Le monde de l’éctricité en ligne

EIN-Jeff-Mowatt-400-2.jpg3 juin 2018

En travaillant avec des organisations depuis plus de 25 ans pour transformer la culture du service à la clientèle, j’ai découvert que certains employés – qui se qualifieraient eux-mêmes de travailleurs sérieux – ont dans les faits l’habitude de fournir plus d’excuses que de résultats. Malheureusement, vos clients n’achètent pas d’excuses, ni au propre, ni au figuré. Plus votre équipe de vente rationalise un service faible, plus ils coûteront cher à votre entreprise en capital de confiance. Voyez par vous-même si vos employés n’emploient pas l’une ou l’autre de ces 6 excuses courantes envers la clientèle. Commençons par les pires :

1. “C’est contre les règles de la maison”

Les règles ou politiques d’un service à la clientèle doivent avoir un sens pour les clients. Sinon, des règles trop restrictives et désuètes incitent les clients à les contester et argumenter avec vos employés ou à fulminer contre votre entreprise sur les médias sociaux. Établissez vos règles et politiques sur la base de ce qui rapporte à votre image de marque et de ce qui est préférable pour la loyauté de la clientèle. Ne laissez pas des avocats déterminer vos règlements de service à la clientèle. Si vous devez instaurer une politique qui soit impopulaire, assurez-vous que vos employés la comprennent et puissent la défendre et l’expliquer aisément au client. Plus important encore, formez et autorisez vos employés en lien direct avec la clientèle à les outrepasser lorsque le gros bon sens l’exige.

2. “Notre service de livraison s’est encore mêlé”

Les clients n’ont aucune patience envers les fournisseurs qui rejettent la responsabilité d’une erreur sur quelqu’un d’autre; que ce soit des collègues de travail d’un autre département ou des fournisseurs ou contractants qui vous approvisionnent. Blâmer autrui laisse penser au client qu’on se renvoie la balle à ses dépends et cela l’indispose encore plus. Prenez donc l’approche inverse : assumez la responsabilité. Dites : « Ça regarde bien comme si on manque notre coup, je suis désolé des inconvénients. » La majorité des clients réalisent que ce n’est pas réellement vous qui avez commis l’erreur. Et ils respecteront le geste que vous posez en prenant sur vous le problème.

3. “On est débordés ce temps-ci de l’année”

Cette excuse ressemble au message automatisé que vous entendez parfois si vous appelez un centre d’appel : « En raison d’un fort volume d’appels… » Cette excuse envoie le message que votre organisation connaît régulièrement ce genre de problème de débordement mais que ( comme vous ne vous souciez guère du confort du client ) vous n’avez rien fait pour le régler. Aussi bien ne rien dire. Plutôt, remerciez simplement le client pour sa patience et venez-en immédiatement à répondre à sa demande.

4. “Je n’ai pas l’autorisation de faire ça”

Dans mes séminaires de service à la clientèle, nous abordons le statut d’un employé et montrons à quel point c’est une erreur de considérer le client selon un statut supérieur ou inférieur à celui qui le sert. Au lieu de cela, vous voulez que vos employés soient considérés par les clients comme des conseillers de confiance. Alors, quand vous devez demander à un supérieur pour son aide ou son autorisation, expliquez au client que vous voulez examiner son cas plus profondément pour voir ce que vous pouvez faire de mieux pour lui. Puis, allez discuter discrètement du sujet avec votre superviseur. Lorsque vous reviendrez servir le client, dites-leur : « Voici ce que j’ai trouvé pour vous «  De cette manière, le client sent qu’il a affaire à un égal; qu’il ne perd pas son temps.  

5. “J’imagine que vous voulez...”

Les clients attendent que les gens qui les servent les aident à prendre des décisions. Et dans les situations où ils vous voient comme un conseiller de confiance, ils veulent parfois même que vous preniez les décisions à leur place. Mais ça ne fonctionne que si vous avez pris le temps de discuter avec lui de ses besoins et de ses objectifs en général. On ne mérite le droit de présumer ce qu’il désire que si on a d’abord discuté avec lui et gagné son respect. Formulez votre compréhension de ses besoins par des paraphrases comme, par exemple : « Ce que vous me dites rechercher ressemble à ... » Après que vous ayez fait cela, les clients seront plus confortables et confiants envers vos présomptions.

6. “Désolé, je suis nouveau ici”

En réalité, c’est un cas où les clients accepteront généralement cette excuse; c’est pourquoi je l’aborde en dernier. Les clients peuvent démontrer une compassion admirable quand un p’tit nouveau, qui réalise qu’un élément de son service prends plus de temps que prévu, s’excuse pour le délai et leur explique sa situation. Un truc : au lieu de dire « Veuillez m’attendre » ( qui ressemble à un ordre ), dites plutôt : « Merci pour votre patience. ». Par exemple, « Désolé pour le délai, c’est ma première semaine ici. J’apprécie votre patience avec moi. » Et voilà, le client se sent comme un héros juste d’avoir été gentil.

En résumé – dans toute organisation, les choses se passeront si mal parfois qu’elles pourront mettre en péril la relation avec le client. La clé pour préserver le lien avec celui-ci est de s’assurer que les employés en lien direct avec la clientèle soient bien entraînés à récupérer cette confiance. Quant aux directeurs, revoyez vos politiques de service à la clientèle pour vous assurer qu’elles n’obligent pas les employés à dire automatiquement non au client alors qu’ils devraient plutôt chercher à tout prix des moyens de leur dire oui. Après tout, si vous ne donnez pas satisfaction à votre client, votre compétiteur le fera. Vous connaîtrez alors de bien plus gros problèmes et dans ce cas, aucune excuse ne vous aidera.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Le réseau des femmes de l’ÉFC est disponible dans votre région et votre représentante ...
Le Canada contribue à bâtir une économie sobre en carbone. C'est pourquoi nous investissons ...
L’industrie électrique « alimente un monde en pleine évolution » dans les domaines comme la ...
Innergex énergie renouvelable inc. et Hydro-Québec ont annoncé aujourd'hui la création ...
Le rapport produit par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal dans le ...
EV2020VÉ, la plus importante conférence au Canada sur l'électromobilité, est fière de dévoiler sa ...
Hydro-Québec et l'Université du Texas à Austin ont annoncé la signature d'une ...
L’industrie électrique est un marché novateur qui s’épanouit grâce aux nouvelles technologies, aux ...
Notre succursale de Granby déménage dès le 10 février 2020 au 610, rue Simonds Sud. Le nouvel ...
Le 23 janvier a eu lieu au Centre Phi à Montréal, la soirée Lumière sur les femmes de l’industrie ...

Aider les femmes à produire une onde de choc dans l’industrie canadienne électrique

EFCLe réseau des femmes de l’ÉFC est disponible dans votre région et votre représentante régionale de l’Électro-Fédération Canada est Roxanne Lafond.

L’engagement de l’ÉFC pour ce réseau repose sur trois (3) piliers : le Développement professionnel, l’émancipation, et le Mode de vie. Ces thèmes seront abordés lors des rencontres organisées par le comité des femmes où des activités conçues pour aider les femmes dans l’industrie à demeurer en contrôle de leur carrière et de leur vie personnelle seront offertes. Les sujets varient de l’identification de nos forces et faiblesses, à la communication avec confiance, jusqu’à la lutte contre les préjugés sexistes au travail.

Lire Plus...

 

 

 

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Carol McGloganLine Goyette

Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements technologiques et humains importants dont certains nous questionnent sur nos valeurs profondes. L’intelligence artificielle, l’internet des objets, la numérisation, l’électrification des transports, la diversité et l’inclusion font partie de ces changements incontournables qui toucheront notre industrie de plein fouet, tant dans ses meilleures pratiques que dans ses modèles d’affaires.

 

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Klein Tools présente le sac à dos Tradesman Pro Tool Station, la combinaison parfaite de stockage, ...
Grâce à l'installation facile de Weidmàller, les utilisateurs de FrontCom Vario peuvent choisir ...
Douglas Lighting Controls a récemment annoncé l'appariement de son application de contrôle de salle ...
Lumenwerx a introduit deux nouveaux produits spécialement conçus pour les environnements de soins ...
Caséta de Lutron offre  plus de fonctionnalités que jamais. Lutron Electronics annonce l'ajout ...
Klein Tools présente le testeur de résistance à l'isolation ET600, parfait pour les électriciens et ...
Les lampes de remplacement HID DEL sont une alternative idéale aux lampes HID de haute puissance, ...
L'armoire Wiegmann Stainless Steel RSC Series est conçue pour être utilisée comme boîtier de ...
Le Pluraluce est maintenant disponible sous forme d'unité de batterie encastrée carrée ou à ...
La gestion de la plate-forme des problèmes de qualité de puissance comprend maintenant la capacité ...

Klein ToolsKlein Tools présente le sac à dos Tradesman Pro Tool Station, la combinaison parfaite de stockage, d'accessibilité et de durabilité. Cette conception innovante dispose de stockage pour les outils à main essentiels de tout métier, ainsi qu'un poste de travail rabattable pour garder les outils et les pièces faciles à localiser sur n'importe quel chantier. Disponible avec un Worklight amovible ou sans, ce sac à dos donne aux gens de métier la possibilité de transporter les nécessités tout au long de la journée et de travailler confortablement partout où leurs compétences sont nécessaires.

 

 

Lire Plus......

Swati Vora-PatelSwati Vora-Patel

L’industrie électrique est face à plusieurs croisées de chemins et l’innovation numérique est à chaque point de rencontre de ces croisées. Les avancées numériques dans les différentes technologies sont en train de tout transformer, du développement de produits à la fabrication en passant par la gestion de la chaîne d’approvisionnement et les comportements d’achat des clients. Bien que la numérisation soit au cœur de tous ces changements, il y a un autre facteur que notre industrie doit mettre au premier plan : les gens.

 

Lire Plus

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil