Le monde de l’éctricité en ligne

 

PIR-Sensors-400.jpg11 juin 2018

Cet article est le deuxième, et dernier, de cette série d'introduction sur les capteurs passifs à infrarouges passifs (PIR). Dans le premier, nous avons souligné comment les capteurs PIR détectent les mouvements, discuté de l'importance de la lentille du capteur et des différents types de mouvements pouvant être détectés. Ici, nous examinerons le positionnement correct des capteurs et le réglage précis des niveaux de sensibilité précis, ainsi que la façon de réduire les faux déclenchements et les temporisations des capteurs.

Positionnement adéquat

Il est essentiel de porter attention au positionnement d’un capteur PIR. Avec un placement correct, le capteur s'active correctement et la probabilité de faux déclenchements est réduite. Lorsque l'on considère l’emplacement, il faut visualiser le schéma de détection et de penser à des tranches de couverture distinctes tout en gardant à l'esprit qu'il y a des lacunes dans la couverture. Il est également utile de tenir compte de l'étendue de la couverture, de la direction et de la destination habituelle de déplacement de l'occupant dans une zone, par exemple, un employé de bureau se dirigeant vers son bureau. Le meilleur résultat est obtenu lorsque vous placez le capteur PIR de sorte qu'une personne croise plusieurs tranches de couverture plutôt que de marcher directement vers le capteur.

Il y a quelques bonnes pratiques à respecter qui aideront à assurer l'efficacité maximale d'un capteur PIR et à minimiser les faux déclenchements. Comme le capteur PIR est activé par un changement de température, il est important de garder cela à l'esprit lorsque vous décidez de l'emplacement du capteur.

Voici quelques conseils de base :

  • Au lieu de placer le capteur tout à fait perpendiculairement à la porte d'une pièce, placez-le sur le côté de la pièce qui est en diagonale par rapport à la porte. De cette façon, quand quelqu'un entre dans la pièce, il est garanti que la personne va briser plus d'un faisceau de couvertcre et déclencher le captcur.
  • Les capteurs ne doivent pas être placés trop près de la porte d'une pièce. Cela préviendra que la couverture du capteur ne s'étende jusqu'au couloir et que les personnes qui y circulent le déclenchent, ce qui entraînerait l'allumage continu des lumières de la pièce.
  • Placez un capteur juste au-dessus du bureau de l'occupant pour détecter les micromouvements, comme retourner une page dans un livre, déplacer une souris ou taper sur un clavier. Une erreur fréquente consiste à placer le capteur au plafond derrière le moniteur du bureau d'un occupant. Dans cette situation, le moniteur masque le mouvement de l'occupant et le capteur ne le détectera pas.
  • On ne doit pas placer les capteurs à un endroit où l'air qui souffle d'une fenêtre ou d'une porte ouverte pourrait déplacer des objets tels que des rideaux, des stores, des ballons, des plantes suspendues ou des panneaux dans la zone de couverture.
  • Ne placez pas les capteurs sur les conduits CVCA, car le changement de la température de chauffage peut déclencher le capteur.
  • Assurez-vous que le capteur est fixé sur une surface solide qui ne vibre pas. Même de petites vibrations, telles que celles provoquées par le flux d'air des conduits d’aération, peuvent amener le capteur à voir un changement d'énergie et occasionner un faux déclenchement.

 Temporisation

Les capteurs ont des délais de temporisation pour éviter les alertes continues. Ces délais d'attente désignent à la durée de temps où la lumière est allumée après la détection d’un mouvement. Par exemple, une personne qui entre dans une pièce inoccupée depuis longtemps avec les lumières éteintes déclenchera le capteur et les lumières s'allumeront. Le capteur possède un seul délai configuré pour déterminer quand indiquer au système que la pièce n'est plus occupée. Chaque fois qu'une personne se déplace dans la pièce, le capteur réinitialise le délai de temporisation, prolongeant ainsi le temps pendant lequel les lumières restent allumées. Dès que la personne cesse de bouger ou quitte la pièce, la minuterie d'occupation commence à fonctionner jusqu'à ce qu'elle atteigne la valeur spécifiée comme "délai d'occupation", puis elle envoie l'événement au système indiquant que la pièce est inoccupée et les lumières s'éteindront.

La longueur réelle de la temporisation est déterminée par l'utilisation de l'espace où le capteur est placé. Par exemple, dans les toilettes, un délai d'attente plus long peut être utilisé pour que les lumières ne s'éteignent pas lorsqu'une personne est dans la cabine. Des temporisations plus longues peuvent également être utilisées dans les bureaux ou les couloirs pour éviter que les lumières ne s'allument / s'éteignent continuellement, ce qui peut distraire les gens dans les pièces qui bordent le couloir. La durée de temporisation peut être ajustée sur le capteur.

Réglage des niveaux de sensibilité

Souvent, les capteurs doivent être ajustés pour tenir compte des problèmes de sensibilité. Par exemple, on doit souvent diminuer la sensibilité des capteurs dans les usines où de grosses machines génèrent de la chaleur et d’importantes vibrations.

Moins de sensibilité permettra de couvrir une zone plus petite ce qui entraînera moins de faux déclenchements, mais plus de temporisations du capteur, telles que l'extinction des lumières lorsque vous êtes encore dans une pièce. Plus de sensibilité couvrira une plus grande zone et entraînera moins de temporisations du capteur, mais vous pouvez avoir plus de faux déclenchements.

Traditionnellement, les ajustements de sensibilité ont été un processus manuel. Un électricien devait monter sur une échelle pour accéder au capteur, retirer un panneau sur le capteur, puis tourner une vis manuellement pour augmenter ou diminuer la sensibilité. Bien qu'il s'agisse d'un processus simple, il peut être lourd lors du déploiement de centaines de capteurs dans un bâtiment et peut nécessiter un peu d'essais et d'erreurs avant d'obtenir le niveau de sensibilité optimal.

Today’s lighting control systems are moving away from traditional sensitivity adjustment methods.  Leading vendors are programming sensitivity mechanisms into their software which enables easy maintenance and more precise sensitivity modifications. 

Les systèmes de commande d'éclairage d'aujourd'hui s'éloignent des méthodes traditionnelles d'ajustement de la sensibilité. Les principaux fournisseurs programment des mécanismes de sensibilité dans leur logiciel, ce qui permet un entretien facile et des modifications de sensibilité plus précises.

 

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
En 2018, l’organisme d’évaluation EcoVadis a décerné une médaille d’argent à STANDARD ...
Convectair a annoncé que Charles Sirois, étudiant en deuxième année au baccalauréat en Ingénierie ...
Roxanne cumule plus de 20 ans d’expérience à titre de représentante aux ventes, dont plus de 10 ans ...
L’Électro-Fédération Canada (EFC) est devenu membre de l’association du Building Energy ...
L’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ) décernera son Prix Jean-Jacques ...
Le 1er octobre a été annoncé l’intégration officielle de la marque Thomas & Betts au sein de la ...
Skills/Compétences Canada (SCC) se prépare en vue d'un automne bien rempli. En septembre, les ...
L’entreprise a commencé à opérer à partir d’électricité renouvelable à 100 % aux États-Unis et au ...
Mobilité électrique Canada vous invite à soumettre une communication à l'occasion de sa ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Jean-Claude Calabro

Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La plus récente version du logiciel de création d'étiquettes, le poste de travail Brady a ...
  Dénudez, coupez, tordez, cisaillez et sertissez avec un seul outil. Comprend quatre ...
  Le plus ultra des connecteurs pour enfouissement direct homologués UL et certifiés ...
  Les raccords de câbles en zinc MC MC d’Arlington, destinés aux endroits secs, sont ...
  La pince à dénuder IDEAL Stripmaster® modèle 950 ™ est un outil de production pneumatique ...
  Convient pour l'installation dans des chemins de câbles dans des endroits secs, humides ...
  IDEAL Networks a ajouté des écrans tactiles à plusieurs de ses testeurs de câbles de ...
  Le kit de test de fibre optique IDEAL FiberMASTER permet à l’utilisateur de mesurer la ...
  La construction à trois conducteurs élimine pratiquement les champs magnétiques à ...
  Le système BRITECH PT - POWER TRACE est idéal pour la protection contre le gel, le ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2018 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil