Le monde de l’éctricité en ligne

 

morx_400.jpgAlfred Mörx

16 juillet 2018

En tant que concept de base indispensable pour toutes les réflexions sur la technologie de protection dans les installations à basse tension, le concept de sécurité est largement reconnu aujourd'hui comme «une absence de risques de dommages inacceptables».

Il permet de classer les situations comme «sûres» ou «dangereuses». Les buts de la planification et de la mise en œuvre d'installations à basse tension visent donc à assurer la sécurité tout en excluant les risques.

Étant donné que de nombreuses discussions ont eu lieu sur le thème de la délimitation claire de la sécurité, et que les risques sont connus depuis des années dans les cercles professionnels, seuls quelques énoncés de base seront élaborés ici.

La relation entre le risque et la sécurité est représentée dans la figure ci-dessous.

lme_f_mid_400.jpg

Principes de la philosophie de sécurité pour les équipements et installations à basse tension du point de vue du risque technique. Réduction du risque résiduel en faveur d'une sécurité accrue par des mesures supplémentaires permettant clairement d’abaisser le niveau de risque en dessous du risque maximal acceptable («limitation du risque»).

En pratique, prendre des mesures adéquates lors de la planification et de la fabrication d'équipements (par exemple, des appareillages de commutation à basse tension) garantit que tout risque subsistant après l'application de mesures de protection est aussi faible que possible et, en aucun cas, ne peut excéder le risque maximal acceptable.

On doit atteindre ce risque maximal acceptable, aussi appelé «risque limitatif», pour chaque ensemble d'appareillage de commutation; à cet égard, toutes les mesures qui contribuent à la réalisation de ce risque limitatif constituent des mesures minimales de réduction des risques. Les exigences énoncées dans les normes techniques généralement reconnues définissent ces exigences minimales de protection.

Ce risque maximal acceptable ne doit en aucun cas être confondu avec la notion de risque résiduel, car tout technicien chargé de travaux liés à la sécurité doit s'efforcer de conserver le risque résiduel ( qui ne peut jamais être totalement exclu même en appliquant des mesures techniques ) bien en dessous de la limite du risque maximal acceptable. C'est-à-dire, dans la mesure du possible, aller dans le sens de la sécurité.

7 raisons de mettre en place des mesures de sécurité

Il existe de nombreuses raisons de mettre en œuvre des précautions dans l’installation d'appareillages de commutation à basse tension qui vont au-delà du seul risque maximal acceptable. En voici sept basées sur l'expérience pratique :

●      des matériaux conducteurs ou des assemblages peuvent être laissés derrière par erreur ("oubliés") lors de la production, de l'installation ou de l’entretien d’appareillage de commutation,

●      des défauts de matériau non détectés peuvent exister ou ont été causés lors de l’assemblage de l'appareillage.

●      de petits animaux tels que souris ou serpents peuvent pénétrer dans l'appareillage de commutation

●      l’usage d'un appareillage de commutation inapproprié à l'application, pouvant entraîner une surchauffe et, par la suite, un arc interne

●      de mauvaises conditions de fonctionnement (par exemple température ambiante, humidité)

●      une utilisation inappropriée ou une mauvaise manipulation

●      un entretien inadéquat et/ou des dépassements de délai lors de l’entretien préventif

Les assemblages d’appareillages de commutation qui ne respectent que les exigences minimales sont très susceptibles de dépasser le risque maximal acceptable lorsque l'un des événements ci-dessus se produit. Une action supplémentaire peut réduire l'étendue des dommages dans les installations et/ou les interruptions d'activité. Cela s'applique également aux blessures qui peuvent être subies par les employés qui travaillent dans l’entreprise ou à proximité. Pour ainsi dire, les assemblages d'appareillages de commutation à basse tension équipés de mesures supplémentaires ont une sorte de «réserve de sécurité».

Risque et dommages consécutifs

Les réflexions sur le risque résiduel minimal pouvant être obtenu par des mesures techniques, en particulier dans les installations industrielles et commerciales, doivent tenir compte du contexte des dommages consécutifs possibles.

Les dommages consécutifs, ou dommages indirects, comprennent les coûts survenant lors des interruptions d'activité. Les interruptions d'activité dans les entreprises manufacturières peuvent provenir de plusieurs causes (par exemple, pénurie de matières premières, temps d'arrêt imprévus résultant de problèmes mécaniques, électriques ou de contrôle).

Cependant, les dommages consécutifs comprennent aussi les coûts qui résultent entre autres d'une alimentation électrique insuffisamment fiable (par exemple, par le déclenchement intempestif d'équipement de protection pendant les orages)

morx_graph_c_400.jpg

Dommages indirects (par types de coûts) en cas d'interruption de l’alimentation électrique d'installations de production ou de transformation

Sans prétendre être exhaustif, les principaux éléments des dommages indirects possibles sont résumés dans le tableau ci-dessus.

Les interruptions d'activité qui surviennent en raison d'une panne d'alimentation suite à des dommages ou à la destruction partielle ou totale du système de distribution électrique (sous-station, tableaux de répartition principaux et sous-répartiteurs, câbles et systèmes de câblage) revêtent une importance particulière, car les coûts liés aux temps d'arrêt et les coûts supplémentaires augmentent fortement avec la durée de l'interruption. Dans de nombreux cas, la réfection à court terme de l'installation et le remplacement de l'équipement d'exploitation nécessaire (par exemple, les disjoncteurs, les systèmes de bus) ne sont pas possibles.


Dans la Partie 2 de cet article: le dommage consécutif et ses coûts

Alfred Mörx a fondé en 2001 diam-consult, un bureau d'ingénieurs-conseils en physique spécialisé dans l'analyse des risques et les technologies de protection dans les systèmes techniques complexes. Il a étudié la physique technique à l'Université de Technologie de Vienne. En tant qu'expert pour les questions de sécurité électrotechnique, il travaille depuis plus de 25 ans au sein d'équipes nationales, européennes et internationales dans le domaine de la sécurité en électricité. www.diamcons.com; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Cet article a déjà été publié sous forme de livre blanc Eaton: www.eaton.eu/ecm/groups/public/@pub/@europe/@electrical/documents/content/pct_1595882.pdf

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Plusieurs normes appuyant l’internet des objets (IoT) dans le domaine de l’éclairage sont sur le ...
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et le Groupe infrastructure santé McGill (GISM) sont ...
Comme vous le constatez sans doute vous-même, le visage de l’industrie électrique a beaucoup changé ...
Kerrwil Publications Limited a été officiellement certifiée Meilleure place de travail à la suite ...
Notre Événement Lumière 2020 aura lieu cette année le 29 janvier prochain à l’Hôtel ...
Une série d'événements entre le 23 et le 24 décembre a vu WESCO offrir 4 $ de plus par action que ...
Pour nous, à l’Électro-Fédération Canada (ÉFC), il s’agit également d’une occasion pour renouveler ...
Emerson a promu Justin King au poste de vice-président de l'ingénierie et Rob Trefz, vice-président ...
Il y a plusieurs mois, l’ÉFC avait annoncé qu’elle avait obtenu la certification Great Place to ...

Kerrwil certifiée Meilleure place de travail par Great Place to Work Institute Canada

Great Place to WorkKerrwil Publications Limited a été officiellement certifiée Meilleure place de travail à la suite d'une analyse indépendante menée par Great Place to Work Institute Canada. Le sondage approfondi et anonyme a fourni des commentaires approfondis des employés de Kerrwil mettant en évidence un environnement de travail inclusif et novateur, faisant de Kerrwil un endroit idéal où travailler.

 

 

 

Lire Plus...

 

 

 

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Stephanie MedeirosBlake Marchand

Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB Canada, ainsi que celle pour la recharge des autobus urbains aux États-Unis et au Canada. Elle a occupé divers postes chez ABB pendant 10 ans, accumulant un ensemble de compétences variées et des expériences de travail dans le monde entier.

Après avoir obtenu son diplôme en génie électrique de l'Université McGill, Medeiros a fait ses débuts dans l'industrie en tant que stagiaire en génie électrique auprès du gouvernement canadien. Elle s'est alors rendue au Pérou pour y participer à améliorer leurs infrastructures de traitement de l'eau.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
25% plus de lumière, toute la journée. Le M18 ROCKET Dual Power Tower Light fournit plus de lumière ...
Les blocs d’alimentation de la série SVL sont parfaites pour les applications d'environnement à ...
La nouvelle centrale électrique portable de 546 watts de Klein Tools offre aux professionnels une ...
La lampe frontale rechargeable à profil bas USB est alimentée par REDLITHIUM USB et offre 600 ...
Littelfuse Power Control & Sensing, ont annoncé l’extension de la série en-ligne SPXI et de la ...
Augmentez vos performances ou vos performances d'équipe avec une résolution 320 x 240. Les images ...
Les Fabrications Hammond (Québec) a annoncé le lancement de sa nouvelle gamme 1557. ...
Les relais de surcharge électronique auto-alimentés de la série Eaton XT sont des unités autonomes ...
La famille de produits IP20 de Bihl-Wiedemann accueille un nouveau membre : le module ASi-5 ...
Les coupleurs inductifs de Balluff connectent jusqu'à huit capteurs discrets à travers un petit ...

Hammond LanceLes Fabrications Hammond (Québec) a annoncé le lancement de sa nouvelle gamme 1557. Initialement disponible en quatre formats, chacun en deux hauteurs, elle est fabriquée en polycarbonate étanche conforme à IP68 et en ABS conçu pour respecter la norme IP66. Ses dimensions sont les suivantes :  80 x 80 x 45 et 60 mm et 120 x 120, 160 x 160 et 200 x 200, avec des hauteurs de 45 et 70 mm. Toutes les versions sont proposées en noir et en gris RAL 7035.

 

Lire Plus......

LumigroupImplanté sur sept étages d’une tour du centre-ville de Montréal, le « campus » avait pour objectif premier de refléter la nouvelle approche de travail de l’entreprise, basée sur des espaces à aire ouverte. De plus, la conception architecturale devait répondre aux normes de la certification Well, visant à favoriser la santé et le bien-être des occupants de la bâtisse. Alternant zones de travail, de collaboration et de repos, aires ouvertes et fermées, et jouant entre le fonctionnel et le ludique, l’ensemble est très réussi.

 

 

 

Lire Plus

 

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil