Le monde de l’éctricité en ligne

 

EIN-18-Safety-Fluke-400.jpgPar James R. White

29 juillet 2018

Depuis la récente publication de l’édition 2018 du code de normes NFPA 70E, de nombreux utilisateurs trouvent difficile d’interpréter ce qu’il entend et de savoir sur quoi focaliser leur attention. En bref, la totalité du NFPA 70E est importante, pas seulement un chapitre, un article ou une section. Le présent article met toutefois en évidence les 10 changements que l’auteur juge fondamentaux.

Changement no1 : Nouveau tableau 130.5(C), Estimation de la probabilité de survenance d’un incident d’arc électrique pour les réseaux en courant alternatif et en courant continu. 

Ce tableau remplace le tableau 130.7(C)(15)(A)(a), Identification du risque d'éclair d'arc électrique pour les réseaux en courant alternatif (c.a.) et en courant continu (c.c.)dans l’édition de 2015 du NFPA 70E. (Voir la figure 1a.) Outre les modifications au titre et à l’emplacement, le nouveau tableau 130.5(C) dans le titre de la troisième colonne de l’édition de 2018 (de « ÉPI requis contre les éclairs d’arc électrique » à « Probabilité de survenance ». La section 130.5(C) de l’édition 2018 stipule également que “Le tableau 130.5(C) doit pouvoir être utilisé pour évaluer la probabilité de survenance d’un arc électrique afin de déterminer si des mesures de protection supplémentaires sont nécessaires. » L’emploi de vêtements anti-arc et ÉPI sont l’une des mesures protectives additionnelles inscrites. (Voir la figure 2.) 

fluke1_550.jpgfluke2_550.jpg

Pourquoi le changement? 

Le code de normes NFPA 70E est destiné aux  ouvriers en électricité et non pour les ingénieurs ou les avocats qui peuvent cependant l’utiliser. Au cours des derniers cycles, le comité du 70E a essayé d’améliorer l’utilisabilité du code de normes, particulièrement du côté des tableaux portant sur l’ÉPI requis contre les éclairs d’arc électrique, afin de faciliter leur utilisation pour les travailleurs en électricité. Le déplacement du tableau 130.5(C) dans le corps du code de normes permet de l’utiliser dans le cadre d’une analyse du danger d’arc électrique à la fois pour la table des méthodes et lorsque des étiquettes de mise en garde contre les éclairs d’arc sont utilisées. 

Résultat essentiel :

Le nouveau tableau est utile, mais ne peut pas se substituer à l’expérience ou au savoir-faire. Il faut donc l’utiliser avec prudence. La personne devant l’appareillage qui s’apprête à effectuer une tâche doit déterminer sa pertinence et évaluer sa condition, notamment l’état de son entretien, avant d’accomplir cette tâche. L’emploi de ce tableau est « permis »; autrement dit, il s’agit d’une option—il peut être utilisé mais n’est pas obligatoire. À la fin du tableau 130.5(C) il est dit que pour utiliser le tableau, l’appareillage doit être en condition normale de fonctionnement : 

  • « l’état de l’appareillage est jugé normal si toutes les situations suivantes s’appliquent :
  • L’appareillage est correctement installé conformément aux recommandations du fabricant et aux codes et aux normes applicables de l’industrie.
  • L’appareillage est adéquatement entretenu conformément aux recommandations du fabricant et aux codes et aux normes applicables de l’industrie.
  • L’appareillage est utilisé conformément aux instructions inclues dans le prospectus et sur l’étiquetage, et conformément aux directives de fabricant.
  • Les portes de l’appareillage sont fermées et verrouillées.
  • Les couvercles de l’appareillage sont en place et solidement fixés.
  • Rien n’indique l’imminence d’une anomalie comme une décharge électrostatique, une surchauffe, des pièces libres ou attachées, des dommages visibles ou de la détérioration.”

Assurez-vous aussi de lire et de comprendre le commentaire à la fin du tableau qui stipule, en partie :

« L’estimation de la probabilité de l’occurrence présentée dans ce tableau ne couvre pas toutes les conditions ou situations possibles, et ne traite pas non plus de la gravité des blessures ou des dommages à la santé. Lorsque le tableau indique « Non » comme estimation de la probabilité, cela signifie qu’un incident d’arc électrique est peu susceptible de se produire. Lorsqu’il indique « Oui », cela signifie que des mesures de protection additionnelles doivent être prévues et mises en œuvre en vertu de la hiérarchie de contrôle des risques identitiée à l’article 110.1(H). »

Soyez conscient que « peu susceptible de se produire » ne signifie pas que cela ne se produira pas, mais seulement que le risque d’occurrence est minime. Outre le tableau, utilisez votre meilleur justement lorsque vous évaluez le risque.

Changement no 2. Seuil de tension continue du risque de choc électrique ramené à 50V.

Le seuil de 100V a été ramené à 50V pour se conformer aux règlements de l’OSHA. 

Pourquoi ce changement?

Au cours du cycle de révision du NFPA 70E de 2015, le seuil de tension continue pour le risque de choc électrique avait été porté à 100 V CC (voir la Figure 2a) après que la majorité du comité du 70E ait été convaincue de le faire par un exposé très persuasif d’un interlocuteur respecté. fluke3_550.jpg

Même si le conférencier avait raison du point technique, l’OSHA n’en convenait pas. Durant le le cycle de révision de 2018, l’OSHA a donc distribué au comité une lettre d’interprétation, datée du 4 septembre 2015, stipulant que l’OSHA citerait tout employeur qui n’observerait pas son seuil de 50 V CA ou de C CC. Cette lettre comprenant des exemples de travailleurs ayant été tués par des tensions inférieures à 50 V. Inspiré par l’avis de l’OSHA, le comité a changé de cap quant au seuil de choc et est revenu à la valeur de 50 V CC (voir la figure 2b.) 

fluke4_550.jpg

Facteur décisif : 

Le seuil de choc pour les tensions c.a. et c.c. est de nouveau de 50 V pour se conformer aux règlements de l’OSHA. Cela est fondé sur une section de l’avant-propos de la norme 70E qui stipule : « Le comité élaborerait une norme pour les installations électriques qui serait compatible avec les exigences de l’OSHA en matière de sécurité des employés ….” 

Changement no 3. Nouveau tableau 130.5(G), Sélection de vêtements anti-arc et autres ÉPI lorsque la méthode d’analyse des risques d’incident énergétique est utilisée. 

Dans la norme 70E de 2018, le tableau 130.5(G) remplace le tableau H.3(b) de la norme de 2015. Ce nouveau tableau donne des conseils sur la façon de sélectionner les ÉPI lorsque la méthode d’analyse des risques d’incident énergétique est utilisée et a été incorporé dans le corps de la norme.

Pourquoi le changement?

Dans les éditions précédentes de la norme 70E, le tableau  H.3(b) (voir la figure 3a) était présenté dans l’annexe H. Des travailleurs ont fait observer qu’il n’y avait aucune méthode pour sélectionner tous les ÉPI requis lors de l’utilisation de la méthode d’analyse énergétique, car le tableau H.3(b) se trouvait dans l’annexe H et que tout ce qui figure dans les annexes n’est pas considéré comme faisant partie de la norme. Par conséquent, le tableau  H.3(b) n’était pas utilisé comme prévu. Dans l’édition 2018 de la norme 70E, le tableau a été modifié de façon à éliminer tout vêtement ou ÉPI inférieur à 1.2 cal/cm2, puisqu’il ne porte que sur les vêtements anti-arc et autres ÉPI. Le tableau a été renommé « Tableau 130.5(G) » et intégré aux corps du code de normes. Son emploi est « autorisé », c’est-à-dire optionnel—il peut être utilisé mais n’est pas obligatoire. 

fluke5_550.jpg

fluke6_550.jpg

Facteur décisif : 

SI les vêtements anti-arc et autres ÉPI doivent être sélectionnés au moyen d’étiquettes d’avertissement contre les éclairs d’arc, le tableau 130.5(G) peut être utilisé pour faciliter le choix de ces équipements. Les utilisateurs sont prévenus de ne pas mélanger la Méthode du tableau à la Méthodes d’analyse des incidents énergétiques pour sélectionner leurs vêtements anti-arc et leurs ÉPI. Les deux méthodes sont incompatibles, ce qui pourrait entraîner des problèmes. La méthode du tableau est utilisée lors de l’évaluation du courant de défaut disponible et le temps de fonctionnement du dispositif de protection contre les surintensités (OCPD). Le tableau 130.5(G) est employé lorsque des étiquettes d’avertissement contre les éclairs d’arc y sont apposées.

Changement no 4. Le comité de la norme NFPA 70E établit des intervalles minimaux de formation en RCR et en premiers soins. 

L’édition 2018 de la norme NFPA 70E stipule désormais dans l’article 110.2(C)(2)(d) que « la formation doit être assurée à une fréquence qui satisfait aux exigences de l’organisme de certification. » C’est pourquoi le comité de la norme NFPA 70E a établi des exigences minimales en matière de formation en RCR et en premiers soins, et non en matière de meilleures pratiques de travail.

Pourquoi le changement?

Dans les éditions précédentes du code de normes NFPA 70E, les formations en RCR, en premiers soins et en DAE étaient exigées sur une base annuelle. Cet intervalle était peut-être plus fréquent que celui des exigences fixées pour le grand public par divers autres organismes, comme la AHA (American Heart Association), mais les travailleurs en électricité courent néanmoins plus de risques de souffrir de fibrillation ventriculaire à la suite d’un choc que le grand public. 

Durant le cycle de révision de l’édition 2018 du code de normes NFPA 70E, la question a été abordée que le NFPA 70E n’établit pas de meilleures pratiques de travail, mais plutôt des exigences minimales. Les entreprises doivent respecter, voire dépasser les exigences de ce code de normes. 

Facteur décisif :

L’idée du comité de fixer des normes minimales au lieu de pratiques de travail sécuritaires a fait l’objet, par le passé, de nombreuses discussions parmi les membres qui ont, en général, opté pour l’élaboration d’exigences minimales plutôt que de meilleures pratiques professionnelles. Dans le cadre de cette approche, la norme stipule que l’intervalle des formations suit celui de l’organisme de certification. Par exemple, si l’intervalle de recertification de l’American Heart Association est fixé à de deux ans, cela sera aussi la nouvelle exigence de la NFPA 70E. Après plus d’un an toutefois, et sous la pression d’une situation d’urgence, les travailleurs ne se souviendront probablement pas de la façon de pratiquer la RCR ou les premiers secours, sachant que la vie d’une personne pourrait en dépendre. C’est pourquoi l’auteur recommande fortement une formation annuelle pour la RCR, les premiers secours et/ou la DAE (si un  défibrillateur automatisé externe est disponible sur les lieux de travail.)

Changement  no 5. Oublier le seuil d’énergie incidente de 40 cal/cm2.

L’énergie incidente n’est pas une bonne mesure de l’onde de choc pouvant résulter d’un éclair d’arc électrique. 

Pourquoi le changement?

Dans les éditions précédentes, la norme 70E renfermait une note d’information dans l’article 130.7(A) stipulant : « Quand l’énergie incidente dépasse 40 cal/cm2 à la distance de travail, il peut être nécessaire de donner plus d’importance à la mise hors tension lorsque l’équipement est exposé à des risques électriques. » Cela a été la limite que les entreprises et les travailleurs ont utilisée pour déterminer ce qui était sûr et ce sur quoi il était impossible de travailler. Ce n’est toutefois pas ce qu’affirmait la note informative qui déclarait seulement que des efforts supplémentaires devraient être apportés pour mettre l’équipement hors tension, et non pas qu’on ne pouvait pas l’utiliser. En général, la plupart des gens auraient dit que tout équipement coté au-dessus de 40 cal/cm2 est interdit d’accès. Cela me convient.

Le problème avec cette note informative est qu’elle a été créée durant le cycle de révision de l’année  2000. Notre compréhension de l’arc électrique et de l’arc soufflé a considérablement changé depuis. Il y a des situations où de l’énergie incidente inférieure à 40 cal/cm2 peut être plus dangereuse que si elle est supérieure à ce niveau. Toutes proportions gardée, une défaillance qui, par exemple, libère 40 cal/cm2 sur 30 cycles créera moins de pression d’arc qu’une autre qui libère son énergie en deux cycles. Nous savons maintenant que l’onde pression (arc soufflé) est liée au courant de défaut et non à l’énergie incidente, car il s’agit d’un événement instantané. 

Facteur décisif :

Il n’y a rien de tel qu’un défaut d’arc « sécuritaire ». L’énergie incidente n’est pas une bonne mesure de l’onde de pression susceptible d’être générée par un arc. Il faudrait mettre hors tension l’équipement coté au-dessus de 40 cal/cm2 avant de travailler dessus. Quant à l’équipement coté sous ce niveau, Il devrait aussi être mis hors tension car une situation d’arc inférieure à 40 cal/cm2 peut également être grave. 


James R. White est Vice-président du Service de formation, Shermco Industries pour Fluke Corp.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Hydro-Québec, la Ville de Montréal, les arrondissements concernés et les villes de Montréal-Ouest, ...
La semaine dernière, le Comité exécutif de la région du Québec a tenu une réunion à Montréal au ...
Hydro-Québec appelle la population qui habite à proximité des cours d'eau à la plus grande ...
Roger Little, déjà à la tête des opérations de Rexel Canada. Roger Little a pris la Direction ...
Tarik offre un large éventail de connaissances en éclairage avec plus de 14 ans d’expérience dans ...
Rina Lal s’est jointe à l’équipe de l’ÉFC au poste d’adjointe aux statistiques le ...
Au cours de l'exercice Assemblée générale annuelle de Horsman & Son (EBH) le 5 mars 2019, ABB ...
Alors que les inscriptions à notre conférence dépassent déjà les 450 participants (malgré les deux ...
Skills/Compétences Canada (SCC) travaille assidûment, en collaboration avec SCC - Nouvelle-Écosse, ...
Elham Javad rejoint la grande famille de LumiGroup à titre de conseillère en éclairage et ...

Le Code canadien de l'électricité et l'adaptation aux changements climatiques

CSALes changements climatiques et leurs conséquences auront une influence prépondérante sur l'avenir de l'électricité au Canada. En fait, selon le Conference Board du Canada, pour que notre réseau électrique continue d'offrir la fiabilité actuelle, il faudra investir environ 347,5 milliards de dollars dans son infrastructure. En réalisant des investissements judicieux maintenant, nous pourrons améliorer le réseau tout en évitant une importante hausse des coûts liée aux changements climatiques à l'avenir.

Lire Plus...

 

 

 

Leviton nomme Jason Prévost comme Vice-Président, distribution

Jason PrevostEn préparation pour la retraite de Gabriel Massabni en 2020, Leviton a annoncé que Jason Prevost s'est joint à l’équipe en tant que Vice-président, distribution. À ce titre, il se rapportera à Jean Belhumeur, Président et Chef des opérations et sera responsable de la croissance du marché et des ventes, tout en répondant aux besoins des clients et en veillant à la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Jason se joint à Leviton depuis la compagnie Standard Products, où il a occupé depuis près de quinze ans différents postes dont ceux de Vice-président marketing et Vice-président exécutif.

Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Skills Competences CanadaSkills/Compétences Canada (SCC) travaille assidûment, en collaboration avec SCC - Nouvelle-Écosse, à l'organisation des 25es Olympiades canadiennes des métiers et des technologies. Les Olympiades 2019 auront lieu les 28 et 29 mai, à Halifax, où plus de 550 élèves et apprentis de partout au Canada ne ménageront aucun effort dans l'espoir d'obtenir une place sur le podium. Nous accueillerons aussi plus de 7 500 élèves visiteurs durant les deux jours, qui pourront assister aux concours et participer à plus de 50 activités interactives Essaie un métier et une technologie, qui leur feront découvrir les multiples professions dans les domaines spécialisés et techniques.

Lire Plus......

 

 

 Lire Plus......

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Les unités de refroidissement de la série Blue e+ sont désormais disponibles dans une version en ...
La série ULTRA RT4 est un kit d'éclairage encastré à DEL de 4 pouces générant une lumière blanche ...
Le panneau terminal rétrofit Pow-R-Line d’Eaton est conçu de manière innovante pour renouveler les ...
Protégez votre ordinateur des pannes imprévues et utilisez moins d'énergie avec l'alimentation de ...
Le kit de rechange de lampe LEDREP pour les enseignes de sortie Stanpro procure une énergie ...
Koolbridge Solar a annoncé que son produit d'énergie renouvelable, le SMART LOAD CENTER (SLC), a ...
La série de compteurs PowerHawk 6000 associe un sous-comptage électrique de qualité à une ...
La série Duo consiste en un plafonnier élégant, sans câble et esthétique, avec un système de ...
Legrand a lancé le gradateur décorateur Wattstopper DCLV2 0-10V qui contrôle et atténue les charges ...
Le luminaire à DEL Evolve pour les routes est optimisé pour les clients recherchant une bonne ...

 

Arani HBayLa nouvelle génération de luminaires LED high bay d’Arani est classée DLC Premium et est admissible pour les remboursements les plus élevés de votre municipalité. Ces luminaires ont un support de montage et viennent avec un crochet optionnel pour montage sur boucle.

Ils sont disponibles en 100 watts (ce qui équivaut aux lampes aux halogénures de 200 watts), 150 watts (ce qui équivaut aux lampes aux halogénures de 330 watts) et 200 watts (ce qui équivaut aux lampes aux halogénures de 400 watts).

Lire plus...

 

Show ReportLine Goyette

Leaders et innovateurs du secteur privé, gouvernemental et de l’éducation étaient réunis pour cet événement de premier plan d’ABB. Plus de 11 000 délégués ont assisté ABB Customer World Houston (ACW) 2019 du 4-7 mars à Houston, au Texas. Les plus récentes technologies innovantes d'ABB ont été présentées sur une superficie de 150 000 pieds carrés où on retrouvait également la voiture de la deuxième génération de la Formule E, des solutions d’automatisation et de robotisation innovantes. 

Lire plus...

Transformer l'industrie

Rick McCartenRick McCarten

Si tout se passe bien, la conférence de l’ÉFC cette année pourrait avoir une incidence profonde sur notre industrie. La conférence comportera un « atelier » où les délégués seront invités à déterminer le chemin que notre industrie prendra au 21e siècle. Vous devriez planifier votre présence et y participer.

Pourquoi un atelier ?

Pour comprendre, reculons de quelques années. En 2002, nous avons mené une étude sur l’industrie électrique avec Frank Lynn & Associates.

Lire Plus...

 

 

 

AC DriveBlake Marchand

Les moteurs électriques consomment environ 53 % de l’électricité dans le monde et au moins 90 % de toute l’électricité consommée par le secteur industriel selon la commission électrotechnique internationale (CEI). Dans ce contexte, on comprendra vite que l’efficacité sera et restera un facteur clé pour que les fabricants réduisent leurs frais généraux ainsi que leur empreinte carbone globale.

Lire Plus

 

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2019 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil