Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme41_f_1_burr400.jpgWilliam (Bill) Burr

9 octobre 2017

Le présent article porte sur la section 30 - Installation de l’appareillage d’éclairage. Le Code canadien de l’électricité (CCÉ) est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu de trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial. Elle n’a pas pour but de remplacer les notes de l’Appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le manuel du CCÉ, mais devrait vous aider à naviguer dans le code.

Tel qu’indiqué dans la règle  30-000, Domaine d’application, la section 30 modifie ou complète le code et présente des exigences supplémentaires et spécifiques sur l’emplacement, l’installation, le câblage et la protection de tous les appareillages d’éclairage. L’appendice B renferme des notes supplémentaires importantes et le manuel du CCÉ présente des renseignements utiles sur la manière de déterminer les calibres de conducteur et les indices de protection.

La règle 30-002 – Terme spéciaux, propose des définitions pour les termes utilisés dans cette section pour des types précis d’éclairage.

  • Les réseaux d’éclairage d’armoire et les réseaux d’éclairage en saillie sont des dispositifs d’éclairage très basse tension complets, qui sont conditionnés par le fabricant et comprennent les instructions d’installation.
  • Les réseaux d’éclairage de type câble sont des réseaux d’éclairage de très basse tension complets, munis de conducteurs secondaires nus pour le raccordement à une ou plusieurs têtes de luminaires, et communément désignés par le terme éclairage en trapèze.
  • Les luminaires encastrés. de type IC, à protection intrinsèque, de type NON-IC et de type NON-IC avec dégagements marqués, sont des luminaires conçus pour être encastrés, totalement ou partiellement, dans un plafond ou une surface et destinés à être en contact ou à ne pas être en contact avec l’isolant, en contact avec l’isolant mais intrinsèquement munis de protection thermique, ou sans contact avec l’isolant avec des dégagement précisément marqués

Généralités

Les règles 30-100 à 30-110 couvrent les exigences générales pour l’installation et le câblage des luminaires, les douilles de lampe, les lampes à incandescence, les lampes à décharge électrique et l’appareillage électrique s’y rapportant.

La règle 30-102 exige que les circuits de dérivation pour les luminaires, etc. soient limités à une tension nominale de 347/600 volts dans les locaux autres que les logements, et de 150 volts à la terre dans les logements.

La règle 30-104 exige que le réglage des dispositifs de protection contre les surintensités des luminaires soit basé sur la tension en jeu (dans un logement ou ailleurs que dans un logement), et sur le type et le placement du luminaire selon les sous-règles (a) à (d).

La règle 30-106 exige que des luminaires pour lampes à haute intensité de décharge ou des boîtes à ballast séparées ne doivent pas comporter une protection intégrée contre les surintensités, sauf si cette intégration est marquée comme étant approuvée à cette fin.

La règle 30-108 exige que, sauf dans les cas de branchement à des tensions phase–phase, les luminaires doivent être polarisés de façon que le conducteur repéré soit connecté à la borne identifiée.

La règle 30-110 exige que les pièces métalliques non porteuses de courant des luminaires soient mises à la terre par continuité des masses conformément aux règles de la Section 10.

Emplacement de l’appareillage d’éclairage

La règle 30-200 présente les exigences concernant les luminaires installés à proximité ou au-dessus d’un matériau combustible

La règle 30-202 expose les exigences relatives aux luminaires installés dans des vitrines.

La règle 30-204 présente les restrictions touchant l’emplacement des luminaires installés dans les placards à vêtements, et interdit l’installation de certains types de luminaires dans ces placards.

Installation de l’appareillage d’éclairage

Les règles 30-300 à 30-308 présentent les exigences concernant l’installation de tous les appareillages d’éclairage. Elles couvrent des domaines tels que : empêcher l’exposition des pièces sous tension, fixer adéquatement les luminaires, fournir des couvercles pour les boîtes de sortie associées, assurer un espace de câblage suffisant pour les conducteurs et les raccords, et empêcher des températures supérieures à la température normalisée des conducteurs.

Les règles 30-308 à 30-310 présentent les exigences touchant les raccords de circuit et l’isolation des conducteurs lorsque le luminaire est utilisé comme canalisation.

Les règles 30-312 à 314 présentent les exigences qui régissent l’installation de luminaires dotés d’un abat-jour ou d’un boîtier combustible, ainsi que la protection des luminaires placés en deçà d’une hauteur minimale. (Notez que ces exigences reflètent celles du Code national du bâtiment, tel qu’indiqué dans l’appendice G.)

Les règles 30-316 à 30-322 présentent les exigences pour les luminaires installés dans des emplacements humides ou mouillés, pour les appareillages d’éclairage dans des emplacements humides ou près de métal mis à la terre, pour les luminaires exposés à des objets volants, et pour les luminaires totalement fermés munis d’un joint d’étanchéité.

Câblage de l’appareillage d’éclairage

Les règles 30-400 à 30-412 exposent les exigences relatives au câblage de tous les appareillages d’éclairage. Elles couvrent le câblage des luminaires, le codage par couleur des conducteurs, l’isolant des conducteurs, l’agencement du câblage à découvert sur des luminaires suspendus, le câblage des boîtes de sortie de plafond, le câblage des luminaires de vitrines et l’emploi de conducteurs dérivés.

Luminaires dans les immeubles d’habitation

Les règles 30-500 à 30-510 présentent des exigences et des emplacements précis pour l’appareillage d’éclairage installé dans les immeubles d’habitation de tous types. Ces règles précisent l’emplacement d’appareils d’éclairage dans les entrées, les logements, les escaliers, les sous-sols, les chambres d’entreposage, les garages and les abris pour voitures. (Notez que ces exigences reflètent celles du Code national du bâtiment, tel que mentionné dans l’appendice G.)

Les règles 30-600 à 30-608 présentent les exigences touchant l’installation des douilles de lampes. Ces règles couvrent le raccordement aux douilles de lampes du conducteur repéré, les douilles de lampes avec interrupteurs utilisés sur des circuits non repérés, des luminaires munis d’interrupteurs à tirette, des douilles de lampes dans les emplacements mouillés ou humides et des douilles de lampes suspendues.

Réseaux d’éclairage à décharge d’au plus 1000 V

Les règles 30-702 à 30-712 présentent les exigences relatives à l’interdiction de l’utilisation de transformateurs à bain d’huile, du branchement de luminaires sur des circuits à courant continu, des tensions dans les logements, de l’installation d’appareillages auxiliaires tels que réactances, condensateurs et résistances, de la commande des luminaires, et de l’intensité des dérivations.

Réseaux d’éclairage à décharge de plus de 1000 V

Les règles 30-802 à 30-822 traitent de l’interdiction d’utiliser dans les logements des appareillages ayant une tension supérieure à 1000 V, de l’installation d’un dispositif de commande d’appareillage d’éclairage, du courant nominal des transformateurs, de l’interdiction d’utiliser des transformateurs à isolant liquide sauf s’ils sont remplis d’un liquide ininflammable, du raccordement des secondaires, de l’emplacement des transformateurs, des méthodes de câblage de la charge des transformateurs, la fixation des lampes, des bornes et douilles de lampes, et du marquage,

Luminaires encastrés

Les règles 30-902 à 30-908 présentent les exigences relatives à l’installation et au dégagement de divers luminaires encastrés dans des cavités de plafond ou de mur, de type IC, non-IC et conçus pour une surface incombustible.

La règle 30-910 présente les exigences concernant le câblage des luminaires encastrés.

Installations extérieures permanentes de projecteurs

La règle 30-1000 précise que les exigences de cette partie s’appliquent aux installations extérieures permanentes de projecteurs montés sur des poteaux ou des tours. Elle indique aussi qu’à l’exception du remplacement des lampes, tous les autres travaux d’entretien sont effectués par des personnes qualifiées.

Les règles 30-1002 à 30-1014 couvrent l’appareillage de branchement, les méthodes de câblage souterrain, les méthodes de câblage sur poteaux, les dispositifs de sectionnement sur les poteaux, la protection contre les surintensités des dérivations à la tête des poteaux, le câblage des dérivations e les joints.

Les règles 30-1016 et 30-1020 exposent les exigences relatives à l’emplacement  et à la protection contre les surintensités des transformateurs.

La règle 30-1020 couvre les exigences touchant les interrupteurs de projecteurs.

Les règles 30-1022 à 30-1032 couvrent la mise à la terre et la continuité des masses des installations extérieures de projecteurs.

Les règles 30-1034 et 30-1036 couvrent les types d’appareillage permis et les échelons nécessaires sur les poteaux.

Câblage à découvert pour éclairage extérieur permanent

Les règles 30-1100 à 30-1120 présentent les exigences touchant l’installation de câblage à découvert pour éclairage extérieur permanent, autre que par projecteurs où les circuits sont installés entre bâtiments ou entre poteaux. Ces règles couvrent les types de conducteurs, l’utilisation d’isolateurs, la hauteur des conducteurs, l’espacement entre des conducteurs et des matériaux combustibles, l‘espacement des conducteurs, les douilles de lampes, la protection des douilles de lampes, l’utilisation et la fabrication de câbles de suspension, et la charge et la protection de la dérivation.

Réseaux d’éclairage à très basse tension

Les règles 30-1200 à 30-1208 exposent les exigences  concernant les réseaux d’éclairage à très basse tension et fournissent des lignes directrices sur les sources d’alimentation et l’installation des réseaux d’éclairage paysager, des réseaux d’éclairage de type câble et des réseaux d’éclairage de coffret.

Lire plus : Hydro-Québec ...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Pour la cinquième année consécutive, Rittal Systems limitée, fabricant de systèmes d’armoires ...
Gilles Savard, directeur général du pôle scientifique et économique d’Ivado, l’institut de la ...
L’entreprise Electrimat, spécialisée dans la vente de luminaires et de matériel électrique, ...
Le Gala Prix Lumière de IES Montréal aura lieu le jeudi 2 novembre au Musée Grévin ...
Pour répondre au marché en croissance de l’internet des objets, le 2 octobre dernier avait lieu à ...
Les « Lunchs éclair d’IES-MONTRÉAL » sont des dîners durant lesquels des ...
Fondaction est fier d'annoncer un investissement de 8 millions de dollars afin de créer, en ...
Ouellet Canada a confirmé la nomination de Michael Blyth en tant que représentant des ventes pour ...
Le 11 octobre 2017, le Conseil canadien des normes (CCN) se joint à l’Organisation ...

Lire plus : Goupe CSA à Montréal et Québec ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

Tango

Établie à Québec depuis 25 ans, Lumca s'est forgée une réputation enviable à titre de concepteur et fabricant de luminaires qui harmonisent parfaitement esthétisme, fonctionnalité et innovation. Son approche modulaire permet de créer différents modèles avec les composantes de base.

Lire plus : Tango...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Avec un mélange élégant de bois exotique et de métal, la collection Tango crée une toute nouvelle ...
Ce conducteur détecte les besoins de puissance et de tension de la DELo (OLED) et agit en ...
Lampes LUBO international inc. lance sa nouvelle série de luminaires hermétiques (IP67) avec ...
La série LSHOP est une solution intégrée pour une installation simple et rapide; en effet, aucune ...
L’ensemble de tiges de tirage Deluxe 33' de Klein Tools est livré en 19 pièces qui, ...
Nesco fournit une large gamme de raccords antidéflagrants pour l’étanchéité des zones dangereuses. ...
Les luminaires pour commerces de Delviro ont un style contemporain et utilisent la technologie DEL ...
Ces lumières d'avertissement stroboscopiques pour zones dangereuses sont idéales pour ...
Les luminaires de la collection Jasper Park sont créés par des artisans qualifiés en Amérique du ...
Guaranteed a introduit une nouvelle gamme de lampes à DEL à haute performance utilisant la ...

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
2016 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil