Le monde de l’éctricité en ligne

 

 

3_lme7_f_intelligent-lighting-controls-400.jpgLes avantages d’un système de commandes d’éclairage conçu pour une pièce?

Steve Mesh

12 mars 2018

Quels sont les avantages d’un système de commande de l’éclairage conçu pour une pièce? Pour les pièces modestes, leur coût se retrouve en bas de l’échelle des prix. Si tout ce dont vous avez besoin est un système pouvant commander 20 amp ou moins et les répartir entre trois zones, le système décrit plus haut sera plus que suffisant pour la tâche.

Un autre avantage de ce type de système de commande réside dans l’usage d’un câblage relativement normal. Que signifie « normal » dans ce contexte? Cela veut dire que les électriciens sont habitués d’installer des groupes de luminaires sur une dérivation pour interrupteur ou même sur un circuit complet de câblage sous la tension de secteur. Rappelez-vous que si un module de commande n’a que 3 relais permettant d’allumer ou d’éteindre les luminaires alors il n’est possible de répartir les luminaires qu’entre 3 zones ( dérivations pour interrupteur ).

Historiquement, ces systèmes conçus pour une pièce omettent certaines fonctions associées aux systèmes de commande conçus pour des édifices ou des entreprises entiers.  Par exemple, les systèmes conçus pour une pièce ne possèdent pas tous de fonction de programmation. Si l’espace en question comporte des détecteurs d’occupation alors l’exigence de fermeture automatique prévue au code sera respectée de toute manière. D’ordinaire, il n’y a pas de moyen simple pour que ces systèmes acceptent un signal ADR ( automated demand response ) pour ordonner aux luminaires de tamiser leur luminosité en fonction des charges de pointe.  

Cela demanderait une connectivité qu’ils ne possèdent pas. De manière similaire, enregistrer ou simplement afficher les données d’utilisation de l’énergie n’est pas possible si le système n’a pas de possibilité de branchement à d’autres appareils ou au réseau informatique. Cependant, en réduisant à l’essentiel la complexité de l’équipement et des logiciels associés, les fournisseurs ont créé des systèmes de commande qui apparaissent plus simples à brancher et plus susceptibles d’être installés par la plupart des électriciens tout en représentant l’option la plus économique pour doter un espace donné d’un contrôle de l’éclairage.

Quels seraient les inconvénients possibles d’un système de commande conçu pour une pièce? Si la charge électrique totale pour toute la pièce excède les limites d’un module de commande donné alors des modules additionnels seront nécessaires. De la même façon, que se passe-t-il si vous avez besoin de couvrir plus de zones que ce que vous permet le système ( i.e. plus de trois zones dans le cas du module décrit plus haut)?  Si le module comporte 3 relais, il est alors impossible de répartir les luminaires en 4 zones ou plus. Qu’arrivera-t-il si, dans un avenir éventuel, on doit reconfigurer la pièce et qu’on doive diviser les zones existantes? Si vous utilisez déjà le nombre maximum de zones permises par le module en place, vous devrez donc acheter un nouveau module de commande pour prendre en charge les zones additionnelles.

Le logiciel intégré d’un certain module de commande conçu pour une pièce peut ne pas comporter toutes les fonctionnalités voulues mais, tel que mentionné, si vous n’avez pas besoin de fonctions absentes du logiciel, n’hésitez pas. Toutefois, si vous vous investissiez dans l’installation d’un système conçu pour un édifice entier, vous disposeriez de toutes les fonctionnalités dont vous auriez éventuellement besoin. Ce pourraient être des fonctions de programmation, de données de consommation et de réaction à la demande. Gardez à l’esprit que certaines peuvent faire partie des exigences du code. Alors, si vous prévoyez utiliser un système conçu pour une pièce, vous devez vous assurer que le système que vous choisissez puisse répondre aux besoins de l’espace à aménager et à toute exigence du code en vigueur.

Il faut aussi se rappeler que certains systèmes de commande de l’éclairage conçus pour une pièce font usage de régulateurs distants ( comme la télécommande à infra-rouge pour votre télévision ) pour le commander, le programmer ou le reprogrammer. Et si on perd la télécommande? Devrez-vous payer le fournisseur pour qu’il vienne programmer le système à votre place ? Si oui, cela réduit l’avantage financier d’avoir choisi un système plus « simple ». La tendance chez les fournisseurs aujourd’hui consiste à permettre la commande, la programmation ou reprogrammation du système à l’aide d’appareils plus répandus – i.e. téléphones intelligents, tablettes ou ordinateurs, etc...

Beaucoup, sinon tous les plus gros systèmes de commande de l’éclairage conçus pour un édifice prévoient l’utilisation de régulateurs intégrés aux luminaires. Comme tel, chaque luminaire peut en principe occuper sa propre zone. Combiné à l’emploi de détecteurs intégrés eux aussi au même luminaire, alors on peut réaliser le zonage désiré, immédiatement ou dans le futur. Le zonage ( tout comme le re-zonage éventuel à une date future ) ne consiste plus qu’à sélectionner un luminaire particulier à partir du logiciel du système. Les caractéristiques des logiciels des systèmes dotés de détecteurs intégrés aux luminaires autorisent aussi pour le regroupement de luminaires.

Par exemple, les détecteurs d’occupation des luminaires d’une salle de conférence peuvent faire partie d’un « groupe de mouvement » de manière à ce que si un seul d’entre eux perçoit l’entrée d’une personne dans la salle, tous les luminaires du même groupe s’allumeront.

Ces tendances sont très populaires parmi les fournisseurs de systèmes de commande de l’éclairage, en particulier l’intégration aux luminaires de détecteurs et régulateurs ainsi qu’à l’usage de logiciels considérablement simplifiés qu’un néophyte peut programmer avec son téléphone cellulaire. Puisque ces systèmes sont vendus avec un éventail complet de fonctionnalités, vous ne pouvez clairement pas vous tromper en choisissant un système de commande conçu pour un édifice ou une entreprise. Si les calculs financiers vous convainquent, alors comment justifier le choix d’un système plus limité comportant plus de contraintes de zonage en lieu et place d’un système complet?

Finalement, tel que mentionné plus haut, les frontières séparant les systèmes de commande de l’éclairage conçus pour une pièce de ceux conçus pour les édifices ou entreprises s’estompent plus que jamais. Par exemple, le fournisseur d’un populaire système conçu pour une pièce rechignait à l’intégration de régulateurs à son produit de même que le développement de systèmes sans-fil. Après évaluation des tendances du marché, il a changé d’idée et offre maintenant ce type de produits. Un détail a pu influencer leur décision de créer des régulateurs individuels pour leurs luminaires; c’est que cela constitue maintenant une exigence pour l’inclusion  d’un produit sur la liste des produits homologués DLC. Au moment où vous me lisez, le système populaire évoqué plus haut se retrouve sur cette liste.

D’autres produits venant s’ajouter à l’équipement de base d’un système de commande de l’éclairage conçu pour une pièce participent à effacer les frontières. Par exemple, certains systèmes vous permettent de relier plusieurs de ces modules de commande via un routeur, une passerelle, un pont entre réseaux, etc.  Si ces modules sont ultimement reliés à un serveur central, vous pouvez vous retrouver alors avec ce qui ressemble plus ou moins à un système de commande de l’éclairage conçu pour un édifice ou une entreprise. Assurez-vous cependant de vérifier que cela n’impose pas l’ajout d’une panoplie démesurément complexe de composantes pour transformer un système initialement prévu pour une seule pièce en un système complet couvrant un étage entier, un édifice ou un campus.


 

Steven Mesh is an award-winning lighting designer who has designed lighting and control systems for a variety of project types (commercial, museums, schools, residential, restaurants, retail, historic, healthcare, etc.). As an educator, he has taught classes and given presentations about lighting and controls across Nort

 Forum électricien présenté par Schneider Electric            

Le forum électrique est une chronique mensuelle qui donne aux électriciens et entrepreneurs électriques de l'information sensible sur les tendances et et débats de l'heure  

Schneider Electric

Parainé par Schneider Electric

Le maître électricien Steve Beeby parle des défis du marché auxquels font face les petites entreprises des entrepreneurs électriciens

Survivre au sein du marché de l’électricité résidentielle implique beaucoup de sortir des sentiers battus et, comme nous ne le dirons jamais assez, un travail acharné. Afin de mieux comprendre les divers défis auxquels sont confrontés les petits entrepreneurs en électricité, EIN a rencontré Steve Beeby, maître électricien et propriétaire exploitant de Beehive Electric, en tant que petite entreprise en électricité résidentielle à Elmvale, en Ontario.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Chaque année, les membres de la famille °STELPRO sont heureux de joindre l’utile à l’agréable en ...
Lumen ouvrira bientôt une nouvelle succursale à Montréal dans l’arrondissement ...
David Nathaniel, le directeur général de STANDARD, a été invité à parler de son entreprise sur le ...
Convectair, tient la deuxième rencontre de sa communauté d’intérêt « La Maison Bienveillante». ...
Le Gouvernement du Québec a dévoilé aujourd’hui le premier Plan directeur en transition, innovation ...
Schneider Electric a lancé la version 11.3 du système Tricon CX, la version la plus ...
Ouranos, consortium de recherche sur la climatologie régionale et l’adaptation aux changements ...
La semaine dernière, près de 500 invités et membres de l’industrie se sont réunis à Vancouver à ...
La dépendance au pétrole pour la production d'électricité aux Îles-de-la-Madeleine tire à sa fin. ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

  Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

Tango

Établie à Québec depuis 25 ans, Lumca s'est forgée une réputation enviable à titre de concepteur et fabricant de luminaires qui harmonisent parfaitement esthétisme, fonctionnalité et innovation. Son approche modulaire permet de créer différents modèles avec les composantes de base.

Lire plus : Tango...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
  Étagère à dos carré avec 5 étagères ouvertes. 14 "d x 70" l x 58 "h.   ...
  Étagère à dos profiléde. Aluminium. 96" l x 62 1/2" h    
    La conception polyvalente comprend deux compartiments qui peuvent s'ouvrir ...
  Dimensionné pour s'adapter aux portes standard de 36". Roulettes non marquantes de ...
  Bien que les outils de transport quotidiens tels que les couteaux de poche soient utiles ...
  Ce multi-outil intuitif est conçu pour vous aider à appliquer rapidement les manchons sur ...
Inspirés par des figures minimalistes condensées à leur forme la plus élémentaire, mais ...
Le nouveau mode flexible du SmartLight de Balluff fournit deux applications inédites: des segments ...
Pioneer Lighting propose une gamme complète de luminaires encastrés conçus pour les grilles en T de ...
La lampe dirigée vers le bas à basse tension de la série LV-DL utilise des DEL Epistar COB (« Chip ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
2016 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil