Le monde de l’éctricité en ligne

 

lessard_400.jpg8 octobre 2018

Le titre est un peu long, mais il permet d’avoir une idée immédiate de celle qui est derrière la rénovation et la gestion de l’éclairage intelligent à la ville de Montréal, un projet qui reçoit prix et nominations depuis sa mise en service et qui fait école[1]. La Ville de Montréal convertira plus de 134 000 lampadaires au DEL et implante également un système intelligent de gestion de l’éclairage. Derrière cette révolution, une jeune ingénieure, Isabelle Lessard. Voyez son parcours, les défis qu’elle a relevés et comment elle perçoit l’avenir de l’éclairage urbain.

Ingénieure électrique, diplômée de l’École de Technologie Supérieure (ETS), c’est par hasard qu’Isabelle Lessard fait carrière dans l’éclairage. « J’aimais les sciences, je lorgnais du côté de l’astronomie et je suis tombée sur un projet de maison intelligente à l’Institut Teccart. C’est à ce moment que je me suis tournée vers l’électronique, puis à l’ETS, en génie électrique. Dès la fin de mes études j’ai été embauchée chez Nortel, qui, on le sait, a fait une retentissante faillite un an après mon arrivée. Nous étions alors des milliers d’ingénieurs à la recherche d’un emploi. La Ville de Montréal cherchait une spécialiste en circulation. J’ai été affectée aux feux de circulation et aménagement de rues, ce qui incluait électricité et éclairage. Les mises à la retraite et réaffectations des ressources humaines ont fait qu’en 2005, j’étais devenue à la Ville de Montréal la seule professionnelle en éclairage. »

Il pourrait sembler difficile de naviguer dans une administration publique entre objectifs politiques et administratifs, mais Isabelle nous dit « j’ai eu des opportunités et des patrons qui me faisaient totalement confiance et qui m’ont offert la liberté et la latitude nécessaires dans mon travail. J’ai proposé le projet de conversion de l’éclairage en 2010 et mon employeur m’a laissé carte blanche. »

Des défis à la hauteur de sa passion pour l’éclairage l’attendaient dans ce projet de conversion de l’éclairage de rue à DEL et d’éclairage intelligent, certains spécifiques à une administration publique : études approfondies des meilleures pratiques, projets pilotes, étude de faisabilité, présenter un projet de 100 $ millions aux dirigeants municipaux. « Le projet a démarré en 2015 avec un appel d’offre pour le système d’éclairage intelligent. Notre étude de faisabilité était à 4000 degrés Kelvin et c’est à ce moment que la controverse sur la lumière bleue et la santé a fait les manchettes et suscité la controverse. L’avis de Direction de la santé publique a retardé et l’administration municipale a décidé d’aller vers le 3000 K. » L’appel d’offres pour les luminaires a été lancé en 2017 et les premières installations ont été faites à l’automne. Le système intelligent était développé en parallèle » Nous avons été audacieux dans le système choisi. Nous avons fait un pari qui s’est avéré gagnant. Pour moi, il était impensable que la Ville s’attache à un fabricant unique pour les 20 prochaines années. Nous avions besoin de plus que des promesses d’interopérabilité pour contrôler 135 000 luminaires. Nous avons attiré le marché dans notre vision et demandé l’interopérabilité prouvée de 3 fabricants. Le marché a répondu aux besoins de la Ville. Nous avons gagné notre pari et c’est maintenant un modèle qui peut être reproduit par d’autres villes. C’est une première mondiale. »

Vers où se dirige la ville intelligente?

Les villes ont besoin d’une infrastructure robuste pour permettre le passage de tous les types de données, caméras, détecteurs de mouvement. Il y aura cohabitation de fibre, radiofréquences, sans fils, les plateformes sont s’entrecouper. Le mobilier urbain d’éclairage devra également évoluer. Un de nos défis actuellement est de conserver l’esthétisme d’un lampadaire tout en lui greffant les multiples capteurs et systèmes nécessaires pour répondre à tous les services et besoins de la ville. Le jour le lampadaire est un élément architectural et le soir il assure des fonctions d’éclairage et de sécurité. Nous devons y intégrer l’intelligence et répondre aux besoins de tous les services de la ville tout en gardant en tête que Montréal est une ville Unesco de design.

Un autre défi est de tenir les gens informés. « Différents titres sensationnalistes sur la lumière bleue ont créé des sentiments d’insécurité chez les citoyens. Il faut apprendre aux gens que notre façon de concevoir l’éclairage avec la technologie Del est plus efficace, que nous avons besoin de moins de lumière pour le même éclairage, 100 % de la lumière est dirigée là où on le désire. Les normes et recommandations sont en retard sur la technologie, il faut revoir les études photométriques!

« Les systèmes de contrôle d’éclairage vont s’imposer partout, c’est juste une question de temps et les systèmes devront être adaptatifs. L’infrastructure que nous mettons en place aujourd’hui servira à d’autres services.

Isabelle a combattu des préjugés sur les administrations publiques, la santé publique, l’esthétisme marié à l’intelligence, interopérabilité garantie des systèmes. Qu’en est-il d’être une femme dans son milieu? Le plus grand défi a été de graduer à l’ÉTS. Les femmes étaient très peu nombreuses. Devant nous, il y a un monde d’hommes, mais dans la nouvelle génération il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes. L’éclairage, ça ne s’apprend pas à l’école, c’est un métier nouveau que nous apprenons ensemble en y investissement du temps, de l’énergie et une grande dose de passion!

[1]Dont le Smart City Award pour son projet de contrôle intelligent

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
En 2018, l’organisme d’évaluation EcoVadis a décerné une médaille d’argent à STANDARD ...
Convectair a annoncé que Charles Sirois, étudiant en deuxième année au baccalauréat en Ingénierie ...
Roxanne cumule plus de 20 ans d’expérience à titre de représentante aux ventes, dont plus de 10 ans ...
L’Électro-Fédération Canada (EFC) est devenu membre de l’association du Building Energy ...
L’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ) décernera son Prix Jean-Jacques ...
Le 1er octobre a été annoncé l’intégration officielle de la marque Thomas & Betts au sein de la ...
Skills/Compétences Canada (SCC) se prépare en vue d'un automne bien rempli. En septembre, les ...
L’entreprise a commencé à opérer à partir d’électricité renouvelable à 100 % aux États-Unis et au ...
Mobilité électrique Canada vous invite à soumettre une communication à l'occasion de sa ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Jean-Claude Calabro

Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La plus récente version du logiciel de création d'étiquettes, le poste de travail Brady a ...
  Dénudez, coupez, tordez, cisaillez et sertissez avec un seul outil. Comprend quatre ...
  Le plus ultra des connecteurs pour enfouissement direct homologués UL et certifiés ...
  Les raccords de câbles en zinc MC MC d’Arlington, destinés aux endroits secs, sont ...
  La pince à dénuder IDEAL Stripmaster® modèle 950 ™ est un outil de production pneumatique ...
  Convient pour l'installation dans des chemins de câbles dans des endroits secs, humides ...
  IDEAL Networks a ajouté des écrans tactiles à plusieurs de ses testeurs de câbles de ...
  Le kit de test de fibre optique IDEAL FiberMASTER permet à l’utilisateur de mesurer la ...
  La construction à trois conducteurs élimine pratiquement les champs magnétiques à ...
  Le système BRITECH PT - POWER TRACE est idéal pour la protection contre le gel, le ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2018 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil