Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

7 août 2019

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ**, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. La 24e édition du CCÉ, Première partie, (C22.1-18)*est désormais disponible.

Cet article porte sur l’Annexe J18, qu’il est permis d’utiliser, au besoin, pour les ajouts, les modifications, les rénovations ou l’exploitation et la maintenance des installations existantes utilisant système de répartition en classes et en divisions. Les règles de cette annexe sont normatives (obligatoires) où elles sont utilisées et elles modifient ou complètent d’autres exigences du Code. Des renseignements supplémentaires de nature informative (non-obligatoire) sont présentés dans l’Annexe JB qui, du fait de sa longueur, sera traitée en plusieurs parties. Ceci est la partie A.

L’Annexe J18 est répartie en quatre parties : Généralités, Emplacements de classe I, Emplacements de classe II et de Emplacements de classe III:

  • Emplacement de classe I — où des gaz ou des vapeurs inflammables peuvent être présents en quantités explosives.
  • Emplacement de classe II — où des poussières combustible ou conductrices d‘électricité sont présentes.
  • Emplacement de classe III— où des fibres ou des parcelles facilement inflammables sont présentes en quantité suffisante pour produire des mélanges inflammables.

La règle J18-002 présente des définitions spéciales de certains termes utilisés dans cette section, qui complètent les définitions données dans la Section 0.

La règle J18-004 répartit les emplacements de classe I comme suit :

  • Les emplacements de la division 1 où des atmosphères explosives gazeuses peuvent être présentes de façon continuelle, intermittente ou périodique dans des conditions de service normal;
  • Les emplacements de la division2 où des atmosphères explosives gazeuses ne surviennent que de façon anormale et pour une très courte période, ou les emplacements à proximité d’un emplacement de division  1 où des gaz explosifs peuvent être transmis.

La règle J18-006 répartit les emplacement de Classe II comme suit :

  • Emplacements de division 1 où, en condition de fonctionnement normal ou anormal ou en cas de défaillance de l’appareillage électrique, il peut y avoir de la poussière combustible en suspension dans l’air de façon continue, intermittente ou périodique ou des poussières combustibles conductrices d’électricité en quantités suffisantes pour produire un mélange explosif ou inflammable; et
  • Emplacements de division 2 dans lesquels des poussières combustibles peuvent être en suspension dans l’air en raison d’un mauvais fonctionnement occasionnel de l’appareillage de manutention ou de traitement, en quantités suffisantes pour produire des mélanges explosifs ou inflammables pour de courtes périodes seulement; ou
  • La quantité de poussière combustible accumulée dans ou sur l’appareillage électrique ou à proximité peut être suffisante pour nuire à la dissipation normale de chaleur de l’appareillage électrique ou peut devenir inflammable en raison d’un fonctionnement anormal ou d’une défaillance de l’appareillage électrique.

La règle J18-008 répartit les emplacements de classe III en deux divisions, comme suit :

  • la division 1 comprend les emplacements de classe III dans lesquels des fibres facilement inflammables ou des matériaux produisant des parcelles combustibles sont manipulés, fabriqués ou utilisés;et 
  • la division 2 comprend les emplacements de classe III dans lesquels des fibres facilement inflammables autres que celles provenant de la fabrication sont entreposées ou manipulées. 

La règle J18-010 stipule qu’aucune réparation ni modification non autorisée ne doit être faite à de l’appareillage sous tension et que l’appareillage électrique doit être entretenu de façon à en assurer la sécurité d’origine.

La section Généralités de l’Annexe J18 s’applique à toutes les installations et appareillages installés en vertu de cette annexe.

Les règles J18-050 et J18-052 exige que l’appareillage électrique installé dans des emplacements dangereux de classe I, II ou III doivent porter des marquages convenant à la classe et à la division dans lesquelles l’appareillage est installé et soient marqués pour la classe de l’emplacement et la matière qui sera présente : 

  • pour la classe I, le gaz spécifique avec la désignation du groupe atmosphérique —
    • Groupe A - acétylène
    • Groupe B - butadiène, oxyde d’éthylène, hydrogène (gaz synthétiques) ou oxyde de propylène
    • Groupe C - acétaldéhyde, cyclopropane, oxyde de diéthyle, éthylène, sulfure d’hydrogène ou diméthylhydrazine dissymétrique (UDMH), ou d’autres vapeurs ou gaz tout aussi dangereux
    • Groupe D - acétone, acrylonitrile, alcool, ammoniac, benzine, benzol, butane, dichlorure d’éthylène, essence, hexane, isoprène, vapeurs de solvant de laque, naphte, gaz naturel, propane, propylène, styrène, acétate de vinyle, chlorure de vinyle, xylènes ou d’autres vapeurs ou gaz tout aussi dangereux
  • Pour la classe II, la poussière spécifique avec les désignations de groupe atmosphérique —
    • Groupe E — poussière métallique combustible, aluminium, magnésium, et leurs alliages commerciaux et d’autres métaux présentant des caractéristiques tout aussi dangereuses
    • Groupe F — noir de carbone, charbon ou poussière de coke; ou
    • Groupe G — farine, amidon ou poussière céréalière, et autres poussières ayant des caractéristiques tout aussi dangereuses

La règle J18-054 précise que la température de surface maximale marquée sur l’appareillage électrique pour

  • les emplacements de classe I  — ne doit pas dépasser la température d’inflammation  minimale mentionnée pour l’emplacement;
  • les emplacements de classe II — ne doit pas dépasser la température d’inflammation la plus faible du nuage ou de la couche de poussière pour l’emplacement, ou dans le cas des poussières organiques, la plus faible de 165°C ou de la température d’inflammation pour l’emplacement;
  • les emplacements de classe  III — ne doit pas être supérieure à 165°C si l’appareillage n’est soumis à aucune surcharge et à 120 °C si l’appareillage (comme des moteurs ou des transformateurs de courant) peut être soumis à une surcharge;
  • l’appareillage installé conformément à la règle J18-150 2) ou 3) – a des températures de surface à tout point sur l’appareillage susceptible d’être exposé à une atmosphère gazeuse explosive, ne doit pas dépasser la température d’inflammation minimale déterminée pour l’emplacement où l’appareillage est installé;
  • l’appareillage n’ayant aucune température de surface maximale marquée, pour la classe et le groupe, sur un appareillage de classe I ou de classe II, la température de surface maximale est considérée être 100 °C.

La règle J18-056 stipule que chaque salle, section ou local doit être considéré comme un emplacement, séparé pour déterminer la classification du danger.

La règle J18-058 exige que :

  • les murs, les cloisons, les planchers ou les plafonds utilisés pour constituer des salles ou des sections ne présentant aucun risque pour l’appareillage qu’elles renferment, soient de construction solide ; soient faits ou lambrissés en matériaux incombustibles; et construits de façon à conserver leur état de sécurité original.
  • Si un emplacement non dangereux à l’intérieur d’un bâtiment communique avec un emplacement de classe I, division 2, il doit en être séparé par des portes coupe-feu approuvées, hermétiques et à fermeture automatique.
  • S’il y a communication avec un emplacement de classe I, division 1, la règle J18-004 b) (ii) s’applique. 

William (Bill) Burr est l’ancien Président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), l’ancien Directeur du Electrical et Elevator Safety for the Province of BC, l’ancien Directeur de l’élaboration des normes en matière d’électricité et de gaz et l’ancien Directeur de l’Évaluation de la conformité au groupe  CSA. Il est possible de joindre monsieur Burr à Burr et Associates Consulting Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
La valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué ...
Salex, la plus grande agence d’éclairage du sud de l’Ontario, fait partie intégrante de la ...
Le cours « Principes et conception des systèmes d’éclairage » comprend 15 séances d’une durée de 3 ...
Hydro-Québec souhaite que les tarifs d'électricité en vigueur actuellement soient maintenus pour ...
Eureka a annoncé le lancement de la suspension Echo. Echo utilise la technologie OLED comme source ...
En mai, la production de pétrole brut et de produits équivalents (+1,9 %), de gaz naturel ...
L’Électro-Fédération Canada (ÉFC) a formé un partenariat stratégique avec Ressources humaines, ...
Les batteries représentent une industrie à croissance rapide partout dans le monde, en plus d’être ...
Le lauréat du Prix d’excellence de l’ÉFC pour son engagement comme entreprise de cette année est ...
S&C Electric Company, important chef de file de réseau intelligent, grand acteur en faveur ...

Hydro-Québec confirme sa volonté de geler les tarifs d'électricité pour l'année tarifaire 2020-2021

HQ CouleurHydro-Québec souhaite que les tarifs d'électricité en vigueur actuellement soient maintenus pour une année supplémentaire à compter du 1er avril 2020, conformément au projet de loi 34 qui garantira de bas tarifs tout en simplifiant le processus qui sert à les fixer.

 

Par conséquent, Hydro-Québec Distribution ne déposera pas de demande d'ajustement tarifaire auprès de la Régie de l'énergie cette année.

 

Lire Plus...

 

 

 

Eureka présente Echo, une suspension décorative contemporaine au profil ultramince

EchoEureka a annoncé le lancement de la suspension Echo. Echo utilise la technologie OLED comme source lumineuse afin de produire un éclairage confortable et de haute qualité dans ensemble mince et discret. Parfait pour souligner subtilement les espaces tels que les comptoirs de réception ou les lounges, Echo est conçu pour augmenter la luminosité en toute subtilité.

Avec sa technologie OLED ultramince et son abat-jour svelte, Echo procure une lumière d’appoint sans éblouissement dans un format minimaliste et moderne d’à peine 2 pouces d’épaisseur. 

 

Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Bill BurrLe Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ**, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. La 24e édition du CCÉ, Première partie, (C22.1-18)*est désormais disponible.

 

Lire Plus...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Les utilisateurs d'ampoules intelligentes perdent le contrôle de leur éclairage intelligent ...
Diodes Incorporated a récemment annoncé l’introduction du contrôleur AL1665 à une phase pour les ...
Cree Lighting a annoncé l’ajout de deux nouvelles séries : la gamme de solutions d’éclairage de rue ...
Basé sur la technologie de capteur intelligent primée d'Enlighted, Enlighted One est facile à ...
La série WINLINE 500 de luminaires d'appoint linéaires offre des performances et une efficacité ...
Legrand lance le système Wattstopper Wireless DLM, un écosystème de contrôleurs d'éclairage simple, ...
Les nouvelles bandes lumineuses segmentées WLS27 de Banner Engineering fournissent des fonctions ...
Microchip Technology Inc. présente un commutateur PoE économique à huit ports. Le commutateur PoE ...
LumenWerx présente le dernier ajout à sa famille Clusters. Les optiques à bords doux et à bords ...
Single Phase Power Solutions présente la source d'alimentation 1-à-3 dotée d'un moteur BELLE qui ...

Ilsco PermagroundLe système de connecteurs PermaGround est la solution d’ILSCO qui répond aux exigences de mise à la terre des codes électriques nationaux et locaux.

Ces connecteurs sont basés sur des technologies de compression ou de vis de blocage mécanique. Les connecteurs à compression PermaGround sont conçus pour le cuivre et ils sont certifiés pour la liaison, la mise à la terre ainsi que l'enfouissement direct dans le sol et le béton.

 

 

 

 

Lire plus...

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2019 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil