Le monde de l’éctricité en ligne

 

Eric_Deschenes_400.gifLine Goyette

30 mai 2019

Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des solutions. Comprendre la technologie, bien sûr, mais aussi les implications sociales de la technologie et les modèles d’affaires pour optimiser l’adoption de ces technologies. C’est ce qui l’a amené à étudier en ingénierie et constitue la ligne directrice de sa carrière professionnelle depuis 26 ans. « J’ai étudié en ingénierie mécanique, parce que ce qui m’intéresse, c’est la façon et l’approche structurée de trouver une solution à un problème. » Il a également développé, par sa participation à de nombreux conseils d’administration, un côté plus humain dit-il - « en redonnant à sa communauté » -, ce qui lui fait voir les aspects sociaux de la technologie. Sa vie professionnelle est également motivée par le développement de nouveaux modèles d’affaires. 

À sa sortie de l’École Polytechnique, en génie mécanique, son premier emploi est chez Emerson Electric en tant qu’ingénieur d’applications. Il touchera à plusieurs segments de marchés, bois, agro-alimentaire, pétrochimie, mines, pharmaceutique. Il progresse rapidement et à 32 ans dirige une équipe de ventes et applications dans le segment des télécoms. Il sera recruté en 2003 par Schneider Electric. Il développe ses connaissances en automatisation, contrôles industriels et distribution électrique et remporte des succès en ventes, marketing, ingénierie et acquisitions stratégiques. En 2010, on lui confiera la direction de la division Énergie et en 2014, on ajoutera à son portfolio la division des segments stratégiques et des utilisateurs finaux.  En 2017, il est nommé vice-président Nord-américain, Mines Métaux & Minéraux et dirigera une équipe de vente dans toute l’Amérique du Nord (Canada, États-Unis et Mexique)., il sera recruté par ABB Canada en fin de l’année 2017 et il commente comme suit : « J’ai eu l’opportunité et le privilège de succéder à John Sencich. » 

Pourquoi avoir accepté ce nouveau défi? « Trois raisons ont motivé son choix. La première est l’exceptionnelle crédibilité de la force de vente de Thomas & Betts (ABB). La deuxième est l’acquisition de GEiS par ABB et il s’agit ici de sa 5e ou 6e acquisition au cours de sa carrière. Celle-ci lui donne l’incroyable possibilité d’utiliser ses connaissances en ingénierie et son expérience pour réinventer le modèle d’affaires. Et la troisième raison est le plaisir de pouvoir travailler avec une leader reconnue, Nathalie Pilon. »

Il poursuit, intarissable, « ABB, c’est un modèle d’affaires centré sur les besoins du client. Le processus de collaboration et de transparence mis en place nous permet de parler non pas seulement de produits, mais d’une architecture qui va de la sous-station électrique jusqu’à la prise électrique a la maison. » 

Éric est responsable de l’unité d’affaires Électrification chez ABB Canada. Ses nouveaux défis? « Dans notre secteur d’affaires, nous proposons des solutions à des clients, qui à l’occasion, ne savent pas encore qu’ils en ont besoin. L’arrivée d’Hitachi avec le partenariat (joint venture) Power Grid (PG) d’ABB-Hitachi, par exemple, va nous permettre d’accélérer la digitalisation de la grille publique. On peut parler d’une « grille plus intelligente » qui va devenir plus digitalisée, plus décentralisée et plus décarbonisée. C’est une solution gagnante-gagnante-gagnante pour tous ».

La situation est assez particulière au Canada, « Nous avons ici des entreprises publiques de fourniture d’électricité, et leur modèle d’affaires devra forcément évoluer et changer. »  Il poursuit en expliquant, « le système le plus complexe au monde développé par les êtres humains est la grille électrique. Ce système a été développé pour répondre, très fréquemment, à deux périodes de pointes de service par jour et par année. De plus, l’efficacité énergétique se doit d’être à l’agenda, car pour chaque 3 unités d’énergie produite, une seule est consommée, les deux autres se « vaporisent ». Avec les transformations sociétales en avant de nous, entre autres avec l’accroissement de la quantité des centres de données, l’adoption des véhicules électriques, les énergies renouvelables, les systèmes de stockage et l’arrivée des micro-grilles, nul doute que les services publics font face à plusieurs nouveaux défis afin de soutenir ces nouveaux « acteurs » dans le secteur de l’énergie. Il est fort probable que le modèle de facturation actuel devra changer afin de s’adapter à cette nouvelle réalité. » On voit poindre ici le développement de nouveaux modèles d’affaires. « Nous sommes maintenant en mesure d’aider la grille électrique à se réinventer. C’est une bonne nouvelle pour nous tous, du point de vue des clients finaux. »

Un atout pour faire avancer cette digitalisation et l’architecture basée sur les besoins du client? « L’acquisition de T&B par ABB a permis de comprendre le modèle d’affaires canadien basé, notamment, sur les distributeurs. Au Canada, notre industrie compte environ 880 succursales de distribution et nous sommes présents et servons environ 650 de ces derniers. Cet héritage de T&B est un atout pour ABB. Nous sommes l’un des seuls fabricants majeurs à avoir un centre de distribution, ici à Bromont (285 000 pi ca), ce qui nous permet de donner une excellente valeur ajoutée à nos partenaires et clients tout en demeurant compétitif. Notre centre de distribution a un niveau d’efficacité de 99,96% et lorsque combiné avec notre programme « Signature Services », la gestion du notre réseau de distribution se fait en quasi harmonie grâce à une culture de partenariat unique. »

Il poursuit, « l’acquisition de GEiS nous a permis de compléter notre offre de produits et d’équipements de distribution électrique de normes ANSI-NEMA. Cette acquisition nous permet maintenant d’offrir la gamme la plus complète des produits et équipements de distribution électrique au Canada. ABB est ici en présence d’une opportunité d’affaires unique et inégalée. En effet, nous pouvons soit renforcer le modèle d’affaires actuel, notamment d’un manufacturier unique en distribution électrique par distributeur, ou de changer ce modèle d’affaires et permettre aux distributeurs d’avoir plus qu’une ligne majeure offerte dans le réseau de distribution des produits électriques. Peu importe le modèle d’affaires, ceci continuera de procurer une saine et honnête compétition ayant une valeur proposée unique à nos clients et partenaires. »

Pour Éric Deschênes cette valeur ajoutée s’explique ainsi. « La stratégie que nous mettons en place peut s’expliquer en trois volets : Produits Standards, Équipements Distribution Électriques CTO et Équipements Distribution Électrique ETO. Pour les produits de distribution électriques standards, nous bâtissons sur l’héritage de T&B en offrant une valeur ajoutée « une commande, une expédition et une facture » et ce directement de notre centre de distribution de Bromont. Nous mettons aussi en place, le volet équipements distribution électriques CTO (Configure to Order), dont le premier produit phare sera le panneau d’éclairage, qui sera assemblé à Montréal, avec de l’acier canadien. Le troisième volet, équipements distribution électrique ETO (Engineer to Order) pour les produits à basse et moyenne tension et les centres de contrôles moteurs, nous sommes à évaluer la structure nécessaire ainsi que la chaine d’approvisionnement requise afin de mettre en place et en mode pilote dès 2020. » 

Son impatience à réussir l’implantation du nouveau modèle d’affaires et de la nouvelle ère technologique est palpable. « Il faut demander aux gens de comprendre le rôle qu’ils ont à jouer dans l’acceptation de la technologie. On parle de réchauffement climatique et on dit que des changements imminents sont essentiels dans la génération, la distribution et la consommation d’énergie. On doit optimiser tout ce qui nous entoure à commencer par l’interrupteur. Le courant AC a gagné la bataille, mais dans un avenir rapproché nous pourrions avoir un bus DC à la maison. De plus, l’internet des objets va nous permettre, avec des produits intelligents, de contrôler la charge électrique et ainsi optimiser la consommation de l’énergie à tout moment. Nous sommes à l’ère de l’énergie en 3D: Décarboniser, Décentraliser et Digitaliser l’énergie. La technologie est prête, il faut l’accepter, la rendre disponible et mettre en place les modèles d’affaires nécessaires afin de permettre à notre grille électrique publique de moduler et optimiser en temps réel notre demande en énergie. » Et Éric Deschênes sera aux premières lignes de ces changements. 

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
L’ÉFC est heureuse de souhaiter la bienvenue à Daniela De Marco au sein de son équipe à titre de ...
Catherine offre un large éventail de connaissances en éclairage et design avec plus de 12 ans ...
Hydro-Québec annonce un bénéfice net de 1 774 M$ au premier trimestre de 2019, soit ...
En inaugurant aujourd'hui le plus grand parc solaire dédié à la recherche appliquée ...
Britech Corp a signé un accord formel avec Heat trace Limited, de Cheshire, en Angleterre. Heat ...
La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a ...
La plupart des propriétaires de véhicules rechargeables font le plein d'énergie électrique dès ...
La transition vers la croissance propre est l’une des plus belles occasions à la portée du Canada ...
Un rapport de recherche sur le «marché de stockage d’énergie de réseau», rédigé par QYMarketStudy, ...

Infrastructure de recherche unique au Canada - L'Université de Sherbrooke inaugure son parc solaire

SherbrookeEn inaugurant aujourd'hui le plus grand parc solaire dédié à la recherche appliquée au Canada, l'Université de Sherbrooke lance des collaborations étroites avec des industriels de pointe et des réseaux de distribution électriques qui permettront la création de technologies et d'expertises exportables partout dans le monde. Les panneaux solaires instrumentés généreront une foule de données concernant la température, le courant et la tension électrique ainsi que leur rendement énergétique.





Lire Plus...

 

 

 

Le bénéfice net d'Hydro-Québec augmente de 130 M$ au premier trimestre, en hausse de 8 %

HQ CouleurHydro-Québec annonce un bénéfice net de 1 774 M$ au premier trimestre de 2019, soit 130 M$ de plus que les 1 644 M$ enregistrés à la même période en 2018. Il s'agit de l'une des meilleures performances de l'histoire de l'entreprise pour un premier trimestre.

« Sur l'ensemble de nos marchés, le volume des ventes nettes a totalisé 65,4 TWh, frôlant le record de 65,7 TWh établi au cours des trois premiers mois de 2015 », explique Jean-Hugues Lafleur, vice-président exécutif et chef de la direction financière et du risque d'Hydro-Québec.



Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Wind EnergyL’industrie éolienne du Canada a encore augmenté sa puissance installée en 2018, tout en maintenant sa position de filière de production d’électricité mise en service la plus abordable. Grâce aux plus récents projets, près de 13 000 mégawatts (MW) de puissance éolienne ont été générés à l’échelle du pays. Entretemps, les résultats des appels d’offres en Saskatchewan et en Alberta ont confirmé la capacité de l’industrie éolienne à continuer d’offrir des prix historiquement bas.

Les six nouveaux projets d’énergie éolienne mis en service en 2018 ont ajouté 566 MW de puissance installée, un essor continu qui a maintenu la tendance des 20 % de croissance annuelle moyenne depuis 2008.

Lire Plus...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
First Light Technologies a lancé une version considérablement améliorée de son éclairage commercial ...
WAGO a amélioré son module multimaître DALI pour répondre aux exigences des systèmes d'éclairage ...
Le BoxLED est disponible en projecteur ou encore en luminaire pour les hauts plafonds. Le BoxLED a ...
Ce projecteur à DEL étanche à haute luminosité IP65 s'étend de 50W à 400W. L’appareil est fabriqué ...
Créé en repoussant les limites actuelles des produits encastrés, le VORA 50L est doté de la ...
Faites connaissance avec Soraa HEALTHY, la première et unique lampe à DEL au monde sans lumière ...
Les luminaires antidéflagrants et pour environnements dangereux sont utilisés dans des milieux ...
Ces luminaires peuvent être utilisés comme lampes de conversion pour les HID/HPS de 100W-400W. AIS ...
GE présente des ampoules de style vintage, inspirées de l’ère Edison avec des filaments apparents ...
Les projecteurs Vista et Vista PLUS sont répertoriés par le DLC et sont conçus comme des ...

Wago ModuleWAGO a amélioré son module multimaître DALI pour répondre aux exigences des systèmes d'éclairage contrôlables utilisés dans les systèmes de bâtiments intelligents. Le protocole d'interface DALI mis à jour améliore considérablement l'interopérabilité et l'interchangeabilité des dispositifs de commande de différents fabricants.

Il prend en charge les fonctionnalités étendues des dispositifs et appareils de contrôle DALI-2. Cela permet de répondre à toutes les exigences des systèmes d'éclairage modernes dans lesquels la qualité de la lumière et l'efficacité énergétique jouent un rôle clé.

Lire plus...

 

 

SCL FirstlightFirst Light Technologies a lancé une version considérablement améliorée de son éclairage commercial SCL. Initialement lancée en 2013, la série mise à jour s'appuie sur les antécédents éprouvés de First Light et intègre un certain nombre de fonctionnalités destinées à améliorer la fiabilité et les performances.

Le SCL a été repensé, en utilisant le style de la série IPL, dans une forme plus esthétique, avec plus d'options et plus de lumière. Le nouveau boîtier en aluminium moulé, plus robuste, offre une résistance améliorée à l'environnement et aux vandales. 

Lire plus...

Quel est le bon point de consigne de température pour mon boîtier électrique?

PfannenbergLes unités de refroidissement sont nécessaires pour les boîtiers chauds, mais la sélection du point de consigne de température approprié pour le vôtre peut signifier la différence entre l’échec et des performances améliorées.

Les boîtiers électriques servent à protéger les appareils électriques contre les influences environnementales défavorables, telles que la saleté, autres particules, l’humidité ou des produits chimiques qui pourraient endommager les composants.




Lire Plus...  

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2019 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil