Le monde de l’éctricité en ligne

 

LDS-7-FutureProofing-1-400.jpg11 juin 2018

L’incitatif économique à la conversion de l’éclairage traditionnel incandescent et fluorescent vers l’éclairage DEL devient rapidement inévitable pour les propriétaires d’édifices et les gestionnaires d’installations. Avec des taux d’économie énergétique démontrés de 60% et plus, le retour sur l’investissement de ce type de projets d’amélioration est imbattable.

Les gestionnaires d’installations sont constamment inquiétés par les coûts au pied carré des dépenses énergétiques et de l’ensemble des opérations. Alors que la modernisation à l’éclairage DEL devient de plus en plus alléchante, propriétaires et gestionnaires se contentent souvent de projets de base ou de remises à niveau inévitables en cherchant à contenir les dépenses à la moindre occasion. Cela peut paraître une stratégie prudente à court-terme mais, ce faisant, ils sacrifient l’opportunité d’un apport de valeur ajoutée par de futures améliorations peu coûteuses.

Le raisonnement soutenant cet argument est que l’éclairage constitue non seulement une importante proportion des dépenses énergétiques d’un bâtiment, il fait partie intégrante de l’infrastructure d’un système de gestion des immeubles (SGI) dans son ensemble. Sans aucun doute, le système le plus omniprésent dans tout immeuble. 

Les systèmes contemporains de commande et d’éclairage DEL intelligents peuvent fonctionner en réseau et être équipés d’un ensemble de capteurs. On peut les intégrer aux  systèmes CVCA et aux systèmes de sécurité, procurant ainsi en temps réel une collecte de données spatiales et environnementales. En soi, le système d’éclairage peut jouer un rôle élargi dans la gestion de l’environnement d’un édifice et lui conférer de nouvelles fonctionnalités.

Partout où on retrouve des personnes, il y a des luminaires intérieurs et extérieurs qui constituent un réseau de positionnement et de détection. Ils représentent l’opportunité idéale pour le déploiement de technologies intégrées et d’applications utiles aux propriétaires, gestionnaires et occupants d’édifices qui réalisent les promesses de l’internet des objets.

En gardant cet aspect à l’esprit, les propriétaires et gestionnaires d’édifices s’engageant dans l’installation ou la modernisation d’un éclairage DEL devraient profiter de l’opportunité de garantir la pérennité de l’infrastructure de gestion de leur édifice en investissant aujourd’hui dans des systèmes faciles à mettre à niveau. Quand le besoin ou le désir de nouvelles fonctionnalités se présentera, la mise à niveau offrira une meilleur rapport coût-efficacité.

Malheureusement, plusieurs intervenants de la chaîne procédurale d’un SGI ne saisissent pas la valeur de cette pérennisation où ce qu’elle signifie en réalité. L’analyse de sa rentabilité n’a pas été bien formulée. Propriétaires et gestionnaires ne veulent pas prolonger l’examen d’un tel investissement. Ainsi, on minimise les investissements et le projet de pérennisation s’en trouve incomplet ou inadéquat.

Cette analyse de rentabilité expose les justifications de la pérennisation d’un édifice et fournit des outils qui permettront d’envisager de manière plus stratégique leur SGI et les investissements initiaux menant à des bénéfices à long-terme.

Comment pérenniser et pourquoi faut-il le faire maintenant?

La pérennisation d’un système d’éclairage représente essentiellement un investissement stratégique dans sa capacité d’évolution intelligente contrairement à un autre investissement apportant des fonctionnalités limitées à un système qui deviendra éventuellement désuet. L’argumentaire à l’appui de la pérennisation d’un système de commande et d’éclairage au moment de son installation ou de sa modernisation est diaboliquement simple :

  • • les propriétaires d’édifices investiront d’une manière ou d’une autre dans une conversion à l’éclairage DEL – les économies d’énergie sont trop convaincantes
  • • L’investissement dans la technologie DEL apportera un certain niveau de contrôle de l’éclairage. Les coûts additionnels d’une pérennisation s’ajoutent à la facture du projet mais sans cette mise à niveau, il en coûtera plus cher quand on aura besoin à nouveau d’installer de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux services.
  • • L’investissement supplémentaire minime dans un système d’éclairage intelligent pouvant évoluer facilement et de manière rentable à l’aide d’un nouveau logiciel réduira significativement le coût de futurs ajouts de fonctionnalités.
  • • En investissant dans un système global de commandes de l’éclairage et de gestion d’immeuble non seulement facile à mettre en réseau mais aussi basé sur des adresses IP, vous jetez les bases d’un partage de données efficace, à l’intérieur de votre SGI mais également avec des applications de votre entreprise, des applications de l’infonuagique ou les systèmes de tierces parties.

 

Une fois prise la décision d’aller de l’avant avec une reconversion, on devrait s’interroger sur la localisation future des nouvelles fonctionnalités des systèmes de l’édifice. Cela vous permettra de choisir une infrastructure évolutive et bien répartie en fonction des nombreuses améliorations envisagées et ce, à une fraction du coût d’une mise à niveau totale des systèmes.

La capacité d’un système d’augmenter peu à peu son intelligence

Les exigences réglementaires à venir imposant des investissements pour la pérennisation

L’utilisation générale du découpage de l’espace immobilier

Il n’était autrefois nécessaire que d’avoir un seul thermostat et aucune commande pour chaque pièce d’un immeuble. Aujourd’hui, les gestionnaires d’installations découpent différemment l’espace immobilier pour les systèmes d’éclairage, de CVCA et autres pour plus d’efficacité. Avec la hausse des coûts de l’énergie, les propriétaires voudront des systèmes plus flexibles et différenciés en plusieurs zones afin d’exercer un contrôle plus précis. C’est la différence entre utiliser un scalpel ou un sabre. La précision d’un découpage permet au propriétaire de maintenir le confort et la productivité des occupants tout profitant de ses multiples partitions pour y réduire ou interrompre en temps réel l’éclairage et autres fonctions du SGI selon les conditions du moment, que ce soit le statut d’occupation précis ou la condition de l’approvisionnement électrique dans l’immeuble ou sur le réseau de distribution. La pérennisation permet de mieux préciser ces conditions et l’échange constant de données permet au SGI de mesurer plus intelligemment la consommation et de mieux répondre à la demande.

La reconfiguration dynamique des espaces de bureau

Les employés travaillent selon des horaires plus sporadiques et de plus en plus en équipe de collaboration. Conséquemment, l’usage de l’espace tend à être plus dynamique. Les espaces immobiliers comme les bureaux, salles de classe, entrepôts ou usines exigeront inévitablement des reconfigurations adaptées aux nouveaux besoins des occupants, aux nouveaux modes de collaboration en plus des autres changements apportés à la finalité et à la fonction des différents espaces.

Par exemple, pour une main d’oeuvre de plus en plus mobile, les besoins en bureaux privés et bureaux à cloisons décroît. Les promoteurs d’immeubles à bureaux s’attendent de nos jours à devoir louer à très court terme certaines portions de leur surface de plancher car beaucoup de locataires ( incubateurs, entreprises en développement ) ne peuvent s’engager par un bail habituel de 5 ans. On observe aussi une tendance croissante pour l’offre de services de conciergerie en milieu de travail où l’on peut configurer l’espace de travail aux besoins spécifiques ou au choix des employés.

Que ce soit en usine, en classe ou au bureau, l’environnement de travail évolue en réponse au passage des activités individuelles vers beaucoup plus d’activités de groupe ou d’équipe. Même le mobilier de bureau est plus mobile – bureaux et chaises sur roulettes – et cela nécessite des reconfigurations fréquentes. Les entrepôts se dirigent vers un environnement plus automatisé par la robotisation de certaines chaînes de production et couloirs de circulation. Les écoles et universités créent toujours plus d’environnements d’apprentissage branchés. Comme on équipe les salles de classe avec des tableaux intelligents et autres outils branchés, un système d’éclairage intelligent pourra soutenir de nouvelles méthodes d’apprentissage et de futures manières d’occuper l’espace.

Dans l’environnement industriel, un nombre croissant d’installations seront totalement automatisées ou n’auront pas besoin d’éclairage car les robots feront une majeure partie du travail. Cela peut sembler opposé à l’argument d’une pérennisation de l’éclairage mais, du point de vue de l’efficacité et de la stabilité des services, un réseau d’éclairage intégrant une technologie adéquate pourra soutenir l’automation grâce à la constellation de ses capteurs. La flexibilité de l’éclairage industriel fait partie des objectifs d’une stratégie de pérennisation.

La fonctionnalité d’un édifice stimule la performance organisationnelle

Au-delà des mesures d’efficacité énergétique et de réduction des coûts, un système adapté apporte un soutien précieux aux objectifs de performance, que ce soient la productivité des employés, les notes des étudiants ou la guérison des patients. Les technologies d’un édifice intelligent peuvent mener à des gains de productivité organisationnelle en plus de réaliser des économies d’énergie.

Un nouveau rapport d’étude de Jones Lang LaSalle sur la gestion des immeubles suggère la règle empirique du « 3-30-300 » selon laquelle les organisations dépensent environ $3 au pied carré pour les services, $30 pour le loyer et $300 pour les salaires. Bien que ces chiffres ne soient qu’indicatifs, ils illustrent bien l’ordre de grandeur des ces différents secteurs de dépense. 

Selon ce modèle, le gros des économies réalisées par l’amélioration de l’environnement de travail sont au niveau de la productivité et non de la dépense énergétique.

Une amélioration de l’efficacité énergétique de 2% aboutit à une économie de $.06 au pied carré mais une amélioration de 2% de la productivité permet d’épargner $6.00 grâce à une meilleure performance des employés. Aussi bénéfiques puissent être les économies d’énergie, tout investissement «vert» permettant de rehausser le bien-être et la productivité des employés possède une valeur exponentiellement plus grande.

Les recherches de l’Association continentale pour l’automatisation des bâtiments (CABA) indiquent que le personnel coûtant davantage que les immeubles et les SGI, tout gain supplémentaire en terme de productivité éclipse les économies d’énergie et autres mesures de rentabilité. Le CABA a entrepris de valider un cadre d’estimation des avantages économiques des investissements en technologies intelligentes pour les immeubles. De plus, le CABA a développé une carte de pointage qui permet aux décideurs d’évaluer et de comparer les mesures de productivité organisationnelle de leurs édifices et d’estimer les bénéfices attendus de leurs choix de construction.

D’autres recherches sont aussi menées pour quantifier l’effet des commandes d’atténuation personnalisées au poste de travail du point de vue de l’économie d’énergie et des bénéfices pour l’occupant. Des approches non conventionnelles d’éclairage de l’espace, telle un luminaire réglable, ont également démontré qu’elles améliorent l’expérience de l’occupant. Alors que les bénéfices du réglage de la couleur lumineuse n’apparaissent évidents que depuis peu, un investissement mineur réalisé aujourd’hui vous assure d’une flexibilité considérable dans l’avenir.

Coûts associés à un poste de travail de bureau sur une période de 10 ans

Collecte des données, analytique et perceptions.

Une fois un bâtiment converti à l’éclairage numérique basé sur une plate-forme de luminaires intelligents et de commandes réseautées, le système fournit un flux constant de données. Généralement, les données sont saisies par des capteurs intégrés aux luminaires et aux systèmes de commande. Ces données peuvent inclure les niveaux de lux, la température, l’humidité et le statut d’occupation que l’on peut tous traduire en information pertinente et exploitable sur la dépense énergétique, l’occupation de l’espace et le cheminement que les occupants y effectuent et qui peuvent toutes servir à améliorer les performances et comportements du système du bâtiment. On peut aussi relier le système intelligent d’éclairage au progiciel de gestion des ressources (PGI) de l’entreprise, aux systèmes de facturation des loyers et même des ressources humaines.

Un système d’éclairage pérennisé peut appuyer les systèmes de monitorage de tout le bâtiment et divers tableaux de bord tels que la surveillance de l’énergie permettant une meilleure performance à long terme. Les gestionnaires d’installations deviendront proactifs et redevables des performances en déterminant des points de comparaison entre la dépense en énergie avant et après la mise en place de mesures d’économie énergétique.

Pour en savoir plus, cosultez le rapport de recherche.

 

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
En 2018, l’organisme d’évaluation EcoVadis a décerné une médaille d’argent à STANDARD ...
Convectair a annoncé que Charles Sirois, étudiant en deuxième année au baccalauréat en Ingénierie ...
Roxanne cumule plus de 20 ans d’expérience à titre de représentante aux ventes, dont plus de 10 ans ...
L’Électro-Fédération Canada (EFC) est devenu membre de l’association du Building Energy ...
L’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ) décernera son Prix Jean-Jacques ...
Le 1er octobre a été annoncé l’intégration officielle de la marque Thomas & Betts au sein de la ...
Skills/Compétences Canada (SCC) se prépare en vue d'un automne bien rempli. En septembre, les ...
L’entreprise a commencé à opérer à partir d’électricité renouvelable à 100 % aux États-Unis et au ...
Mobilité électrique Canada vous invite à soumettre une communication à l'occasion de sa ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Jean-Claude Calabro

Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La plus récente version du logiciel de création d'étiquettes, le poste de travail Brady a ...
  Dénudez, coupez, tordez, cisaillez et sertissez avec un seul outil. Comprend quatre ...
  Le plus ultra des connecteurs pour enfouissement direct homologués UL et certifiés ...
  Les raccords de câbles en zinc MC MC d’Arlington, destinés aux endroits secs, sont ...
  La pince à dénuder IDEAL Stripmaster® modèle 950 ™ est un outil de production pneumatique ...
  Convient pour l'installation dans des chemins de câbles dans des endroits secs, humides ...
  IDEAL Networks a ajouté des écrans tactiles à plusieurs de ses testeurs de câbles de ...
  Le kit de test de fibre optique IDEAL FiberMASTER permet à l’utilisateur de mesurer la ...
  La construction à trois conducteurs élimine pratiquement les champs magnétiques à ...
  Le système BRITECH PT - POWER TRACE est idéal pour la protection contre le gel, le ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2018 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil