Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme46_f_3_economie_400.jpg9 novembre 2017

Après avoir affiché un niveau essentiellement inchangé en juillet, le produit intérieur brut (PIB) réel a connu un léger recul de 0,1 % en août. Les baisses observées dans la fabrication et dans l'extraction minière, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz ont plus que contrebalancé les hausses enregistrées dans la majorité des secteurs (12 sur 20).

Les industries productrices de biens ont connu un recul pour un deuxième mois consécutif, ayant enregistré une baisse de 0,7 % en août. Cette baisse est attribuable en partie à une diminution temporaire de la capacité dans les secteurs de la fabrication et de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz. Par ailleurs, les industries productrices de services ont enregistré une légère hausse de 0,1 %.

Recul du secteur de la fabrication

Après avoir enregistré une baisse de 0,2 % en juillet, le secteur de la fabrication a affiché une diminution de 1,0 % en août, sous l'effet d'un recul de la fabrication de biens durables et non durables.

La fabrication de biens non durables a diminué de 2,0 % après avoir connu trois mois consécutifs de croissance, sous l'effet des baisses observées dans la majorité des sous-secteurs. La fabrication de produits chimiques a affiché un recul de 7,3 %, ce qui représente la baisse la plus importante au cours des 20 dernières années, laquelle est attribuable aux diminutions enregistrées dans l'ensemble des groupes du sous-secteur. Ces diminutions s'expliquent en partie par une capacité réduite attribuable aux arrêts d'usines à des fins d'entretien et une baisse de la demande de produits chimiques de base et de produits pharmaceutiques et de médicaments en provenance des marchés d'exportation. Des baisses prononcées ont été observées dans la fabrication de produits du pétrole et du charbon (-3,1 %) et de produits en plastique et en caoutchouc (-2,5 %). La fabrication d'aliments (+1,2 %) et la fabrication de boissons et de produits du tabac (+3,4 %) sont les seuls sous-secteurs de la fabrication de biens non durables qui ont connu une croissance.

lme46_f_3_economie_graph_400.jpg

La fabrication de biens durables a reculé de 0,1 % sous l'effet de baisses dans 6 des 10 sous-secteurs, principalement dans la fabrication de produits métalliques (-3,2 %) et les activités diverses de fabrication (-6,6 %). Ces reculs ont été partiellement contrebalancés par des hausses dans la fabrication de machines (+5,8 %), la première transformation des métaux (+1,4 %) et la fabrication de matériel électrique (+1,9 %).

Recul dans le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz

Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz a reculé de 0,8 % en août, en baisse pour un troisième mois consécutif.

Le sous-secteur de l'extraction de pétrole et de gaz s'est contracté de 1,4 % sous l'effet du recul de 5,2 % de l'extraction de pétrole et de gaz par des méthodes classiques, les activités d'extraction de pétrole brut et de gaz naturel ayant diminué. Les arrêts de production à des fins d'entretien à Terre-Neuve-et-Labrador en août ont eu une incidence sur la production de pétrole par des méthodes classiques. Par ailleurs, l'extraction de pétrole par des méthodes non classiques a affiché une croissance de 3,3 %, laquelle a plus que contrebalancé la baisse de 3,0 % observée en juillet.

L'extraction minière et l'exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) ont progressé de 2,5 % en août. L'extraction de minerais non métalliques a augmenté de 8,6 % en raison surtout d'une hausse de 14 % de l'extraction de potasse. L'extraction de charbon a connu une hausse de 6,2 %. Par ailleurs, l'extraction de minerais métalliques a affiché un recul de 1,9 %, les baisses enregistrées dans l'extraction de minerais de fer (-11 %) et dans l'extraction d'autres minerais métalliques (-3,4 %) ayant plus que contrebalancé les hausses observées dans l'extraction de minerais de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc (+4,4 %) et dans l'extraction de minerais d'or et d'argent (+1,7 %).

Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont diminué de 2,8 %. Il s'agit d'une quatrième baisse consécutive après une série de hausses amorcée à l'été 2016.

Croissance du commerce de gros et baisse du commerce de détail

Après avoir enregistré une croissance de 2,0 % en juillet, le commerce de gros a augmenté de 0,4 % en août sous l'effet des hausses observées dans cinq des neuf sous-secteurs. La hausse de 4,4 % enregistrée chez les grossistes d'articles personnels et ménagers a été la plus importante et constitue la sixième hausse mensuelle consécutive dans ce sous-secteur. Les grossistes de produits divers (+1,5 %), de véhicules et de pièces automobiles (+1,3 %) et de produits pétroliers (+2,3 %) ont également enregistré des hausses. En revanche, les grossistes de matériaux et de fournitures de construction (-2,8 %) et de machines, de matériel et de fournitures (-0,7 %) ont perdu une partie des augmentations enregistrées en juillet.

Le secteur du commerce de détail a affiché un recul de 0,4 %, des hausses et des baisses ayant été réparties également entre ses 12 sous-secteurs. Les baisses les plus marquées au chapitre des activités ont été enregistrées par les magasins d'aliments et de boissons (-2,0 %), sous l'effet de baisses dans la majorité des groupes du sous-secteur. L'activité a aussi diminué dans les magasins traditionnellement associés aux accessoires et à la rénovation de maison, en raison des baisses enregistrées tant chez les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (-1,3 %) que dans les magasins de meubles et d'accessoires de maison (-2,3 %). Par ailleurs, les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires (+1,3 %), les magasins d'appareils électroniques et ménagers (+2,0 %) et les marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces (+0,4 %) ont tous enregistré des hausses.

Légère hausse des services immobiliers et des services de location et de location à bail

Les services immobiliers et les services de location et de location à bail ont connu une légère hausse de 0,2 % en août.

Après quatre mois consécutifs de recul, l'activité aux bureaux d'agents et de courtiers immobiliers a progressé de 0,3 % en août, principalement sous l'effet des hausses enregistrées dans les régions du Grand Toronto et du Grand Vancouver.

Légère croissance dans la finance et les assurances

Le secteur de la finance et des assurances a affiché une croissance de 0,2 % après avoir connu un recul de 0,6 % en juillet, le plus prononcé en deux ans. L'intermédiation financière par le biais de dépôts et les autorités monétaires ont connu une hausse de 0,7 % en raison de la croissance des activités bancaires ainsi que de celles des autorités monétaires et des autres activités d'intermédiation financière par le biais de dépôts. Les services d'investissement financier ainsi que les fonds et autres instruments financiers ont reculé pour un troisième mois consécutif, en baisse de 0,6 %, tandis que les sociétés d'assurance et activités connexes ont connu une baisse de 0,2 %.

Légère progression du transport et de l'entreposage

Le secteur du transport et de l'entreposage a progressé de 0,2 %, des hausses ayant été observées dans quatre des neuf sous-secteurs. Le transport aérien (+2,1 %) a augmenté pour un troisième mois consécutif, sous l'effet d'une croissance de la circulation aérienne attribuable aux mouvements des voyageurs canadiens et des voyageurs en provenance d'autres pays à destination du Canada. Les services postaux, les messageries et les services de messagers ont enregistré une croissance de 1,5 %, sous l'effet des hausses observées dans les deux sous-secteurs. Le transport ferroviaire a affiché une baisse de 1,8 % en raison d'une diminution du transport ferroviaire de produits automobiles, de biens fabriqués et de fret intermodal. Le transport par pipeline a diminué de 0,6 %, les hausses observées dans le transport de gaz naturel par gazoduc (+0,7 %) ayant été plus que contrebalancées par les reculs enregistrés dans le transport de pétrole brut par oléoduc et autres services de transport par pipeline (-1,8 %).

Léger recul dans la construction

Le secteur de la construction a fléchi pour un deuxième mois consécutif en août, en légère baisse de 0,1 %. Les reculs observés en juillet et en août ont seulement contrebalancé une partie de la croissance de 1,8 % enregistrée en juin. La construction résidentielle a connu une baisse de 0,9 % attribuable aux reculs des travaux de mise en place relatifs aux logements unifamiliaux. La croissance dans la construction non résidentielle (+0,5 %) et les travaux de réparation (+0,7 %) a été plus que contrebalancée par les baisses observées dans les activités de construction résidentielle et les travaux de génie et autres activités de construction (-0,1 %).

Autres secteurs

Le secteur des services publics a diminué de 0,8 %, sous l'effet des diminutions observées dans la production, le transport et la distribution d'électricité ainsi que dans la distribution de gaz naturel. Les températures plus fraîches que la normale en août ont réduit la demande d'électricité associée à la climatisation.

Les services professionnels ont progressé de 0,3 %, principalement sous l'effet des hausses enregistrées dans les systèmes informatiques et les services connexes (+0,5 %) et dans les services de conseils en gestion et de conseils scientifiques et techniques (+0,9 %).

Les services d'hébergement et de restauration ont connu une légère hausse de 0,1 %, la croissance de 1,0 % observée dans les services d'hébergement ayant été presque entièrement contrebalancée par une baisse de 0,2 % dans les services de restauration et débits de boissons.

Le secteur public (services d'enseignement, soins de santé et administrations publiques) a progressé de 0,2 %, en hausse pour un septième mois consécutif.

Le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (-0,3 %) a reculé.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
L’Électro-Fédération Canada (ÉFC) annonce la publication d’une nouvelle recherche portant sur les ...
Franklin Empire a annoncé un partenariat avec Signify (anciennement Philips Éclairage), en ajoutant ...
Liteline Corporation est heureuse d'annoncer la promotion de Salyna Nguyen au poste de directrice ...
Non seulement le soleil est essentiel à la vie sur Terre, mais il contrôle également le rythme ...
Plus de 135 cadres supérieurs des distributeurs membres de IMARK Canada et des fournisseurs d’IMARK ...
Magic Lite a annoncé qu’en date du 1er juillet 2018, Éclairage Delux assumera le titre d’agent de ...
Depuis son lancement à la mi-mars, l’implication dans le concours Vrais Pros Vraie Qualité Philips ...
Interrupteurs de sécurité de service intensif de 30 A et 60 A fabriqués par Eaton pouvant renfermer ...
Nous vous invitons à joindre vos collègues de l’Électro-Fédération Canada et de participer au ...
Le jeudi 21 juin, à l’occasion de la Journée nationale du RJP de l’ÉFC, a eu lieu le 2e ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

Tango

Établie à Québec depuis 25 ans, Lumca s'est forgée une réputation enviable à titre de concepteur et fabricant de luminaires qui harmonisent parfaitement esthétisme, fonctionnalité et innovation. Son approche modulaire permet de créer différents modèles avec les composantes de base.

Lire plus : Tango...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
  Le DM62 mesure la tension AC / DC, le courant (A, mA, μA) et la résistance / continuité ...
  Puissance DEL • 100 Watt 12VDC Dimmable. Tension d'entrée AC: 120V 60 ...
  Spécifications de lumière de secteur mince à DEL (200W / 250W / 300W / ...
  Caractéristiques: 36lm par module. 8 modules par mètre ou 3 modules par ...
  Le luminaire suspendu Wandering Star remporte le prestigieux prix Red Dot 2018 ...
  Lumière de baie réflecteur en aluminium avec rayon de 60 degrés     ...
  D'un simple effleurement ou balayage, l'application de gestion Interact Landmark Scene ...
  Réducteur de vitesse en ligne - rapport 2: 1, taille d'entrée de 7/8 po, type d'entrée ...
  WEG a lancé la nouvelle génération de moteurs WEG pour les applications lourdes. Les ...
  UPS QUINT4 DC à communication active pour Industrial Ethernet. Vous connaissez ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2018 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil