Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme27_cs_2_canada400.jpg2 décembre 2018

En 2017, les revenus d'exploitation des grossistes canadiens se sont accrus de 10,4 %, et ont dépassé la marque des 1,0 billion de dollars, qui avait été atteinte pour la dernière fois en 2014. L'augmentation a été principalement attribuable au sous-secteur des produits pétroliers, mais tous les autres sous-secteurs ont également connu des hausses de revenus. Sans les produits pétroliers, les revenus d'exploitation ont progressé de 5,5 % comparativement à 2016.

Dans l'ensemble, les bénéfices d'exploitation des grossistes, exprimés en pourcentage des revenus d'exploitation totaux, ont légèrement fléchi, passant de 4,8 % en 2016 à 4,6 % en 2017, les augmentations des revenus d'exploitation ayant été contrebalancées par la majoration des dépenses d'exploitation et du coût des biens vendus.

Le coût des biens vendus, qui a représenté 83,5 % du total des revenus d'exploitation, a progressé de 11,5 % pour se chiffrer à 881,1 milliards de dollars en 2017. Cette croissance est attribuable à l'augmentation du coût des biens vendus dans le sous-secteur des produits pétroliers, qui a crû de 27,2 % par rapport à 2016 pour se fixer à 264,2 milliards de dollars en 2017. Au cours de cette période, l'Indice des prix des matières brutes pour le pétrole brut classique a progressé de 19,4 % et la production canadienne de pétrole brut a augmenté de 7,7 %, l'industrie du pétrole s'étant remise des répercussions des feux de forêt à Fort McMurray.

Le total des dépenses d'exploitation, qui inclut la rémunération des employés, a augmenté de 4,3 % pour atteindre 124,9 milliards de dollars. Le total des dépenses d'exploitation a augmenté dans tous les sous-secteurs sauf dans celui des produits pétroliers, où il a diminué de 13,5 % pour s'établir à 4,4 milliards de dollars.

Les marges brutes pour les grossistes (la différence entre les revenus d'exploitation totaux et le coût des biens vendus, exprimée en pourcentage des revenus d'exploitation totaux) ont fléchi pour passer de 17,3 % en 2016 à 16,5 % en 2017. La part croissante du pétrole dans le secteur a causé la baisse des marges brutes en général, le sous-secteur des produits pétroliers ayant enregistré les plus faibles marges brutes du secteur du commerce de gros (3,4 %) en 2017. Sans les produits pétroliers, les marges brutes du commerce du gros se sont établies à 21,1 % en 2017.

Les revenus sont en hausse dans tous les sous-secteurs du commerce de gros

L'augmentation la plus marquée des revenus d'exploitation a été observée dans le sous-secteur des produits pétroliers, qui a connu une hausse de 27,3 % pour atteindre 273,4 milliards de dollars en 2017 en raison des prix plus élevés du pétrole et de la reprise à la suite des feux de forêt à Fort McMurray.

En 2017, les revenus d'exploitation des grossistes de produits pétroliers représentaient la plus grande part des revenus d'exploitation du secteur du commerce de gros, soit 25,9 % du total des revenus d'exploitation. Il s'agit d'une hausse par rapport à la proportion de 22,5 % affichée en 2016.

Exprimée en dollars, la deuxième augmentation en importance de revenus a été enregistrée dans le sous-secteur des grossistes de machines, de matériel et de fournitures, en hausse de 7,2 % pour se fixer à 149,9 milliards de dollars en 2017. Les quatre industries de ce sous-secteur ont enregistré des augmentations de revenus d'exploitation, la plus marquée provenant de l'industrie des autres machines, matériel et fournitures, dont les revenus se sont accrus de 11,0 % pour s'établir à 37,0 milliards de dollars. L'industrie des grossistes-marchands de machines, matériel et fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière a également contribué de façon significative, voyant ses revenus augmenter de 7,3 % pour atteindre 46,9 milliards de dollars en 2017.

Les marges brutes des grossistes fléchissent

Exprimées en pourcentage du total des revenus d'exploitation, les marges brutes ont reculé, passant de 17,3 % en 2016 à 16,5 % en 2017. Des marges brutes en baisse ont été enregistrées dans cinq des neuf sous-secteurs.

Les marges brutes ont beaucoup varié d'un sous-secteur à l'autre, selon la structure de coûts des différents types de grossistes. Parmi les marchands en gros, la plus faible marge brute a été enregistrée par les grossistes de produits pétroliers (3,4 %). Les plus fortes marges ont été observées dans le sous-secteur des grossistes de machines, de matériel et de fournitures (26,0 %), et dans le sous-secteur des grossistes d'articles personnels et ménagers (25,0 % en 2017, en baisse par rapport à 25,3 % en 2016).

Les marges brutes des grossistes de véhicules automobiles et de leurs pièces ont reculé pour passer de 14,6 % en 2016 à 12,6 % en 2017. Cette baisse découle principalement du recul des marges de l'industrie des grossistes de véhicules automobiles (9,3 % en 2017, en baisse par rapport à 11,2 % en 2016) et des grossistes de pièces et d'accessoires neufs pour véhicules automobiles (25,3 % en 2017, en baisse par rapport à 27,3 % en 2016).

Les bénéfices d'exploitation diminuent légèrement en raison des véhicules automobiles et de leurs pièces

En 2017, six des neuf sous-secteurs ont enregistré des hausses annuelles de leurs bénéfices d'exploitation, exprimés en pourcentage du total des revenus d'exploitation. Dans l'ensemble, les bénéfices d'exploitation ont fléchi légèrement par rapport à 2016, passant de 4,8 % à 4,6 %.

Parmi les marchands en gros, les grossistes de véhicules automobiles et de leurs pièces ont affiché le plus fort recul de bénéfices d'exploitation pour passer de 4,8 % en 2016 à 2,9 % en 2017, les revenus plus élevés ayant été contrebalancés par les augmentations du coût des biens vendus et des dépenses d'exploitation.

Les grossistes de produits pétroliers ont enregistré la plus forte augmentation des bénéfices d'exploitation, passant de 0,9 % en 2016 à 1,7 % en 2017.

Les revenus du commerce de gros sont en hausse dans la plupart des provinces

En 2017, neufs provinces, ainsi que le Nunavut, ont enregistré des hausses de revenus d'exploitation du commerce de gros par rapport à 2016. Dans l'ensemble, les revenus d'exploitation au Canada se sont accrus de 99,6 milliards de dollars en 2017. La hausse est principalement attribuable aux deux provinces où le commerce de gros est le plus important; l'Alberta a connu une hausse de 55,2 milliards de dollars des revenus d'exploitation, et l'Ontario, une augmentation de 23,8 milliards de dollars. 

Dans l'ensemble, les revenus d'exploitation des grossistes de l'Ontario sont demeurés plus élevés que ceux de l'Alberta, en hausse de 6,3 % pour atteindre 400,7 milliards de dollars, tous les sous-secteurs ayant enregistré des hausses de 2016 à 2017.

En 2017, les grossistes de l'Alberta ont enregistré une hausse annuelle de leurs revenus d'exploitation de 22,8 % pour se chiffrer à 297,7 milliards de dollars. L'augmentation est principalement attribuable au sous-secteur des produits pétroliers (+31,4 %), qui représente plus de 70 % des revenus d'exploitation des grossistes de la province. Sept des neuf sous-secteurs du commerce de gros en Alberta ont enregistré des hausses de leurs revenus en 2017.

Le Québec s'est situé au troisième rang au chapitre des revenus d'exploitation totaux, ces derniers ayant atteint 155,7 milliards de dollars en 2017, en hausse par rapport à 145,8 milliards de dollars en 2016. Huit des neuf sous-secteurs du commerce de gros au Québec ont enregistré des hausses de revenus d'exploitation en 2017. Celui des grossistes de produits pétroliers a affiché la croissance la plus marquée, c'est-à-dire 23,8 % comparativement à 2016.

Au Québec, les bénéfices d'exploitation ont légèrement reculé pour passer de 5,0 % en 2016 à 4,9 % en 2017. Le coût des biens vendus par les grossistes au Québec a augmenté de 7,5 % par rapport à 2016 pour se chiffrer à 122,9 milliards de dollars en 2017. Parallèlement, le total des dépenses d'exploitation des grossistes du Québec a progressé de 1,0 milliard de dollars au cours de l'année pour atteindre 25,1 milliards de dollars en 2017.

Monde en mouvement

  • Prev
À partir du 18 janvier 2021, Contact Delage représentera la division Éclairage Routier de GE ...
Nyx Hemera Technologies accueille Guy Fournier, son nouveau Directeur Développement des ...
Dag Nyhof, directeur général d'IDEAL INDUSTRIES (CANADA), CORP, est heureux d'annoncer les ...
Au cours de la dernière année, le Circuit électrique a ajouté un nombre record de bornes rapides à ...
Le Groupe de fabricants du CEMRA (GFC) a désigné un nouveau vice-président. Félicitations à ...
Joignez-vous au webinaire pour le Réseau des jeunes professionnels de l’ÉFC, section Québec, le 9 ...
Teledyne Technologies Incorporated et FLIR Systems, Inc. ont conjointement annoncé avoir conclu un ...
Openreach déploiera une technologie de monitoring permanente pour fournir des connexions ...
Les entreprises canadiennes ont tiré des recettes brutes de 305 milliards de dollars des ...
Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et le ministre de l'Environnement et de la ...

Guy Fournier nouveau Directeur développement des affaires pour Nyx Hemera

Guy FournierNyx Hemera Technologies accueille Guy Fournier, son nouveau Directeur Développement des Affaires. Guy compte plus de 20 ans d’expérience dans les ventes et le marketing international dans le domaine des hautes technologies.

Il sera responsable de développer les marchés pour le TLACS-U (contrôle d’éclairage des passages souterrains) et le TLACS-A (contrôle d’éclairage des ports, des routes, des stationnements, des centres correctionnels, des haltes routières, etc.). Guy sera secondé par l’équipe multidisciplinaire et innovante de Nyx Hemera Technologies.

 

Lire Plus...


 

Déploiement de bornes rapides : une année record pour le plus important réseau public de recharge du Québec !

Hydro QCAu cours de la dernière année, le Circuit électrique a ajouté un nombre record de bornes rapides à son réseau. De plus, il a diversifié son offre pour se préparer à l'évolution technologique des nouveaux véhicules électriques sur le marché et, ainsi, pour répondre aux besoins des électromobilistes.

Au total, 153 nouvelles bornes rapides à 400 volts ont été mises en service partout au Québec. 

 

 

 

 

Lire Plus...


 

Portrait

  • Prev
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...

Yves ChabotÀ la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe Stelpro, Yves Chabot, président-directeur-général du Groupe a accepté de répondre à nos questions. À la lumière de la récente acquisition, pouvez-vous nous parler des grands enjeux de votre secteur de l’industrie?

Nos grands enjeux, ils sont nombreux. À court terme, passer à travers la pandémie et continuer à administrer avec une rareté de la main-d’œuvre sans précédent.   Sur un horizon plus long terme, mais pas si lointain, nous devons nous positionner dans le cadre de la transition énergétique dans un contexte où les maisons deviennent de plus en plus intelligentes, avec d’innombrables objets connectés.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Klein Tools pour les professionnels depuis 1857, présente le ruban Glow de 20 pieds, le premier ...
Le CoBolt de poche populaire comporte désormais un évidement de lame pour une coupe plus facile des ...
DUOLED offre un design compact et innovant, combinant un gradateur mural et un transformateur DEL ...
Intense Lighting, une société de Leviton, a annoncé le lancement de sa nouvelle série de ...
Avec le coût de plus en plus élevé du cuivre, les municipalités qui ont utilisé le cuivre pour ...
La lampe utilitaire robuste et ajustable facile à installer n'importe où, apporte un éclairage ...
Sigma 2 propose désormais des modèles en régression esthétiques pour des plafonds à faible ...
La gamme Mureva propose quatre projecteurs à LED faciles à installer. Avec des indices allant ...
Le Compact Pro High Bay de Lithonia Lighting® est la grande baie économique conçue pour les ...
Triplett Test Equipment annonce le lancement de l'innovant compteur de champ magnétique EMF20, un ...

Liteline Sigma 2Sigma 2 propose désormais des modèles en régression esthétiques pour des plafonds à faible éblouissement et plus silencieux ! Disponible en versions rondes et carrées, noires et blanches, vous pouvez désormais choisir parmi une variété d'options de réflecteurs pour compléter l'esthétique de votre projet.

Le luminaire Sigma2 LED présente une petite ouverture et un petit profil, permettant une installation dans de petits espaces dans diverses applications. La conception de modernisation de ce luminaire permet une installation facile dans pratiquement n'importe quel espace. 

 

Lire Plus...


 

Flir  Thermal MSXLe FLIR VS290-32 est un vidéoscope thermique et visuel industriel conçu pour aider les professionnels à trouver rapidement et en toute sécurité les dangers cachés dans les endroits difficiles d'accès, en particulier les voûtes de distribution électrique souterraines. 


Doté d'une vraie caméra thermique 160 × 120 et d'un FLIR MSX® (Multi-Spectral Dynamic Imaging), le VS290-32 permet aux utilisateurs de détecter les points chauds avant qu'une panne ne survienne pour maintenir la disponibilité.

 

Lire plus...


 

Extech MA44x SeriesLe MA440 mesure le courant alternatif jusqu'à 400 A, la tension continue et alternative jusqu'à 600 volts, la résistance, la capacité et la fréquence. Le MA443 ajoute la mesure True RMS, pour la lecture précise des formes d'onde non sinusoïdales et la mesure de la température par thermocouple. 


En plus de ceux-ci, le MA445 mesure le courant continu jusqu'à 400 A, ce qui en fait la pince ampèremétrique idéale pour les applications résidentielles et commerciales professionnelles telles que l'automobile, les équipements lourds et les mesures de courant continu marin. Les trois modèles sont classés CAT III - 600V.

Lire plus...

Commencer la nouvelle année en mettant l'accent sur la santé mentale

 

Michelle BraniganMichelle Branigan

Alors que la plupart d'entre nous étaient heureux de voir la fin de 2020, amorcer la nouvelle année était un peu différent cette année. La plupart d'entre nous fêtions dans nos « bulles restreintes » - ne pouvant voir famille et amis que nous n’avons pas fréquentés depuis des mois, dans mon cas plus d’un an pour ce qui est de ma famille. 

Les défis auxquels nous avons été confrontés en décembre sont toujours présents en janvier. 

 

 

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil