Imprimer

 

lme51_f_1_michelle-branigan-400.jpgMichelle Branigan

15 août 2019

Le fait d’avoir besoin d'embaucher du personnel peut être une bonne ou une mauvaise chose. Dans certains cas, les affaires sont florissantes et il faut agrandir l’équipe. Dans d’autres cas, un employé a quitté son poste pour un autre emploi, ou a pris sa retraite, et il y a une urgence à combler le poste.

Quelle que soit la raison, le processus d'entrevue peut vous ravir ou vous créer des maux de tête.

Le fait d’embaucher la mauvaise personne peut avoir de nombreuses conséquences. Cela peut être coûteux à la fois du point de vue du temps et de la productivité. De plus, cela peut être démoralisant pour ceux qui ont eu la responsabilité d'intégrer le nouvel employé et qui ont participé au processus de partage des connaissances pour former cette personne, non seulement sur le travail lui-même, mais aussi sur la culture, les processus et les politiques organisationnels.

Dans certains cas, les employeurs se rendent compte que la personne n'est pas à la hauteur d'un rôle en particulier, mais hésitent à la laisser partir, et travaillent plutôt à l’intégrer dans l'organisation d’une façon différente. Cela peut fonctionner - si vous êtes chanceux - ou alors, vous gaspillez du temps et des efforts dans la formation d’un employé pour un poste pour lequel il n'a aucune aptitude, ou même n’a pas envie d’avoir.

Alors, quelles sont les bonnes pratiques afin d’interviewer et de recruter les meilleurs candidats?

Que faire : 

Ce qu'il ne faut pas faire:

Espérons qu’une préparation adéquate du processus d'embauche vous permettra d'économiser temps et argent à long terme, et peut-être même de trouver l’employé idéal.