Le monde de l’éctricité en ligne

20 octorbre 2016

L'investissement en construction de bâtiments non résidentiels s'est chiffré à 12,5 milliards de dollars au troisième trimestre, en baisse de 0,5 % par rapport au trimestre précédent. Il s'agit de la sixième baisse en sept trimestres, c'est-à-dire depuis le premier trimestre de 2015. Le recul affiché au troisième trimestre est attribuable à une diminution des dépenses en construction de bâtiments commerciaux et industriels, qui a plus qu'effacé la hausse de l'investissement dans les immeubles institutionnels.

L'investissement a diminué dans cinq provinces, l'Alberta et la Colombie-Britannique ayant affiché les plus fortes baisses.

Graphique 1 : Investissements en construction de bâtiments non résidentiels

 

cg161014a001-fra400.jpg

En Alberta, l'investissement a diminué pour un sixième trimestre consécutif. Le repli affiché au troisième trimestre est attribuable à l'affaiblissement de l'investissement en bâtiments commerciaux et industriels. Par contre, les dépenses en construction d'immeubles institutionnels ont enregistré des hausses depuis le troisième trimestre de 2014.

La Colombie-Britannique a enregistré un recul après neuf trimestres consécutifs de croissance. La diminution enregistrée au troisième trimestre est attribuable à la baisse de l'investissement dans chacune des trois composantes, les bâtiments commerciaux ayant affiché le recul le plus prononcé.

En revanche, le Québec a enregistré la plus forte hausse, suivi du Manitoba.

Au Québec, les dépenses en construction de bâtiments non résidentiels ont augmenté pour la première fois en neuf trimestres. La hausse affichée au troisième trimestre est attribuable à l'accroissement de l'investissement dans les composantes industrielle et commerciale.

Au Manitoba, l'investissement s'est accru pour un deuxième trimestre consécutif. La hausse affichée au troisième trimestre est attribuable à l'augmentation des dépenses dans chacune des trois composantes, et principalement dans les projets de construction commerciale.

Régions métropolitaines de recensement

Au troisième trimestre, les dépenses en construction de bâtiments non résidentiels ont diminué dans 13 des 34 régions métropolitaines de recensement. Les baisses les plus prononcées ont été enregistrées à Toronto, à Calgary et à Vancouver.

À Toronto, après deux trimestres consécutifs de croissance légère, l'investissement a fléchi de 2,9 %. Ce recul est principalement attribuable à la diminution des dépenses en bâtiments commerciaux et, dans une moindre mesure, en bâtiments industriels. À Calgary, les dépenses en construction ont diminué pour un troisième trimestre consécutif, en raison surtout de l'investissement plus faible en projets de construction commerciale. Le recul observé à Vancouver est lié aux trois composantes, mais principalement aux bâtiments commerciaux.

La hausse la plus prononcée a été observée à Winnipeg, où l'investissement s'est accru pour un deuxième trimestre consécutif, principalement en raison de l'augmentation des dépenses en construction de bâtiments commerciaux. London venait au deuxième rang pour ce qui est de la croissance de l'investissement, les trois composantes ayant contribué à la hausse observée.

Composante commerciale

Les dépenses en construction de bâtiments commerciaux ont reculé de 1,6 % pour s'établir à 7,2 milliards de dollars au troisième trimestre, et ce, à la suite d'une augmentation de 0,8 % au trimestre précédent. La baisse observée à l'échelle nationale s'explique principalement par les dépenses plus faibles en construction d'immeubles de bureaux, d'entrepôts et d'hôtels.

Des baisses ont été enregistrées dans six provinces, l'Alberta ayant affiché la plus forte diminution, suivie de loin de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique.

En Alberta, l'investissement a reculé de 5,6 % par rapport au trimestre précédent pour s'établir à 1,6 milliard de dollars au troisième trimestre. Ce recul est attribuable au fait que certains grands projets de construction commerciale, principalement des entrepôts et des immeubles de bureaux, tiraient à leur fin.

En Saskatchewan, l'investissement dans les bâtiments commerciaux a reculé de 10,5 % pour s'établir à 229 millions de dollars en raison d'une diminution des dépenses dans plusieurs catégories de bâtiments commerciaux.

En Colombie-Britannique, l'investissement a fléchi de 2,6 % pour se situer à 949 millions de dollars au troisième trimestre, après avoir connu cinq augmentations trimestrielles consécutives. Le recul s'explique par l'affaiblissement de l'investissement dans plusieurs types de bâtiments commerciaux, y compris les hôtels, les immeubles de bureaux et les entrepôts.

En revanche, les plus fortes hausses ont été enregistrées au Québec et au Manitoba.

Au Québec, la construction de bâtiments commerciaux a progressé pour un deuxième trimestre consécutif, ayant augmenté de 2,5 % pour s'élever à 1,2 milliard de dollars au troisième trimestre. Cette croissance est en grande partie liée à l'augmentation des dépenses en immeubles de bureaux et, dans une moindre mesure, en restaurants et en concessionnaires automobiles.

Au Manitoba, l'investissement s'est accru de 8,2 % pour se chiffrer à 247 millions de dollars, en raison surtout des dépenses accrues en construction d'immeubles de bureaux et de magasins de détail et de gros.

Graphique 2 : Composantes commerciale, institutionnelle et industrielle

statcan2400.jpg

Composante industrielle

L'investissement dans les projets de construction industrielle a reculé de 2,5 % par rapport au deuxième trimestre pour se situer à 1,7 milliard de dollars au troisième trimestre. Ce recul est attribuable à une diminution de l'investissement en construction d'usines de fabrication et de bâtiments liés aux services publics, laquelle a été atténuée par une hausse de 7,8 % de l'investissement en construction de bâtiments liés au secteur primaire.

L'investissement dans les projets de construction industrielle a reculé dans cinq provinces. Ce sont l'Ontario et l'Alberta qui ont le plus contribué à la baisse enregistrée dans cette composante au troisième trimestre.

En Ontario, l'investissement a fléchi de 4,1 % pour se fixer à 793 millions de dollars, une diminution des dépenses en usines de fabrication et en bâtiments liés aux services publics ayant plus qu'effacé la hausse de l'investissement en bâtiments liés au secteur primaire et à l'entretien.

En Alberta, les dépenses en projets de construction industrielle ont reculé de 11,8 % pour s'établir à 248 millions de dollars, en raison des baisses enregistrées dans toutes les catégories de bâtiments industriels, à l'exception des bâtiments liés au secteur primaire.

En revanche, le Québec a affiché la plus forte hausse, l'investissement y ayant progressé de 9,6 % pour s'élever à 376 millions de dollars au troisième trimestre, en raison principalement de l'investissement accru dans les usines de fabrication et dans les bâtiments liés au secteur primaire. Il s'agit de la troisième augmentation trimestrielle consécutive pour la province.

Composante institutionnelle

L'investissement en construction d'immeubles institutionnels a progressé de 2,9 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 3,5 milliards de dollars au troisième trimestre, après deux trimestres consécutifs de baisse. L'augmentation de l'investissement en construction d'établissements d'enseignement a contribué en grande partie à la hausse observée à l'échelle nationale.

Des hausses ont été enregistrées dans cinq provinces, l'Ontario et l'Alberta venant en tête.

En Ontario, les dépenses en construction ont crû de 3,0 % pour s'élever à 1,3 milliard de dollars au troisième trimestre, à la suite de trois reculs trimestriels consécutifs. Cette hausse est principalement attribuable aux établissements d'enseignement et, dans une moindre mesure, aux établissements de soins infirmiers et d'hébergement pour personnes âgées.

En Alberta, l'investissement dans les projets de construction institutionnelle a progressé de 5,1 % pour atteindre 708 millions de dollars au troisième trimestre, marquant une neuvième hausse trimestrielle consécutive. Cette croissance est principalement attribuable à l'augmentation de l'investissement dans les établissements d'enseignement ainsi que dans les établissements de soins infirmiers et d'hébergement pour personnes âgées.

Par opposition, la Colombie-Britannique et le Québec ont affiché les reculs les plus marqués au chapitre des dépenses en construction d'immeubles institutionnels. En Colombie-Britannique, l'investissement a fléchi de 4,2 % pour s'établir à 356 millions de dollars, en raison surtout de la baisse de l'investissement en construction d'installations médicales.

Au Québec, les dépenses se sont chiffrées à 629 millions de dollars au troisième trimestre, en baisse de 1,9 % par rapport au trimestre précédent. Il s'agit d'une huitième diminution trimestrielle consécutive. La baisse de l'investissement en construction d'établissements de soins de santé ainsi que d'établissements de soins infirmiers et d'hébergement pour personnes âgées a plus que neutralisé l'augmentation de l'investissement en construction d'établissements d'enseignement.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Le gouvernement du Québec nomme Sophie Brochu à titre de présidente-directrice générale ...
L’Électro-Fédération Canada (ÉFC) est heureuse d’annoncer la 7e édition de son Programme annuel des ...
Avec la crise de la COVID-19 en cours, l’ÉFC travaille assidûment à fournir des nouvelles de la ...
Electrical Industry News Week a rassemblé pour vous les dernières mises à jour des entreprises de ...
Lumenpulse, chef de file en solutions d'éclairage aux DEL, est fier d'annoncer que sa famille de ...
De gauche à droite : Christian Bélanger, directeur Projets stratégiques et transversaux au Centre ...
Tout d’abord, considérant l’évolution grandissante de la situation entourant la propagation de la ...
L’Initiative pour le déploiement d’infrastructures pour les véhicules électriques et les carburants ...
Alexandre Lafrance se joint à Stelpro à titre de directeur national des ventes au détail. Ce ...
Énergir inc. a annoncé la nomination de Madame Mary Chronopoulos au poste de ...

Lumen fait deux annonces importantes

LumenTout d’abord, considérant l’évolution grandissante de la situation entourant la propagation de la COVID-19, Lumen a pris la décision d’annuler le Salon Lumen qui devait avoir lieu le 21 et 23 avril prochain. 

Lumen est désolé des inconvénients que cela pourrait vous occasionner, mais la situation actuelle invite à prendre des précautions exceptionnelles.Pour plus d’informations, cliquez ici.

 

Lire Plus...

 

 

 

Alexandre Lafrance nouveau directeur national des ventes au détail chez Stelpro

Alexandre LafranceAlexandre Lafrance se joint à Stelpro à titre de directeur national des ventes au détail. Ce dernier entrera en fonction dès le 23 mars 2020. 

Ayant acquis plus de 20 ans d’expérience dans les domaines des ventes et du développement des affaires au sein de diverses industries, Alexandre jouera un rôle de premier plan dans la poursuite de la croissance auprès des détaillants actuels et futurs, en plus d’assurer l’atteinte des objectifs stratégiques. 

Lire Plus...

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Swati Vora-PatelSwati Vora-Patel

L’industrie électrique est face à plusieurs croisées de chemins et l’innovation numérique est à chaque point de rencontre de ces croisées. Les avancées numériques dans les différentes technologies sont en train de tout transformer, du développement de produits à la fabrication en passant par la gestion de la chaîne d’approvisionnement et les comportements d’achat des clients. Bien que la numérisation soit au cœur de tous ces changements, il y a un autre facteur que notre industrie doit mettre au premier plan : les gens.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Signify a élargi sa populaire gamme compacte Philips GreenPower DEL pour offrir aux producteurs ...
HELUKABEL, un fabricant et fournisseur mondial de câbles, de fils et d’accessoires, a récemment ...
Le câble PROFINET de HELUKABEL fait partie de son vaste portefeuille de câbles Ethernet industriels ...
Ce conduit flexible en acier liquide est certifié par l’Association canadienne de normalisation ...
Les nouveaux luminaires temporaires hauts plafonds DEL 60W et 100W sont le substitut idéal de ...
En introduisant la dernière technologie en matière de protection de l’entrainement, le système de ...
Les professionnels à la recherche d’une solution de détection de tension fiable ont deux nouvelles ...
Le boîtier Panduit HD Flex pour plancher surélevé permet d’économiser de l’immobilier précieux en ...
Network élargit les possibilités de notre puissant projecteur Dial avec une enveloppe moderne et ...
Emerson a présenté les tuiles chaudes conçues pour contrôler les systèmes de chauffage au sol ...

GreenPower PhilipsSignify a élargi sa populaire gamme compacte Philips GreenPower DEL pour offrir aux producteurs plus de choix adaptés aux différentes cultures et configurations de culture. Qu’ils veuillent réduire les coûts de fonctionnement des cultures de laitue ou de chrysanthèmes ou augmenter la production de lumière pour les cultures qui aiment la lumière comme les roses et le cannabis. Le premier compact a été lancé en 2019 pour fournir un remplacement 1 à 1 pour l’éclairage HPS à DEL qui s’adapte parfaitement dans les configurations HPS existantes et les constructions de treillis, économisant du temps et de l’argent sur l’installation.

 

Lire Plus......

Scholle IPN CanadaRuben Bastien


L’innovation peut se présenter sous toutes les formes. L’une des compagnies qui est parfaitement positionner pour démontrer la validité de cette expression est Scholle IPN Canada, un manufacturier dans le domaine de solutions d’emballage. Depuis 1947, la compagnie est reconnue comme une pionnière dans la fabrication de sacs d’emballage aseptiques de toutes tailles. Son historique de solutions novatrices fait d’elle un joueur important dans l’industrie. 

 

Lire Plus...

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil