleur de l’appareillage électrique ou peut devenir inflammable en raison d’un fonctionnement anormal ou d’une défaillance de l’appareillage électrique.

La règle J18-008 répartit les emplacements de classe III en deux divisions, comme suit :

  • la division 1 comprend les emplacements de classe III dans lesquels des fibres facilement inflammables ou des matériaux produisant des parcelles combustibles sont manipulés, fabriqués ou utilisés;et 
  • la division 2 comprend les emplacements de classe III dans lesquels des fibres facilement inflammables autres que celles provenant de la fabrication sont entreposées ou manipulées. 

La règle J18-010 stipule qu’aucune réparation ni modification non autorisée ne doit être faite à de l’appareillage sous tension et que l’appareillage électrique doit être entretenu de façon à en assurer la sécurité d’origine.

La section Généralités de l’Annexe J18 s’applique à toutes les installations et appareillages installés en vertu de cette annexe.

Les règles J18-050 et J18-052 exige que l’appareillage électrique installé dans des emplacements dangereux de classe I, II ou III doivent porter des marquages convenant à la classe et à la division dans lesquelles l’appareillage est installé et soient marqués pour la classe de l’emplacement et la matière qui sera présente : 

  • pour la classe I, le gaz spécifique avec la désignation du groupe atmosphérique —
    • Groupe A - acétylène
    • Groupe B - butadiène, oxyde d’éthylène, hydrogène (gaz synthétiques) ou oxyde de propylène
    • Groupe C - acétaldéhyde, cyclopropane, oxyde de diéthyle, éthylène, sulfure d’hydrogène ou diméthylhydrazine dissymétrique (UDMH), ou d’autres vapeurs ou gaz tout aussi dangereux
    • Groupe D - acétone, acrylonitrile, alcool, ammoniac, benzine, benzol, butane, dichlorure d’éthylène, essence, hexane, isoprène, vapeurs de solvant de laque, naphte, gaz naturel, propane, propylène, styrène, acétate de vinyle, chlorure de vinyle, xylènes ou d’autres vapeurs ou gaz tout aussi dangereux
  • Pour la classe II, la poussière spécifique avec les désignations de groupe atmosphérique —
    • Groupe E — poussière métallique combustible, aluminium, magnésium, et leurs alliages commerciaux et d’autres métaux présentant des caractéristiques tout aussi dangereuses
    • Groupe F — noir de carbone, charbon ou poussière de coke; ou
    • Groupe G — farine, amidon ou poussière céréalière, et autres poussières ayant des caractéristiques tout aussi dangereuses

La règle J18-054 précise que la température de surface maximale marquée sur l’appareillage électrique pour

  • les emplacements de classe I  — ne doit pas dépasser la température d’inflammation  minimale mentionnée pour l’emplacement;
  • les emplacements de classe II — ne doit pas dépasser la température d’inflammation la plus faible du nuage ou de la couche de poussière pour l’emplacement, ou dans le cas des poussières organiques, la plus faible de 165°C ou de la température d’inflammation pour l’emplacement;
  • les emplacements de classe  III — ne doit pas être supérieure à 165°C si l’appareillage n’est soumis à aucune surcharge et à 120 °C si l’appareillage (comme des moteurs ou des transformateurs de courant) peut être soumis à une surcharge;
  • l’appareillage installé conformément à la règle J18-150 2) ou 3) – a des températures de surface à tout point sur l’appareillage susceptible d’être exposé à une atmosphère gazeuse explosive, ne doit pas dépasser la température d’inflammation minimale déterminée pour l’emplacement où l’appareillage est installé;
  • l’appareillage n’ayant aucune température de surface maximale marquée, pour la classe et le groupe, sur un appareillage de classe I ou de classe II, la température de surface maximale est considérée être 100 °C.

La règle J18-056 stipule que chaque salle, section ou local doit être considéré comme un emplacement, séparé pour déterminer la classification du danger.

La règle J18-058 exige que :

  • les murs, les cloisons, les planchers ou les plafonds utilisés pour constituer des salles ou des sections ne présentant aucun risque pour l’appareillage qu’elles renferment, soient de construction solide ; soient faits ou lambrissés en matériaux incombustibles; et construits de façon à conserver leur état de sécurité original.
  • Si un emplacement non dangereux à l’intérieur d’un bâtiment communique avec un emplacement de classe I, division 2, il doit en être séparé par des portes coupe-feu approuvées, hermétiques et à fermeture automatique.
  • S’il y a communication avec un emplacement de classe I, division 1, la règle J18-004 b) (ii) s’applique. 

William (Bill) Burr est l’ancien Président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), l’ancien Directeur du Electrical et Elevator Safety for the Province of BC, l’ancien Directeur de l’élaboration des normes en matière d’électricité et de gaz et l’ancien Directeur de l’Évaluation de la conformité au groupe  CSA. Il est possible de joindre monsieur Burr à Burr et Associates Consulting Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Ouellet Canada inc. est très heureux d’annoncer que la bourse d’études Électro-Fédération Canada ...
La plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec dans le domaine de la recherche et ...
Du nouveau chez Standard/Stanpro où ont été nommés une nouvelle Directrice Nationale ventes ...
Soudainement, le 27 septembre, est décédé Bruce J. Kaufman, fondateur du Kaufel Group Ltd, une ...
Jacques Fiset, le nouveau président de la section Québec de l’ÉFC, nous disait dans une récente ...
Skills/Compétences Canada (SCC) vient tout juste de revenir de Kazan, en Russie, après avoir ...
Alors que le Collège Seneca dévoile officiellement le Centre pour l’Innovation, la Technologie et ...
Stelpro est fière d’annoncer la nomination de monsieur Dany L’Heureux au poste de ...
Le thème du 9e Future Forum annuel de l’ÉFC sera « QI en marketing d’entreprise » ...
Un vendredi soir de fin d’été, il fait beau, il fait chaud et pourtant 2 500 personnes, clients, ...

Nouveau directeur des ventes détail pour Stelpro

Dany L’HeureuxStelpro est fière d’annoncer la nomination de monsieur Dany L’Heureux au poste de directeur national des ventes - détail. M. L’Heureux entrera en fonction le 30 septembre 2019 et relèvera de M. Pierre-Yves Martin, vice-président ventes et développement des affaires. 

M. L’Heureux aura comme mandat de diriger et mettre en oeuvre des solutions qui permettront à Stelpro d'atteindre ses objectifs stratégiques et poursuivre sa croissance dans le marché du détail. 

 

 

Lire Plus...

 

 

 

LUMEN inaugure sa 4e station d’assemblage de commandes

LumenUn vendredi soir de fin d’été, il fait beau, il fait chaud et pourtant 2 500 personnes, clients, fournisseurs, dignitaires, utilisateurs finaux de plusieurs régions du Québec et journalistes étaient présents pour visiter les nouvelles installations automatisées et robotisées du centre de distribution de Lumen à Laval (Québec) le vendredi 20 septembre dernier. Les visiteurs étaient invités à faire le parcours d’une commande, de sa réception à sa livraison, et d’être ainsi témoins de toutes les technologies de pointe utilisées pour assurer le traitement et la livraison d’une commande. 

 

 

Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Louis BeaulieuNi de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les nouvelles technologies et les nouveaux marchés, mais reste fidèle aux traditions familiales. Titulaire d’un baccalauréat en Finances puis d’une maîtrise en Gestion de l’Université Laval, il est directeur général de Ouellet Canada. Profil tout indiqué pour faire carrière dans l’entreprise familiale. Toutefois, quand je lui demande si comme c’est souvent le cas dans une entreprise familiale, il avait toujours su qu’il allait rejoindre le Groupe, il me répond « Pas du tout. » Il poursuit « jeune c’était à la ferme de mon frère à l’île d’Orléans que je passais mes vacances scolaires.  

Lire Plus...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
L'une des exigences fondamentales de la production flexible est la possibilité d'installer ...
Le modèle 1954 de la caméra infrarouge à imagerie thermique d'AEMC est équipé d'une technologie de ...
Signify a annoncé de nouveaux produits intelligents, y compris un Hue Go amélioré, le bouton Smart ...
Ce luminaire de nouvelle génération est adapté pour être installé dans des conditions difficiles, ...
Le nouveau 60 Watt LED Work Light est idéal pour tout chantier de construction ou un environnement ...
FLIR Systems a annoncé le dernier ajout à la famille de haute performance de la série T, le FLIR ...
Rittal, ABB et Hewlett Packard Enterprise (HPE) s'associent pour fournir des centres de données ...
La série de luminaires linéaires StylusMC est une gamme de produits linéaires créée pour les ...
Les alimentations de commutation primaire à phase unique sont caractérisées par un large spectre de ...
Les efforts des fabricants de luminaires pour fournir une lumière cohérente et de qualité dans ...

Rittal SE 8Le cycle de vie d'une armoire industrielle typique est remplie de modifications et de réparations planifiées et imprévues, de sorte que l'utilisation d'une armoire monocoque peut augmenter les coûts et les temps d'arrêt.

La nouvelle armoire de Rittal SE 8 combine les avantages de la conception modulaire et des accessoires avec un prix qui rivalise avec les boîtiers monocoques.

 

 

 

Lire plus...

 

Application à l’honneur : Inspection des panneaux de distribution électrique haute tension

Application à l’honneurSans électricité, les opérations de l'usine ne peuvent pas continuer. C'est pourquoi l'entretien régulier est important pour s'assurer que votre système de distribution électrique est en état de marche. Une combinaison d'un imageur thermique et d'un compteur de pinces peut vous aider à détecter les points chauds et à diagnostiquer les problèmes électriques au point de défaillance avant qu'une panne ne se produise, rapidement et en toute sécurité.  Téléchargez le Spotlight application dès aujourd'hui.


Lire Plus...  

 

Katrina OlsonKatrina Olson

Le marketing numérique étant en constante évolution, nous devons rester à la fine pointe de la technologie pour être des spécialistes du marketing efficaces. J'apprends en assistant à des webinaires animés par des fournisseurs de technologies, en assistant à des conférences, en participant à des ateliers de l'American Marketing Association et en écoutant des podcasts.

Fin août, j'ai assisté au Digital Summit à Chicago, une production de TechMedia LLC.

 

Lire Plus

 

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2019 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil