Le monde de l’éctricité en ligne

 

morx_400.jpgAlfred Mörx

16 juillet 2018

En tant que concept de base indispensable pour toutes les réflexions sur la technologie de protection dans les installations à basse tension, le concept de sécurité est largement reconnu aujourd'hui comme «une absence de risques de dommages inacceptables».

Il permet de classer les situations comme «sûres» ou «dangereuses». Les buts de la planification et de la mise en œuvre d'installations à basse tension visent donc à assurer la sécurité tout en excluant les risques.

Étant donné que de nombreuses discussions ont eu lieu sur le thème de la délimitation claire de la sécurité, et que les risques sont connus depuis des années dans les cercles professionnels, seuls quelques énoncés de base seront élaborés ici.

La relation entre le risque et la sécurité est représentée dans la figure ci-dessous.

lme_f_mid_400.jpg

Principes de la philosophie de sécurité pour les équipements et installations à basse tension du point de vue du risque technique. Réduction du risque résiduel en faveur d'une sécurité accrue par des mesures supplémentaires permettant clairement d’abaisser le niveau de risque en dessous du risque maximal acceptable («limitation du risque»).

En pratique, prendre des mesures adéquates lors de la planification et de la fabrication d'équipements (par exemple, des appareillages de commutation à basse tension) garantit que tout risque subsistant après l'application de mesures de protection est aussi faible que possible et, en aucun cas, ne peut excéder le risque maximal acceptable.

On doit atteindre ce risque maximal acceptable, aussi appelé «risque limitatif», pour chaque ensemble d'appareillage de commutation; à cet égard, toutes les mesures qui contribuent à la réalisation de ce risque limitatif constituent des mesures minimales de réduction des risques. Les exigences énoncées dans les normes techniques généralement reconnues définissent ces exigences minimales de protection.

Ce risque maximal acceptable ne doit en aucun cas être confondu avec la notion de risque résiduel, car tout technicien chargé de travaux liés à la sécurité doit s'efforcer de conserver le risque résiduel ( qui ne peut jamais être totalement exclu même en appliquant des mesures techniques ) bien en dessous de la limite du risque maximal acceptable. C'est-à-dire, dans la mesure du possible, aller dans le sens de la sécurité.

7 raisons de mettre en place des mesures de sécurité

Il existe de nombreuses raisons de mettre en œuvre des précautions dans l’installation d'appareillages de commutation à basse tension qui vont au-delà du seul risque maximal acceptable. En voici sept basées sur l'expérience pratique :

●      des matériaux conducteurs ou des assemblages peuvent être laissés derrière par erreur ("oubliés") lors de la production, de l'installation ou de l’entretien d’appareillage de commutation,

●      des défauts de matériau non détectés peuvent exister ou ont été causés lors de l’assemblage de l'appareillage.

●      de petits animaux tels que souris ou serpents peuvent pénétrer dans l'appareillage de commutation

●      l’usage d'un appareillage de commutation inapproprié à l'application, pouvant entraîner une surchauffe et, par la suite, un arc interne

●      de mauvaises conditions de fonctionnement (par exemple température ambiante, humidité)

●      une utilisation inappropriée ou une mauvaise manipulation

●      un entretien inadéquat et/ou des dépassements de délai lors de l’entretien préventif

Les assemblages d’appareillages de commutation qui ne respectent que les exigences minimales sont très susceptibles de dépasser le risque maximal acceptable lorsque l'un des événements ci-dessus se produit. Une action supplémentaire peut réduire l'étendue des dommages dans les installations et/ou les interruptions d'activité. Cela s'applique également aux blessures qui peuvent être subies par les employés qui travaillent dans l’entreprise ou à proximité. Pour ainsi dire, les assemblages d'appareillages de commutation à basse tension équipés de mesures supplémentaires ont une sorte de «réserve de sécurité».

Risque et dommages consécutifs

Les réflexions sur le risque résiduel minimal pouvant être obtenu par des mesures techniques, en particulier dans les installations industrielles et commerciales, doivent tenir compte du contexte des dommages consécutifs possibles.

Les dommages consécutifs, ou dommages indirects, comprennent les coûts survenant lors des interruptions d'activité. Les interruptions d'activité dans les entreprises manufacturières peuvent provenir de plusieurs causes (par exemple, pénurie de matières premières, temps d'arrêt imprévus résultant de problèmes mécaniques, électriques ou de contrôle).

Cependant, les dommages consécutifs comprennent aussi les coûts qui résultent entre autres d'une alimentation électrique insuffisamment fiable (par exemple, par le déclenchement intempestif d'équipement de protection pendant les orages)

morx_graph_c_400.jpg

Dommages indirects (par types de coûts) en cas d'interruption de l’alimentation électrique d'installations de production ou de transformation

Sans prétendre être exhaustif, les principaux éléments des dommages indirects possibles sont résumés dans le tableau ci-dessus.

Les interruptions d'activité qui surviennent en raison d'une panne d'alimentation suite à des dommages ou à la destruction partielle ou totale du système de distribution électrique (sous-station, tableaux de répartition principaux et sous-répartiteurs, câbles et systèmes de câblage) revêtent une importance particulière, car les coûts liés aux temps d'arrêt et les coûts supplémentaires augmentent fortement avec la durée de l'interruption. Dans de nombreux cas, la réfection à court terme de l'installation et le remplacement de l'équipement d'exploitation nécessaire (par exemple, les disjoncteurs, les systèmes de bus) ne sont pas possibles.


Dans la Partie 2 de cet article: le dommage consécutif et ses coûts

Alfred Mörx a fondé en 2001 diam-consult, un bureau d'ingénieurs-conseils en physique spécialisé dans l'analyse des risques et les technologies de protection dans les systèmes techniques complexes. Il a étudié la physique technique à l'Université de Technologie de Vienne. En tant qu'expert pour les questions de sécurité électrotechnique, il travaille depuis plus de 25 ans au sein d'équipes nationales, européennes et internationales dans le domaine de la sécurité en électricité. www.diamcons.com; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Cet article a déjà été publié sous forme de livre blanc Eaton: www.eaton.eu/ecm/groups/public/@pub/@europe/@electrical/documents/content/pct_1595882.pdf

Monde en mouvement

  • Prev
L'ÉFC continue de mettre en place des programmes pour aider l’équipe à attirer, impliquer et former ...
Électro-Fédération Canada (ÉFC) a tenu son assemblée générale annuelle virtuelle la semaine ...
La valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes s'est redressée ...
Ce rapport est disponible aux membres de l’ÉFC seulement et sera fourni en format numérique et ...
La ville d’Orillia convertit quelque 3,289 luminaires de rue par des luminaires au DEL, chaque ...
Les résultats des essais montrent que le virus ne pouvait plus être décelé après quelques secondes ...
La Régie du bâtiment du Québec (RBQ), en partenariat avec la Corporation des maîtres électriciens ...
SRS 400Shat-R-Shield a annoncé que les Ventes Day 2 Day de Gatineau représenteront tous les ...
En mars, la production et la consommation d'énergie ont été perturbées par les mesures prises pour ...
Southwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. ...

Statistiques de l'énergie, mars 2020

Statistiques de l'énergie, mars 2020En mars, la production et la consommation d'énergie ont été perturbées par les mesures prises pour contenir la propagation de la COVID-19. La consommation intérieure d'essence à moteur pour le transport et le gaz naturel utilisé par les consommateurs commerciaux et institutionnels ont été particulièrement touchés, car les activités dans ces sous-secteurs furent considérablement réduites dans la seconde moitié du mois.

 

 

 

Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Tim KingSouthwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. Dans ce rôle, il dirigera la filiale canadienne de l'entreprise, située au siège social de Southwire Canada à Mississauga, en Ontario. Kelly Hanson, qui occupait précédemment ce poste, déménagera avec sa famille à Atlanta, en Géorgie. « Tim est un penseur stratégique ayant fait ses preuves qui possède l'expérience et les compétences de direction nécessaires pour continuer à faire passer notre entreprise au niveau supérieur et je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de travailler avec lui en tant que nouveau président de Southwire Canada », a déclaré Norman Adkins, vice-président directeur et directeur commercial.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La solution de contrôle de salle GreenMAX DRC utilise la mise en réseau filaire LumaCAN pour la ...
Le Sense 4-20 vous permet d'intégrer la puissance de la dernière technologie IoT dans des ...
Durabilité : Ces connecteurs de fils robustes ont été conçus spécifiquement pour gérer les ...
La catégorie des commandes et lauréate du prix de l'innovation technique aux prix de l'innovation ...
Le panneau de commande principal Pow-R-Command PRC2000E fournit un système de contrôle de ...
Ces nouveaux testeurs de résistance de terre sont à la fois économiques et riches en ...
Plaque de masse galvanisé à chaud pour une protection supérieure contre la corrosion, économies ...
L'enveloppe isolante ArmourBand isole et protège les appareils. Cette technologie brevetée est une ...
Le nLight UNITOUCH est un interrupteur mural à écran tactile intégré permettant un contrôle ...
Manière rapide et sûre de faire des installations verticales en utilisant un fil de descente. ...

L’enveloppe isolante d’IDEALL'enveloppe isolante ArmourBand isole et protège les appareils. Cette technologie brevetée est une alternative rapide, propre et réutilisable à l'application de ruban électrique traditionnel.

ArmourBand s'adapte à la plupart des réceptacles, est repositionnable et a une finition antidérapante, permettant une excellente adhérence et ne laissant aucun résidu.

 

 

 

 

Lire Plus...

La certification écoresponsable du ConseilLe Programme de Certification ÉCORESPONSABLEMC a fait ses preuves au cours des dernières années auprès des entreprises et organisations du Québec. La Province compte d’ailleurs tout près de 175 ÉCOLEADERS dont l’approche écoresponsable a un impact sur plus de 15 000 emplois directs et indirects. Issus de divers secteurs, leur nombre affiche une constante progression. Or le CID possède maintenant tous les documents légaux lui permettant de déployer la marque Certification ÉCORESPONSABLEMC en France et d’implanter l’écoleadership du Québec en Europe.

Lire Plus...

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil